Le FGDR a-t-il un coût pour les banques ?

Le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) a effectivement un coût pour les banques. Comme tout dispositif d’assurance, cette prestation n’est pas gratuite.

Nous vous renvoyons vers l’article dédié au FGDR pour comprendre son fonctionnement, mais en plus de participer financièrement, les banques vont devoir payer une certaine somme par compte couvert.

Pour les comptes qui relèvent du FGDR, le coût par compte est d’approximativement 2cts/1000€ tous les mois.

La totalité des dépôts n’est pas cumulé, c’est-à-dire que si vous avez 1001, la banque aura 4cts de frais pour vous. Un autre client a 1€, elle aura 2cts de frais, elle n’en sera pas exemptée car il y aurait de la marge en cumulant avec un autre client.

Le fonctionnement est similaire dans tous les pays, dans certains on approche même les 4cts/1000€. Cela explique qu’hors de France, les Fintech ne préfèrent pas adhérer à ce mécanisme de protection, sur la masse des clients, le coût s’avère rapidement élevé tous les mois.

Par exemple, le Crédit Agricole indique 24 millions de clients répartis dans les différentes caisses régionales. Si on imagine que chaque client a un seul compte avec juste 1ct dessus, cela ferait déjà 480 000€/mois pour les couvrir.