bunq, la néobanque change encore ses tarifs

Il est toujours agaçant de voir les changements de tarifs apparaitre au sein des offres financières. C’est d’ailleurs pour ça que les différents établissements y vont avec parcimonie, et évitent de chambouler leurs offres. Une fintech fait figure d’exception. bunq change fréquemment, trop même, ses offres et ses tarifs. Un manque de constance qui a le don d’agacer les clients.

Les offres avant le 05 août 2020

Dès le 28 novembre 2019, bunq proposait sa carte en métal au sein d’une offre indépendante nommée « bunq Green Card », cette offre était facturée 99€/an. Ce tarif incluait les prestations suivantes :

  • La carte en métal « Green Card ».
  • 500€ de TopUp sans frais tous les mois et 0.5% au-delà.
  • Les services de paiements mobile Google et Apple Pay.
  • Aucun frais de change, au taux Mastercard.
  • 10 retraits par mois offerts et 0.99€/retrait au-delà.

Une offre qui correspondait, et répondait à une attente d’un public habitué à utiliser les FinTechs en compte secondaire. Les premiers clients de cette offre ont donc obtenu leur carte métal vers février, mars selon leur date de commande. Mais bunq, le 2 avril 2020, a subitement décidé de changer l’offre.
L’offre « bunq Green Card » est tout simplement supprimée. Et une offre à 16.99€ « bunq Premium SuperGreen » sera imposé aux détenteurs de la carte en métal. Une hausse de 104.88€ chaque année qui agace les clients de bunq. Au même moment, bunq tirait un trait sur les offres gratuites, et les comptes joints.
Que le client était bunq Premium ou bunq Green Card, il était forcément perdant avec cette nouvelle politique tarifaire. Beaucoup de clients avaient d’ailleurs manifesté leur intérêt à quitter bunq, et ont mis leurs menaces à exécution.

Les offres à partir du 05 août 2020

Bien que les tarifs de l’offre Premium et Premium SuperGreen ne changent pas, bunq a décidé de changer quelques règles, notamment pour sa carte en métal.
Jusqu’à ces nouvelles conditions, toutes personnes prenant un abonnement « bunq Premium SuperGreen » obtenait une carte en métal contre un engagement de 12 mois avec une facturation de 16.99€/mois.
A présent, les clients « bunq Premium SuperGreen » devront s’acquitter en fois de la cotisation, soit 203.88€ afin d’obtenir la carte en métal. Vous devez donc prépayer la totalité de votre annuité afin d’obtenir la carte en métal.
bunq a décidé de permettre également aux clients de l’offre « bunq Premium », qui est facturée 7.99€/mois, de disposer d’une carte en métal. Cette fois, ce n’est plus 12 mais 24 mois qu’il faudra payer, soit 191.76€, afin de pouvoir obtenir une carte en métal.

bunq Premium vs Premium SuperGreen

On peut se demander quelle est la différence entre la version Premium facturée 7.99€/mois et la version Premium SuperGreen facturée 16.99€/mois. Surtout maintenant que les 2 offres sont éligibles à la carte en métal.
En version Premium SuperGreen, vous avez :

  • 1 arbre planté tous les 100€ dépensés, aucun arbre en Premium.
  • Extension de garantie (exclusion faite de tout ce qui est électronique.
  • La numérisation de vos tickets de caisse.
  • L’obtention de relevés bancaire automatiquement.

C’est tout, il n’y a rien d’autre, alors que l’offre est facturée 9€/mois en plus !

Un rappel rapide sur la mise en terre d’arbres

En discutant avec des associations, on nous indique que le coût pour un arbre est d’1,05€ approximativement. Cela comprend l’achat de la plantation à grande échelle, ainsi que le terrain. Lorsqu’une société décide de faire de l’ écoblanchiment, le prix baisse à 0.49€/arbre. Pour 9€/mois, on nous indique qu’en mode écoblanchiment, cela permet de planter 18 arbres.
Vous êtes donc « gagnant » avec l’offre Premium SuperGreen de bunq si vous dépensez plus de 1 800€/mois avec votre carte, car vous planterez plus d’arbres qu’en étant seul.
Les associations nous rappellent que ces systèmes nommés « écoblanchiment » et qui sont en vogues, sont effectués sans discernement. La méthode consister à planter des arbres d’une même espèce, un schéma très loin d’un besoin en biodiversité. Jamais ces actions « écoblanchiment » ne pourront avoir un impact sur l’environnement, d’autant qu’il faudra attendre presque 70 ans pour que ces arbres aient une action sur le climat.
Les organisations comme « edenprojects » sont d’ailleurs bien connues. Les arbres plantés sont généralement des conifères à croissance rapide. Un type d’arbre très loin d’égaler les capacités d’absorption du carbone que les autres espèces, comme des chênes à larges feuilles.
Nous vous invitons à lire dans la langue originale, un excellent article traitant du sujet « greenwashing » : https://theconversation.com/greenwashing-corporate-tree-planting-generates-goodwill-but-may-sometimes-harm-the-planet-103457
Pour les personnes n’étant pas à l’aise avec l’anglais, une traduction en français est disponible : https://theconversation.com/ces-arbres-qui-cachent-des-forets-de-greenwashing-105744
En conclusion, il est plus important d’avoir une approche comme Tomorrow, à savoir protéger les secteurs actuels au lieu de planter simplement des arbres.

Une carte en métal à 129€ offerte

bunq estime que sa carte métal vaut 129€, un coût très nettement supérieur à la réalité. Sachez que le coût des cartes en métal ne cesse de baisser. Il y a encore 1 an, le coût d’une carte en métal fluctuait entre 30 et 35€, mais cela a bien changé depuis, car une carte en métal coûte à présent 20 à 25€.
Il n’y a pas de doute, la facturation estimée par bunq à concurrence de 129€, est totalement disproportionnée par rapport au coût d’une carte en métal. Mais chaque société est libre de fixer le prix qu’elle entend pour ses cartes en métal, et les frais de remplacement de celles-ci.
Le problème, c’est que bunq indique que votre carte en métal est offerte, ce qui n’est pas vrai. Déjà nous vous rappelons qu’avant le changement d’offre, simplement en s’abonnant, la carte était offerte, il faut à présent payer 12 ou 24 mois d’avance. Ensuite, afficher un cadeau à « 129€ » alors qu’il en coûte 100€ de moins, cela ressemble à ces promotions de téléachat où vous obtenez des cadeaux d’une valeur faramineuse en commandant immédiatement.
Il serait plus judicieux que bunq s’engage réellement dans l’écologie en utilisant des matériaux responsables. Un peu comme le choix fait par la FinTech française Onlyone, qui devrait être disponible dans les prochaines semaines.

Conclusion

Derrière ce nouveau changement, nous avons l’impression que bunq tente de sortir la tête de l’eau. Faire du prépaiement est très clair, il est associé à un besoin de trésorerie pour la société. En contrepartie de cette avance de trésorerie, la société vous concède généralement une réduction. C’est le cas chez Revolut, mais pas chez bunq, vous n’aurez aucune remise avec votre offre.
Il nous paraît problématique de s’engager à payer 12 ou 24 mois d’avance chez bunq, dans la mesure où ils changent plusieurs fois par an leurs offres. On voit d’ailleurs que bunq n’hésite pas à renier ses offres pour forcer le changement aux clients actuels. Il n’y a donc pas de respect de l’engagement pris avec les clients, exemple avec ceux ayant une offre gratuite, ou compte joint et qui furent contraints d’augmenter sensiblement leurs coûts.
La V3 de bunq a clairement montré que la société avance, et cela peut importe les critiques que les clients peuvent faire. bunq et son fondateur sont certains d’avoir la science infuse et pour eux, les clients sont dans le déni ou alors ne comprennent rien. Les critiques sont donc balayées d’un revers de main par bunq.
Les changements opérés par bunq sont multiples :

  • Suppression des fonctionnalités de gestion des cartes.
  • Forçage de la V3 en révoquant les certificats de sécurité de la V2.
  • Contrainte à passer sur les nouveaux tarifs en supprimant les anciennes offres.
  • Modifications plusieurs fois par an des tarifs.

Il y a moins de 2 ans, nous placions bunq comme la FinTech à prendre en exemple. Aujourd’hui, toutes ces modifications rendent bunq comme la FinTech la plus confuse et la moins stable sur la durée à nos yeux. Les clients ayant besoin de stabilité dans l’offre qu’ils souscrivent seront rapidement désemparés par ces nombreux changements.