compte bancaire boon

boon. de la carte prépayée au compte bancaire

La quasi-totalité des utilisateurs du paiement mobile connaissent boon. comme le service de référence pour utiliser Apple Pay ou Google Pay lorsque sa banque ne propose pas le service. Il n’est donc pas bien utile de refaire encore un exposé sur ce qu’est boon.

Wirecard, une banque au service de l’innovation pour le B2B

boon. est un service de la banque allemande Wirecard, qui dispose également d’une licence au Royaume-Uni. Peut-être que le nom de Wirecard ne vous parle pas. Cette marque a pourtant lancé pour Orange France le service Orange Cash en marque blanche dès 2015. Depuis, l’histoire entre les 2 groupes ne s’est pas arrêtée. Wirecard est notamment derrière le paiement mobile chez Orange Bank.

En Allemagne, Wirecard est très connue pour avoir été la première banque à proposer un compte avec la carte locale de paiement nommée GiroKarte sans contrôle de solvabilité. L’offre nommée Prepaid Trio est d’ailleurs toujours disponible pour les résidents Allemands. Wirecard s’illustre également dans le traitement des transactions pour le paiement en ligne, mais aussi dans le support à des réseaux comme le chinois Union Pay.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est l’évolution de boon. vers une offre de compte bancaire.

boon. de l’offre payante à la gratuité

L’offre boon était relativement simple au début, 1.49€/mois mais des frais lors de transactions à l’étranger. La carte virtuelle associée au compte boon. permettait de faire des paiements à distance. En avril 2019, boon. décide de supprimer définitivement les frais pour les opérations en devises. Cette position intervenait après plusieurs périodes commerciales qui permettaient de payer sans frais via boon. En octobre c’est une nouvelle évolution du service, à compter du 22, boon. rend son service totalement gratuit. C’est une première marche de franchie pour amener boon. vers une offre de compte bancaire et non d’un simple wallet.

Le compte bancaire bancaire selon boon.

L’offre de compte bancaire proposée par boon. sera intégralement gratuite, aucune cotisation mensuelle. Il sera désormais possible de domicilier ses revenus et prélèvements sur l’IBAN Allemand qui sera communiqué. Dans la forme actuelle de boon. l’IBAN ne devait pas servir pour des prélèvements ou des virements provenant de tiers.

boon. reste sur le réseau Mastercard pour cette nouvelle offre. La carte virtuelle passe également du niveau PREPAID à celui de DEBIT pour proposer une meilleure acceptation. Le compte permettra également de commander gratuitement une carte bancaire physique, toujours en DEBIT. Il sera possible d’alimenter le compte par virement, mais également par carte bancaire sans frais.

Les frais possibles sur le compte bancaire

boon. mise sur la gratuité et la facturation de certains frais pour la rentabilité du service, voyons ça.

  • Le remplacement d’une carte physique vous coûtera 6€, ce qui est en dessous de la moyenne de 10€.
  • Le compte est compatible avec le système de virement non européen nommé SWIFT. La réception d’un virement sur ce réseau vous en coûtera 10€. Nous sommes là par contre dans la moyenne des tarifs pratiqués.
  • Les retraits seront facturés. Il vous en coûtera 2€ pour chaque retrait effectué en euro, et 4€ si le retrait est en devises.
  • Si vous souhaitez un relevé bancaire tous les mois par courrier, c’est 7.50€/mois. Même tarif si vous préférez faire le virement via un fax et non au travers de l’application. Un rappel de virement (RECALL) c’est 15€ si c’est un SEPA et 75€ si c’est un SWIFT.

En facturant ces prestations, boon. s’assure ainsi un revenu sur son service afin de ne pas engranger les pertes.

2€ pour un retrait n’est pas excessif, surtout qu’il sera possible de retirer jusqu’à 1000€ en une fois. Soit 0.2% de frais pour une opération en euro, et 0.4% de frais sur une équivalence de 1000€ en devise. En margeant sur les retraits, boon. évite également le recyclage de cash, et met naturellement un frein à ce comportement.

Les limites pour les transactions

  • Vous pouvez dépenser jusqu’à 10 000€ par jour, 25 000€ par semaine, 100 000€ par mois et 500 000€ par année. Ces limites sont pour la globalité du compte, c’est-à-dire transactions cartes mais également virements.
  • Les retraits d’espèces sont limités à 1000€ par jour, 5000€ par semaine, 10 000€ par mois et 20 000€ par année.
  • Les paiements en boutique sont limités à 5000€ par jour, 10 000€ par semaine, 20 000€ par mois et 100 000€ par an. Les limites sont identiques pour les transactions effectuées à distance, par exemple via internet.
  • Les limites sont communes pour la carte virtuelle et la carte physique.
  • Le chargement du compte, est quant à lui limité à 1 000 000€ par année via SEPA ou SWIFT.
  • Le TopUp par carte, c’est 5000€ par jour, 10 000€ par semaine, 20 000€ par mois et 50 000€ par an.

Les plafonds de dépenses restent très confortables, en sachant que ce sont les limites par défaut. Selon le profil, si vous atteignez une limite, il sera possible d’échanger avec le service client pour un relèvement si votre profil le permet.

L’application mobile boon.

Qui dit nouvelle offre et nouveau service dit nouvelle application. boon. passe du vert criard vers un mélange de bleu/vert foncé.

L’application est extrêmement bien pensée, elle surpasse ce que l’on peut trouver chez N26 ou Revolut, c’est simple et efficace. Ils ont poussé au maximum la réflexion sur l’ergonomie de leur application.

On retrouve dans cette nouvelle version un suivi de budget et donc la catégorisation de chaque dépense effectuée. Pour chaque transaction, vous y trouvez le détail comme le commerçant, la ville de ce dernier, la date et heure, le montant d’origine / devise, le statut de la transaction (en attente, finalisée…), le moyen de paiement utilisé (Apple Pay, En Ligne…). Il sera également possible de mettre une note et d’attacher un document ou une photo à la transaction.

La gestion des limites pour le paiement à distance, en boutique et les retrait est également disponible. Vous pouvez désactiver ce type de paiement ou abaisser le plafond. Il est également possible de désactiver temporairement la carte.

La gestion de la vie privée est proposée afin d’empêcher vos contacts de voir que vous utilisez boon. ou encore s’opposer à l’analyse des données, la réception d’argent par des tiers…

Les virements depuis l’application sont très simples, vous indiquez l’IBAN et vous pouvez créer une récurrence pour l’opération. C’est très commun, mais l’intégration rend cet usage facile.

Les cartes proposées par boon.

La carte virtuelle est statique, c’est-à-dire qu’elle reste la même et ne change qu’en cas d’incident. Si vous êtes victime d’une fraude, alors boon. effectuera un remplacement, ce n’est donc pas un numéro unique pour chaque paiement. Comme précisé plus haut, les 2 cartes sont proposées en DEBIT, elles sont compatibles avec le 3DSecure.

boon. indique ne pas bloquer de commerçants, donc la carte est ouverte pour tous les types de paiements licites.

La carte physique vient avec une tolérance au hors ligne illimitée en nombre d’opérations, dans la limite de 200€ cumulées entre 2 paiements vérifiés par boon.

La carte est opaque sur l’avant et transparente à l’arrière. C’était eux qui avaient développé la première carte prépayée transparente pour N26, avant que N26 passe en translucide en quittant la carte Wirecard. Le nom est gravé sur l’avant. Vous trouverez à l’arrière le numéro, l’expiration et le crytogramme.

Les évolutions qui arriveront dans cette nouvelle version de boon.

Wirecard a déjà indiqué que parmi les services qui seront proposés il y aura des programmes de fidélité mais également du crédit et de l’assurance.

Les clients réguliers de boon. sont déjà invités à participer à des opérations pour gagner de l’argent. Cela prend souvent la forme de missions, comme par exemple dépenser au moins 15€ avec Apple Pay pour décrocher 5€ versés immédiatement sur le compte.

Les clients historiques d’Orange Cash reconnaitront aisément le principe du programme de fidélité proposé par Wirecard.

Pour la partie crédit, nous restons par contre plutôt mitigé quant à sa disponibilité en France. Cela restera très certainement réservé aux résidents allemands disposant d’un dossier au sein de la Schufa, qui est l’organisme de référence en Allemagne en matière de score sur les citoyens.

Pour l’assurance, cela sera probablement disponible pour tous les pays, et reposera surement sur Simplesurance pour proposer de l’assurance sur les équipements nomades, vélos, électroménager…

Première évolution du service, courant 2020, boon. va permettre une rémunération des dépôts à hauteur de 0.75% brut. D’autres supports d’investissement seront rapidement ajoutés afin d’étoffer l’offre.

Conclusion

boon. vient proposer un nouveau service de compte bancaire sur un marché déjà bien chargé. Le gros point fort de boon. c’est la qualité de l’application proposée aux clients. Il faut savoir que boon. propose d’ailleurs pour l’ensemble de ses services des API simples et performantes. Il est donc possible pour des agrégateurs de comptes d’intégrer boon. sans solliciter vos informations. L’allemand Outbank intègre boon. au travers des API.

Nous nous sommes posés la question de l’intérêt de cette nouvelle offre face à Revolut, les 2 proposant du chargement par carte bancaire. L’avantage pour boon. c’est de proposer de la carte de DEBIT et d’avoir une application un peu plus sexy, mais c’est subjectif.

boon. garde notre préférence car la licence bancaire est émise en Allemane. Le système de traitement des transactions chez boon. est bien plus performant que chez Revolut, sur les 3 dernières années, le système n’a connu aucune indisponibilité chez boon.

Il n’y a rien de révolutionnaire dans ce futur produit de boon. mais la marque Wirecard est rassurante. Son sérieux, sa rigueur et ses performances font l’unanimité dans le secteur. Ils sont juste très bons.

Côté paiement, boon. propose Apple Pay, Google Pay, Garmin Pay, Fitbit Pay, Swatch Pay et Sony Wena.
La liste est donc plus étoffée que celle disponible chez Max, Fortuneo ou Crédit Mutuel Arkea. Au final il ne manque que Samsung Pay, mais les réflexions sont en cours sur l’intérêt du service en sachant que Google Pay est disponible depuis le lancement du service.

Le support est disponible par téléphone et par email en Français, il n’est donc pas nécessaire de parler anglais ou allemand avec les agents. Là encore, les clients d’Orange Cash connaissent le support, ce sont les mêmes agents basés en Allemagne.

L’offre peut parfaitement remplacée Revolut même pour les retraits. Selon la somme retirée, le pourcentage de frais s’avère moins élevé que Revolut ou même N26 pour comparer les offres gratuites disponibles.