Boursorama remplace sa Visa Premier par une offre Ultim Metal

Avec le lancement de l’offre Visa Ultim, Boursorama testait un nouveau type de carte. Cette version n’embarquait pas le réseau domestique « CB » mais uniquement Visa. Elle avait également la particularité d’être à contrôle de solde. L’essai semble se transformer chez Boursorama Banque qui valide ainsi une transition sur ce type de carte.

Visa Ultim Metal

Le coût est clair, c’est 9.90€/mois. Ce tarif ne représente pas seument le coût de la carte, mais il intègre une offre groupée de services.

La carte est disponible en débit immédiat, ou débit différé, selon la situation financière du demandeur. Pour l’obtenir en débit immédiat, un encours de 500€ chez Boursorama est suffisant. Si vous souhaitez l’obtenir en débit différé, il faudra 5000€ d’encours, ou 2500€ de flux créditeurs mensuels.

Gratuité des opérations en devises

Les opérations de type paiement et retrait sont gratuites et illimités en euros comme en devises. Une politique qui était déjà en place sur la dernière révision des nouvelles Visa Premier en fin 2019.

Nous soutenir

Sans publicités et sans liens sponsorisés, notre contenu est accessible gratuitement pour tous.

Des plafonds relevés

Le plafond permanent en paiement pour la Visa Ultim Metal et Visa Ultim passe à 7 500€ maximum en débit différé comme immédiat. Le seuil de 50 000€ n’est disponible qu’en temporaire.

Il vous faudra disposer de 30 000€ d’encours ou 8 000€ de flux mensuels créditeurs sur les 3 derniers mois afin d’avoir ces plafonds de paiements.

Concernant les retraits sur la Visa Ultime Metal, le plafond maximum de 3 000€ est atteignable si vous avez 45 000€ d’encours, ou 8 000€ de flux mensuels créditeurs sur les 90 derniers jours.

La Visa Ultim en plastique limite à 2 000€/semaine, et il vous faudra disposer de 7 500€ de flux mensuels créditeurs sur les 3 derniers mois ou 35 000€ d’encours.

Le découvert du compte reste toujours sur un seuil maximum de 2 500€ possible.

Pleinement compatible avec les xPay

Votre Visa Ultim Metal est compatible avec les paiements Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, Fitbit Pay et Garmin Pay. Vous pouvez utiliser la carte dans un équipement de ce type, dès la commande, inutile d’attendre sa réception.

Virements SWIFT

Les virements non SEPA, c’est-à-dire SWIFT ou TARGET2 deviennent gratuits avec cette offre Ultim Metal. Il n’y plus de frais de change ou minimum de perception.

Nous soutenir

Sans publicités et sans liens sponsorisés, notre contenu est accessible gratuitement pour tous.

Notifications Push en temps réel

Autre nouveauté, les notifications Push sont de la partie. Après chaque paiement, avec votre carte de débit, ou retrait, il est possible d’être notifié et suivre en temps réel les autorisations délivrées sur votre Visa Ultim Metal.

Ce type de notification et de suivi des opérations est rendu possible par le passage de la carte en « autorisation systématique ». Si vous êtes en débit immédiat, l’encours du compte est contrôlé (solde + découvert). En revanche, en débit différé, c’est-à-dire mention « CREDIT », ce sont uniquement les plafonds qui sont contrôlés et non l’encours.

Assurances et assistance

Côté assurance et assistance, la Visa Ultim Metal vient se calquer sur les garanties d’une Visa Premier. Il y a quelques différences, mais cela reste très léger en comparaison du contrat Visa Premier.

Le service « smart delay » est disponible en cas de retard de votre vol. Vous aurez donc accès aux salons des aéroports afin de patienter jusqu’à ce qu’une solution vous soit proposée.

L’offre groupée comprend Boursorama Protection. Une prestation couvrant votre moyen de paiement et vos effets personnels en cas de perte et/ou vol. La prestation englobe également votre téléphone, tablette et la protection de votre identité numérique.

Visa Ultim

L’offre change, mais reste toujours proposée à 0€/mois. La principale nouveauté c’est de pouvoir choisir le débit différé. Jusque-là, seul le débit immédiat était proposé en Visa Ultim.

En cas de non-utilisation, une facturation de 9€/mois sera appliquée. Notez qu’il n’y a pas de frais en Visa Ultim Metal si vous n’utilisez pas la carte. Cela tranche avec la politique d’Orange Bank qui facturait des frais de non-utilisation en plus du coût de l’offre « Premium ».

Pour le débit immédiat, l’encours passe de 500€ à 300€ afin de commander cette nouvelle version de Visa Ultim. Et si vous êtes plutôt débit différé, Boursorama a également une baisse des conditions d’octroi. Il suffit de disposer d’un encours de 3 000€ chez Boursorama Banque, ou 1 500€ de flux créditeurs mensuels sur les 3 derniers mois.

Cette nouvelle version vient avec un usage équitable concernant les retraits. On passe d’un nombre illimité gratuits à 3 retraits gratuits tous les mois. Au-delà de cet usage, 1.69% du montant retiré sera facturé. Cet usage équitable ne concerne que les retraits en devises. Les retraits en EUR, tous comme les paiements en EUR ou devises, restent sans frais et illimités.

Au niveau des plafonds maximum de paiements, rien ne change, nous sommes toujours sur une limite haute à 20 000€. Seul le plafond de retrait hebdomadaire baisse, et passe ainsi de 3 000€ possibles par semaine à 2 000€ chaque semaine.

Contrairement à Visa Ultim Metal, les transferts non SEPA, c’est-à-dire TARGET2 ou SWIFT sont facturés. Il vous en coûtera 0.10% du montant de l’opération, avec un minimum de perception à 20€. Les européens ne sont quasiment jamais confrontés à ce type de transferts car SEPA est la norme utilisée par tous les pays de l’EEE pour les virements en EUR.

Autre changement, Smart delay disparait de cette nouvelle version de Visa Ultim. Il faudra être Visa Ultim Metal si vous désirez avoir accès aux salons d’aéroports lors d’un retard de vol.

Boursorama Protection n’est pas incluse, mais existe en option à 0.99€/mois pour les effets personnels et votre moyen de paiement. Il faudra ajouter 1.51€/mois si vous désirez la couverture du téléphone mobile, tablette et l’identité numérique.

Ce sont les principales différences avec l’offre Visa Ultim Metal que nous avons précédemment présenté. Les autres caractéristiques non cités, comme les xPay ou les notifications Push sont identiques sur les 2 Visa Ultim..

Nous soutenir

Sans publicités et sans liens sponsorisés, notre contenu est accessible gratuitement pour tous.

L’ancienne version Visa Ultim et Visa Premier

Jusqu’à présent, Boursorama a toujours maintenu les précédentes offres détenues par les clients. Cela avait d’ailleurs suscité quelques critiques des détenteurs de Visa Premier en 2019. Il fallait résilier son contrat carte Visa Premier et souscrire à nouveau afin d’obtenir la gratuité pour les opérations en devises.

On voit également que les Visa Classiques, tout comme les Visa Premier ne sont plus présentées dans les offres disponibles à la souscription. Il faudra donc choisir parmi Visa Welcome, Visa Ultim ou Visa Ultim Metal.

Les porteurs de Visa Infinite ont d’ailleurs conservé ce type de carte, alors qu’elle n’est plus disponible au catalogue depuis plusieurs années. Cependant, les offres historiques n’évoluent plus, par conséquent les nouveaux services autour de la carte nécessiteront de changer pour les nouveaux contrats.

Garder la Visa Premier ?

Les porteurs de Visa Premier vont forcément se poser la question de quitter leur Visa Premier Boursorama au profit d’une Ultim / Ultim Metal à débit immédiat ou différé.

Difficile de vous dire quelle décision prendre. La Visa Premier reste une carte qui ne déclenche pas d’autorisation systématique à chaque transaction. Elle sera donc moins problématique lors des paiements, contrairement aux 2 Visa Ultim qui déclenchent ces autorisations, mais tolèrent toutes deux le « hors ligne ».

Autre avantage de la Visa Premier, elle reste officiellement reconnue comme une Visa Premier « CREDIT » avec un embossage des numéros. Vous aurez donc plus de facilité à la faire accepter lors de prestations comme la location de véhicules. Les Visa Ultim sont sur un design non embossé avec l’écriture des chiffres selon la norme Visa Quick Read.

Votre Visa Premier est « dual network » elle embarque à la fois le réseau domestique CB, mais également le réseau international VISA. Ce qui lui permet justement d’avoir une bien meilleure acceptation en France, et de ne pas être à autorisation systématique. Les Visa Ultim sont exclusivement sur Visa, donc des services qui ne sont pas compatibles avec Visa, comme Max par exemple, vous ne pourrez pas utiliser Boursorama avec si vous quittez votre Visa Premier.

Les plafonds permanents sont également revus à la baisse pour les paiements. Vous passez d’un maximum à 10 000€/mois (même 20 000€ pour les anciens clients) à 7 500€ maximum. L’extension est possible en provisoire, si vous êtes éligibles aux conditions. Pour avoir 10 000€ en provisoire, vous devrez disposer de 40 000€ d’encours ou 10 000€ de flux créditeurs sur les 90 derniers jours.

Conclusion

Avec ce tarif de 9.90€/mois pour cette offre groupée de services et une carte Metal, Boursorama Banque vient mettre une claque aux FinTechs comme Revolut ou N26. Avec un tel positionnement tarifaire et le panel de services, Boursorama Banque frappe fort.

Il faut rappeler que Boursorama propose la gestion des chèques en émission comme en réception. Un service souvent demandé chez les nouveaux acteurs qui ne préfèrent pas le proposer. D’autant que l’envoi de chèques peut se faire depuis l’Espace Client.

Vous avez une carte localisée en France, un IBAN localisé en France, et tout cela, auprès d’un acteur bancaire classique, et non « FinTech ». Il n’y aura donc pas de friction à faire du paiement en plusieurs fois avec Boursorama, souscrire des offres type crédit, abonnement mobile… Et l’ensemble de vos dépôts sont couverts avec nettement moins de risque d’être subitement bloqués par la banque

L’ensemble des produits d’épargne est disponible, que ce soit du livret classique, ou de la bourse, assurance vie, livret réglementé…

Une certitude, Boursorama a conçu une offre qui va trouver son public. On pense qu’il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir une riposte de Fortuneo. En général quand l’un des deux fait une offre, l’autre va suivre sur la même ligne. Citons par exemple, le lancement d’Ultim a donné lieu au lancement de Fosfo chez Fortuneo. A l’inverse, la gratuité des devises sur la Mastercard Gold chez Fortuneo a permis aux clients Boursorama d’avoir la gratuité des opérations en devises sur les Visa Premier.