revolut trading

Revolut s’apprête à lancer une plateforme de trading sans frais

Temps de lecture : 2 minutes

Ne montrant aucun signe de ralentissement de sa croissance, Revolut annonce avoir atteint 2 millions d’utilisateurs en Europe au mois de mai, et travailler activement au développement d’une plateforme de trading sans commission permettant d’investir sur les marchés financiers.

La possibilité d’investir au Royaume-Uni et aux Etats-Unis :

Revolut proposera bientôt à ses utilisateurs d’investir dans des entreprises cotées aux Royaume-Uni et aux Etats-Unis, ainsi que d’autres outils d’investissement tels que des ETF (exchange traded funds, fonds indiciels cotés) et des options. Ce service permettra de démocratiser l’investissement sur les marchés financiers en le rendant plus abordable et accessible au plus grand nombre, en cassant les barrières à l’entrée que sont les frais de courtage élevés, les interfaces confuses des plateformes de trading, et les processus d’inscriptions compliqués et longs.

Alors que de nombreux courtiers imposent des frais entre 2,5€ et plusieurs dizaines d’euros par transaction, Revolut y voit une sérieuse opportunité de disruption afin de rendre l’investissement ouvert à tous et à moindre frais, avec une approche similaire à celle mise en place pour les services bancaires et pour les crypto-monnaies.

2 millions d’utilisateurs, 2 milliards de dollars de transactions mensuelles

Au cours des 12 derniers mois, Revolut a vu son acquisition d’utilisateurs augmenter de 300% pour dépasser les 2 millions, positionnant l’entreprise comme la fintech à la plus forte croissance en Europe. La néobanque voit également une forte croissance de son volume de transaction mensuel à plus de 2 milliards de dollars (USD), pour plus de 100 millions de transactions individuelles effectuées.

Revolut annonce également avoir 900 000 utilisateurs au Royaume-Uni, suivi par la France (275 000, +240% en 12 mois) et la Pologne comme second et troisième plus gros marchés. Alors que les services ne sont disponibles à l’heure actuelle que pour les résidents et citoyens européens, Revolut prévoit de se lancer aux Etats-Unis, Canada, Singapour, Hong-Kong, Australie, et Nouvelle-Zélande au cours des prochains mois.

Benjamin Belais, Directeur général France & Suisse de Revolut, déclare :

Pour dire les choses clairement, nous allons causer la même disruption sur les investissements que nous l’avons fait sur les services bancaires. Les courtiers facturent entre 2,5€ et 5€ par transaction de petite taille, avec des interfaces poussives, lentes et déroutantes pour les consommateurs. Les points de friction sont clairs pour nous, et il y a énormément de marge de manoeuvre pour améliorer les services.

En appliquant la méthode Revolut habituelle, nous allons rendre l’investissement sur les marchés financiers abordable, intuitif et complètement mobile, ce qui est exactement ce qu’attend de nous notre communauté. C’est un pas de plus vers notre objectif de développer un point d’accès unique où les utilisateurs peuvent gérer l’intégralité de leurs opérations financières, des services bancaires quotidiens aux assurances, en passant par les crypto-actifs et les investissements. »

Revolut a été lancé en juillet 2015, avec une mission percutante : disrupter le secteur bancaire. Avec Revolut, les utilisateurs peuvent créer un compte courant actif en 60 secondes et dépenser dans plus de 150 devises étrangères sans frais. Ils peuvent également détenir et échanger 25 monnaies différentes au sein de l’application, et effectuer des virements domestiques et internationaux au taux de change réel.

source : CP Revolut France.