bitwala

Bitwala, une carte de débit pour l’ère de la blockchain

Bitwala est un compte bancaire, porté par la banque Allemande SolarisBank. Il s’agit d’une banque de plein exercice et non un prestataire de monnaie électronique, agent de service de paiement ou même établissement de paiement. Les fonds sont donc protégés chez Bitwala à hauteur de 100 000€ par le système de garantie des dépôts allemand (DGS), l’équivalent du FGDR français

La crypto-monnaie, un paiement scriptural controversé

Chacun voit en ce dispositif un usage. Il va représenter un moyen de spéculer pour les uns, un système de paiements pour les autres. Certains y verront le respect de l’anonymat ou encore la révolution du système de paiements. Nous n’allons pas porter de jugement. Chaque personne est libre de se faire son opinion sur ce moyen de paiement scriptural.

Les banques Françaises, mais également en Europe, sont critiquées pour leur politique à l’égard des crypto-monnaies. Beaucoup s’imaginent qu’elles voient cette monnaie comme une concurrence. Hors ce n’est pas forcément le cas.

Jusqu’en fin 2017, la totalité des banques Françaises acceptaient les virements vers ou depuis les places de marché comme Kraken, Coinbase, Binance… Mais tout fût bouleversé avec l’effondrement du Bitcoin, les banques se sont fermées en bloquant les virements et les opérations carte vers ces places de marché.

La raison est simple, de nombreux épargnants se sont retournés contre elles pour « défaut de conseil ». Il est reproché aux banques de ne pas avoir bloqué ces mouvements, de ne pas avoir contrôlé la finalité des virements en indiquant à leurs clients qu’ils risquaient de tout perdre. En clair, il est reproché aux banques d’avoir fait preuve de non-immixtion dans les affaires de leurs clients.

A cette époque, et même encore aujourd’hui, certaines places de marché, pourtant régulées, ne font pas de KYC systématique (contrôle d’identité avec justificatif identité + domicile). Il est toujours possible d’en berner, des kits existent même pour passer les contrôles.

Des escroqueries au bitcoin

En 2017, de nombreux escrocs ont surfé sur la médiatisation du Bitcoin et son rendement. Ils sont parvenus à convaincre des personnes, par téléphone, email, site web, publicité… que c’était le bon moment pour investir en promettant un excellent rendement. Les arnaques étaient bien rodées. Les victimes avaient un espace client dans lequel elles pouvaient voir que leur dépôt fructifiait alors qu’il n’était pas investi. Dans les faits, les fonds avaient été, depuis longtemps transférés dans un autre pays.

Puis vint l’effondrement du Bitcoin. Les victimes comprirent qu’elles s’étaient faites escroquées et que leurs économies avaient disparues. Les places de marché se sont toutes refusées à collaborer avec les banques. Il est pourtant d’usage de le faire lorsque la fraude n’est pas individuelle. Les rappels des fonds, même pour des opérations initiées quelques heures avant furent tous rejetés par ces services. Il n’en fallait pas plus aux banques afin qu’elles se referment aussi et bloquent ces prestataires.

Aujourd’hui encore, de nombreux dossiers sont en procédure. Les banques restent donc hostiles, mais avec parfois un assouplissement possible. Les fraudes et arnaques vers les crypto-monnaies existent encore. Ces agissements conduisent donc les banques à limiter ou bloquer des services comme Kraken, Binance… Dans certains cas, comme au Crédit Mutuel, tout est bloqué, mais sur demande du client, et après analyse de son niveau de connaissance (questionnaire AMF), ces services sont débloqués.
La banque peut ainsi prouver qu’elle a autorisée les opérations, car son client était conscient du risque au vu du questionnaire.

Une banque comme le Crédit Agricole, préfère largement que son client vire les fonds vers un autre établissement bancaire, puis fasse son virement sur Kraken depuis cet établissement. Ainsi, en cas de plainte, Crédit Agricole ne sera pas inquiété.

En France, la réglementation étant très favorable aux consommateurs, les banques sont fréquemment contraintes d’indemniser les clients. Imaginons un client n’ayant qu’un livret d’épargne et une gestion en bon père de famille de ses finances depuis des années. Un virement de son « bas de laine » vers Kraken devrait alerter sa banque et à minima déclencher une action de conseil auprès du client. A défaut de le faire, la banque pourrait être mise en défaut car la méconnaissance du client semble évidente

Chacun se fera un avis, mais la politique des banques se comprend. Jeter la pierre aux victimes est « stupide » car en l’état, ce sont des personnes qui ont perdus énormément d’argent. Elles ont eu un moment de faiblesse, et ont fait confiance…

Bitwala, compte bancaire EUR et wallet crypto-monnaie

Peu importe la raison qui vous anime pour fonctionner avec de la crypto-monnaie. Le plus simple est d’avoir une banque totalement ouverte à ces usages. C’est là tout l’intérêt de Bitwala.

Bitwala c’est un compte bancaire libellé en euro, avec un IBAN Allemand qui vous est dédié. C’est un véritable compte bancaire comme vous pouvez le trouver chez N26, donc virements entrant / sortant, prélèvements. Tout est possible, mais pas de découvert autorisé.

En complément, du compte bancaire, vous pouvez créer 2 portefeuilles, l’un pour du Bitcoin et l’autre pour de l’Ethereum. Vous disposez d’une adresse dédiée pour la réception de vos crypto-monnaies. Il est également possible d’envoyer directement de la crypto-monnaie à un tiers si vous connaissez son adresse.

Contrairement donc à Revolut par exemple, vous pouvez faire entrer et sortir de la crypto-monnaie depuis votre portefeuille Bitcoin.

Une offre sans frais sur le compte en Euro

Côté tarif c’est très simple, pour le compte bancaire libellé en euro, aucun frais mensuel ou annuel. Pour les portefeuilles de crypto-monnaies, il n’y a pas de frais, même en transfert entrant/sortant de crypto.

Bitwala se rémunère sur l’achat/vente de crypto monnaie depuis votre compte en euro détenu chez eux.
Si vous achetez/vendez du Bitcoin ou de l’Ethereum, vous aurez 1% de frais + 1€ de frais réseau.

Vous êtes limité en achat/vente à 15 000€ par ordre avec un plafond de 30 000€ sur 7 jours glissants.
Le montant minimum d’un ordre à passer est de 30€, vous ne pouvez donc pas acheter pour 10€ de Bitcoin, il faudra en prendre pour 30€ minimum.

1% de frais sur l’achat et la vente de cryptomonnaies

Concernant les 1% de frais, les personnes de la sphère « crypto » nous indiquent que c’est supérieur aux 0.30% de certaines plateformes. Avec la globalité sur service (compte, carte, wallet…) cela reste très raisonnable et intéressant.

Lorsque vous allez lancer la création de votre wallet, vous devrez noter une série de mots. Ils correspondent à la clef de votre wallet.

La carte de débit Mastercard Bitwala

Avec votre compte Bitwala, vous disposez gratuitement d’une carte de débit Mastercard. Il n’y a pas de frais pour commander cette carte, ou même de coût mensuel / annuel pour sa détention.

A l’usage, la carte n’a pas de frais pour les opérations (paiements & retraits) en EUR ou en devises. Le taux de change est celui du réseau Mastercard. Vous pouvez donc retirer sans frais des espèces partout dans le monde et payer avec.

Côté plafond, la carte est limitée à 3 000€ par jour, avec une limite globale à 10 000€ par mois dans les commerces. En complément, vous avez un second plafond pour les paiements en ligne de 5 000€ par jour dans la limite de 10 000€ par mois.

Pour les retraits d’espèces, vous êtes limité à 3 000€ par jour, avec une limite mensuelle à 10 000€ par mois.

Il n’y a pas de limite quantitative. Seuls les plafonds financiers sont présents, avec un plafond global de 20 000€ par mois toutes opérations confondues. Autant dire que les plafonds sont confortables pour dépenser vos crypto-monnaies.

La carte est liée uniquement à votre compte en EURO. Il faut donc changer vos crypto-monnaies en EUR afin de les dépenser avec la carte. Pour Bitwala, cela permet au client de savoir quel est son taux de change et pouvoir faire la conversion au moment qu’il juge le plus propice. Il est vrai que si le cours du Bitcoin est haut, il peut être plus intéressant de convertir en EUR à ce moment-là.

La carte est compatible avec le 3DSecure, vous pouvez l’utiliser sereinement pour vos dépenses en ligne.
En utilisation physique, elle n’est pour le moment pas ouverte au hors ligne, du moins « pour le moment ».

Vous pourrez choisir le code PIN de votre carte, et gérer son état actif / inactif.

Le seul coût que vous pouvez avoir avec cette carte c’est son remplacement. 9.50€ si la carte doit être remplacée pour perte / vol.

Alimentation du compte ou des wallets

Le compte bancaire en EUR peut s’alimenter soit via un virement depuis un autre compte. Par exemple, réception de revenus, depuis un compte détenu dans une autre banque… Il n’est pas possible de l’alimenter par carte bancaire.

Côté blocage par des banques comme le Crédit Agricole, la solarisBank confirme qu’il n’y a pas de crainte à avoir. Il s’agit d’une banque de plein exercice avec un licence délivrée par leur autorité de tutelle BaFin et régulée par la Banque Centrale Européenne (ECB). Donc il y a autant de risque de bloquer la solarisBank que de bloquer N26 par exemple.

D’ailleurs la solarisBank ne fait pas que Bitwala. elle propose également Tomorrow ainsi que de nombreuses autres FinTechs.

Le compte en EURO peut également être alimenté par la vente de crypto-monnaie que vous auriez sur votre wallet Bitcoin ou Ethereum.

Pour les wallets justement, vous pouvez recevoir de la crypto-monnaie de n’importe quel tiers connaissant l’adresse de votre wallet. A chaque réception de crypto-monnaie, l’adresse de votre wallet sera régénérée pour des raisons de sécurité et de respect pour votre vie privée.

L’application Bitwala

Il y a 2 types d’applications avec Bitwala, vous avez une application mobile, et une application web.
Vous pouvez ainsi gérer tous vos services, y compris vos wallets crypto depuis un ordinateur.

Le premier contact avec avec l’application sera pour effectuer votre inscription à Bitwala. Le parcours est simple, fluide et se termine avec un échange visio (disponible en Français sur demande et durant la journée).

Le compte est immédiatement actif à la fin de votre entretien et vous pouvez utiliser toutes les fonctionnalités de Bitwala. Pensez à commander votre carte Mastercard dans la foulée, elle arrive sous 1 semaine environ.

Les adaptes de la sécurité apprécieront la présence d’un 2FA. Vous pouvez donc utiliser votre système de jeton préféré pour obtenir un code à usage unique à chaque connexion sur Bitwala. Cela reste facultatif, vous décidez d’activer/désactiver le 2FA. Nous l’avons désactivé après essai, car la connexion FaceID sous iOS est plus conviviale.

L’application est efficace, bien pensée, conviviale. Nous n’avons pas de critique à émettre contre l’application.

Le support est accessible par l’application ou téléphone, mais en anglais & allemand uniquement. Toutefois, vu la cible des clients Bitwala, l’anglais n’est pas un obstacle.

Conclusion

Nous avions fait l’essai de plusieurs services comme Wirex, mais sans conviction en raison du coût de 1.20€/mois pour cette carte. Même constat pour le service Coinbase.

Ce que nous avons apprécié chez Bitwala c’est son adossement à solarisBank. L’offre est donc éligible à la protection des dépôts avec une régulation allemande et non anglaise.

Le service est efficace, la rémunération est simple chez eux, le modèle repose sur la marge de 1% lors des ordres achats/ventes de crypto-monnaies.

Pour le moment, Bitwala ne propose que Bitcoin et Ethereum. Toutefois, l’offre n’avait débuté qu’avec Bitcoin et fût complétée avec Ethereum en raison de la demande clients. Donc ils ajoutent les cryptos selon l’engouement des clients.

Bitwala couvre ainsi tous les types de profils qui gravitent autour de la crypto monnaie. Si vous êtes sur le côté spéculatif, Bitwala offre un bon taux et vous n’aurez pas de difficulté à alimenter le compte depuis une banque. Votre objectif est de payer / dépenser en Bitcoin, là encore, Bitwala est prévu pour permettre le transfert depuis votre wallet Bitcoin.

Peu de commerces prennent les paiements Bitcoin, par conséquent, le fait d’avoir une carte de débit sans aucun frais est un réel avantage.

D’autres solutions existent, mais Bitwala nous semble un excellent compromis.