bunq et sa travel card

bunq et sa carte « crédit » nommée Travel Card

La majorité des plaintes concernant les Fintech vient du taux d’acceptation des cartes. Les refus de paiements sont légions en dehors d’un « périmètre de confort ». Il est donc fréquent de voir des avertissements vous demandant de conserver avec vous une carte traditionnelle.

Le temps réel montre rapidement ses limites et ses problématiques surtout quand le hors ligne est purement interdit par la configuration de votre carte. On comprend aisément pourquoi les banques ne proposent pas ce type de cartes par défaut aux clients alors qu’elles savent très bien le faire depuis des décennies.

Une prise en compte du hors ligne par certains acteurs

Rares sont les acteurs qui ont décidé de réagir face à ces situations. N26, bunq, Curve et TransferWise sont les seules FinTech ouvertes aux résidents Français et qui proposent à ce jour le hors ligne.

Compte Nickel a décidé de se saisir de cette problématique et rejoindre ainsi ce petit groupe pour proposer du hors ligne. Revolut travaille activement sur le sujet et devrait généraliser cela prochainement.

Les autres ont décidé de faire la sourde oreille et privilégier leur confort aux dépens de leurs clients.

La nécéssité d’une carte de niveau CREDIT

Un autre problème récurrent, c’est le besoin d’un niveau CREDIT sur les cartes, pour certaines situations comme le paiement de carburant à l’étranger sur les automates, les locations de biens & véhicules, les automates libre-service, …

La première FinTech Européenne à avoir réglé ce problème fût Fidor en Allemagne. Depuis elle a été rejointe par bunq et prochainement par Compte Nickel.

On peut donc se féliciter que bunq et Compte Nickel aient à coeur l’expérience du client pour couvrir ainsi un maximum de situations pour éviter de mettre leurs clients dans des situations gênantes.

Avec l’officialisation de sa carte CREDIT nommée Travel Card, bunq en profite pour revoir ses offres.

Une carte bancaire sans être Premium chez bunq

Quand nous avions commencé notre utilisation de bunq le 20 mars 2017, bunq ne proposait qu’une carte Maestro. C’était l’unique offre du catalogue à 1€/mois facturé uniquement lors des périodes d’activité de la carte

Avec l’arrivée des cartes Mastercard, bunq a modifié sa stratégie, avec une offre gratuite sans carte bancaire et une offre payante avec 3 cartes bancaires. Les anciens clients pouvaient rester sur l’offre précédente. A défaut d’être Premium (7,99€/mois), il n’y avait donc aucune possibilité d’avoir une carte avec les comptes bancaire.

Le 06 juin 2019, bouleversement de l’offre chez bunq, à présent l’offre gratuite a disparu. Elle est remplacée par l’offre Travel Card facturée 0€/mois. Il y a donc à présent une carte bancaire dans l’offre à 0€/mois.

L’offre à 0€/mois

L’offre Travel Card propose des tarifs simples qu’on vous résume :

  • Emission de la carte Mastercard CREDIT (MCC) 9.99€ ; La carte est valable 4 ans.
  • 0 frais de change sur les retraits et paiements dans toutes les monnaies sans limite d’utilisation équitable.
  • 0,99€/retrait partout dans le monde.
  • 1 compte bancaire (IBAN Néerlandais) sans frais même pour les virements instantanés.
  • TopUp par carte limité à 500€/mois et facturé 0,50% par chargement.

Notre avis

La facturation des retraits est cohérente. Les banques, dans l’Espace Economique Européen, se règlent en moyenne 0,80€ HT par retrait. En dehors de cet espace, le coût est en moyenne de 1,40€ HT. Ce montant est souvent vu comme trop faible par le gestionnaire du distributeur de billets. C’est d’ailleurs pour cela que vous avez de nombreux gestionnaires qui majorent de 4€ en moyenne chaque retrait (frais à votre charge).

Le coût de la carte avec sa finition est cohérent au vu des prix pratiqués par GEMALTO. bunq a retenu GEMALTO pour ses cartes, c’est l’un des émetteurs les plus chers mais l’un des plus qualitatifs. En comptant le conditionnement et l’affranchissement, on peut estimer le coût de la carte aux alentours des 8€ HT.

En terme de robustesse, GEMALTO n’a plus de preuves à faire, ils sont reconnus en monétique pour la fiabilité et la performance de leurs produits. Vous serez donc tranquille pendant 4 ans avec une puce GEMALTO. bunq a ainsi fait le choix de la qualité au détriment de sa marge.

On termine par les frais de Top Up en carte bancaire, 0,50% sont raisonnables. Si votre carte est marquée DEBIT, bunq reverse 0.20% à votre banque et 0.30% si elle est en CREDIT. bunq applique une petite marge liée probablement à leur prestataire s’occupant d’acquérir le flux. Ils margent probablement de 0.05 à 0.10% sur un Top Up carte selon nos estimations.

L’offre à 0€/mois est donc cohérente afin de ne pas aller dans la folie du tout gratuit et la perte financière pure. C’est une bonne chose d’avoir un tarif équitable, cohérent et en phase avec la réalité des frais.

La Mastercard Travel Card

La carte est donc une Mastercard identifiée comme CREDIT. Ce niveau sera indiqué sur la carte, dans la puce (ICC) et dans les bases de contrôles reposant sur le BIN/IIN. Cela est déjà une très bonne chose en terme d’acceptabilité, mais bunq ne s’est pas arrêté en si bon chemin.

La gestion des transactions offline

La carte embarque du hors ligne mais bunq a décidé de supprimer les plafonds quantitatifs pour ne garder que les numéraires et c’est plutôt intelligent. Concrètement, entre 2 autorisations « online », la carte vous permettra de dépenser au besoin jusqu’à 250€ en « offline » si le terminal n’est pas en position d’émettre une autorisation « online ».

En mettant une double limite quantitative et financière, par exemple 3 paiements ou 100€ cumulés, il n’est pas rare de voir des blocages sur des opérations comme les autoroutes ou les vols longs courriers. Avec la configuration de bunq, vous pourrez payer de multiples fois, tant que vous n’atteignez pas les 250€ cumulés. bunq apporte donc un confort non négligeable afin que la carte fonctionne dans toutes les situations.

Les plafonds

Concernant les plafonds financiers, la carte vient avec un plafond de paiements et retraits de 50 000€/jour.
Il n’est ni hebdomadaire, ni mensuel, il est bien journalier. Pour bunq, votre argent est votre argent. Si vous désirez le dépenser, libre à vous. Vous pouvez revoir à la hausse ou à la baisse le plafond et gérer la sécurité de votre carte. Les 50 000€/jour correspondent au profil de sécurité standard de Mastercard.

Sur une carte avec contrôle de solde, il est vrai que mettre un plafond est un peu un non-sens. Au mieux, c’est un moyen de s’ingérer dans les dépenses de son client. Autant cela est cohérent pour les cartes des banques traditionnelles car le contrôle de solde ne se fait pas. Autant pour les autres on cherche encore l’intérêt. La lutte contre le blanchiment & co n’est pas une excuse cohérente.

Le paiement mobile / xPay

Pour le lancement, les xPay (Apple Pay et Google Pay) ne sont pas encore disponibles. Cela est prévu pour juillet 2019 si tout va bien. Le temps que les contrats « CREDIT » soient signés avec Apple et Google, le plus long sera avec Apple, on vous laisse deviner la raison.

Le cryptogramme dynamique

La carte conserve une fonctionnalité phare de bunq à savoir le cryptogramme dynamique dans l’application.
Vous pouvez choisir de le rendre dynamique (toutes les 5 minutes) ou statique et le régénérer quand vous en avez envie.

L’offre Premium à 7,99€/mois

La version PREMIUM reste et ne change pas chez bunq. Si vous êtes déjà dans ce niveau, vous pouvez commander la Travel Card gratuitement sous réserve de ne pas disposer déjà de 3 cartes sur le compte.

En Premium vous n’aurez pas la facturation des 0.99€/retrait. Vous aurez 10 retraits gratuit par mois au-delà 0.99€/retrait. Le TopUp est également offert dans la limite de 500€/mois que ce soit en carte CREDIT ou DEBIT.

5 cartes virtuelles réutilisables sont disponibles. Chaque année, vous pouvez remplacer gratuitement chacune de vos cartes, peu importe le motif (par exemple petites rayures sur la carte).

Apple Pay, Google Pay sont disponibles dans cette offre. Tout comme pour l’offre à 0€, l’offre à 7.99€ n’applique pas de frais sur les opérations en devises.

Notre avis

Si vous prévoyez de recharger votre compte par carte bancaire ou de faire des retraits, l’offre Premium peut se montrer plus intéressante financièrement. D’autant qu’elle vient avec 25 comptes bancaires individuels. Vous pouvez ainsi avoir un compte que vous dédiez à l’épargne, l’autre aux prélèvements récurrents SEPA, l’autre aux opérations de paiements récurrents par carte…

L’offre Pack à 19.99€/mois

Vous êtes plusieurs à utiliser bunq ? L’offre pack permet à 3 personnes ,en plus de vous, de bénéficier des avantages PREMIUM pour 19.99€/mois. Ce qui ramène l’offre Premium à 5€/mois et par personne.

Notre avis

Le Pack n’apporte pas de service supplémentaire, c’est uniquement un moyen de réduire le coût de l’offre Premium en sachant que chaque client bunq reste totalement indépendant.

L’offre Joint à 9.99€/mois

Dans la même idée que le Pack, l’offre Joint permet d’avoir les bénéfices de l’offre Premium. Elle est proposée avec 4 cartes physiques au total et 25 IBAN contre 6 cartes possibles et 50 IBAN si vous aviez 2 offres Premium à régler.

La philosophie et l’esprit bunq

Commençons par nous repentir ! Lorsque bunq avait décidé de supprimer un haut niveau de personnalisation de la carte, nous écrivions que la magie s’était estompée. Faisons notre mea-culpa et reconnaissons qu’un tel panel de restrictions était complexe à appréhender pour les non aguerris.

Fidèle à ses valeurs, bunq est donc dans la cohérence, la simplicité, et l’équité.

Une communication et une image décalées et assumées

Sur son site, on s’était étonné de trouver les salaires des dirigeants de bunq. Aucune autre néo-banque, FinTech est dans cette politique de transparence. Leur communication décalée et assumée force le respect.

Leur dirigeant Ali est très proche des clients, si vous le contactez, il répond personnellement, et contrairement aux autres acteurs, la langue de bois n’existe pas chez lui.

Nous vivons dans une période où le mot « tolérance » n’est pas sur toutes les lèvres. Le soutien, visuellement assumé à travers le design des cartes, à la communauté LGBT nous rend cette néo-banque fortement sympathique. Sans devenir un geste militant, sortir sa carte bunq peut déclencher certaines réactions dont nous nous amusons.

Un support multilingue et adapté

Les équipes s’efforcent d’êtres multi-langues et ainsi proposer l’application mais également le support en Français. Depuis 2017, on est surpris de voir l’écoute de bunq. Ils ont pris note qu’en France nous étions attachés au fameux document « RIB » sans lequel des organismes refusent de prendre l’IBAN. Ils ont écouté et ils ont intégré pour la France un tel document.

Des documents certifiés

Vous pouvez, depuis l’application, exporter un document, signé et attesté électroniquement par bunq, prouvant une opération auprès d’un commerçant.

La mise à disposition des API

Dans la continuité de cette philosophie, on retrouve une API totalement ouverte. Bunq soutient des applications comme bunqDesktop pour avoir des applications sous Windows, Mac, Linux,… Quand on voit la position de certaines Fintech Françaises qui limitent tout ce qu’elles peuvent… on ne peut qu’être admiratif devant l’API totalement ouverte de bunq, même sur la gestion de votre carte.

Notre avis

bunq se place clairement en tête des FinTech et néo-banques du moment. Alors les détracteurs se fendront d’un « oui mais 8€/mois c’est cher » ou encore de propos comme « N26, Revolut, Max c’est gratuit et c’est mieux ».

On vous répondra jusque que l’investissement à un coût ainsi que le personnel a un coût. bunq n’a subi aucun incident de paiements, là où les autres cumulent continuellement les pannes et dysfonctionnements.

Chacun est libre de choisir quelle valeur il voit pour un service. Une chose est certaine, en totalement gratuit, la machine ne peut pas fonctionner. Ce ne sont pas des commissions à 0,2 ou 0,3% qui payent le service car derrière il y a des dépenses.