Curve Metal disponible dans toute l’Europe

carte curve metal

L’offre, Curve Metal, initialement réservée au Royaume-Uni est à présent disponible pour tous les résidents de l’Espace Economique Européen. L’offre est soit facturée annuellement 150€, ou 14.99€/mois. Nous vous proposons de voir le détail de l’offre et éventuellement l’intérêt d’y adhérer.

Contenu de l’offre « Metal »

Vous avez le choix parmi 3 couleurs une édition spéciale rouge, une bleue et une rose. Les 3 cartes en métal (18g) sont émises sur le réseau Mastercard en « DEBIT ».

Vous disposez d’un cashback de 1% auprès de 6 commerçants que vous choisissez dans une liste. Le pourcentage de cashback est identique dans tous les pays du monde, y compris la France.

Les retraits sont possibles sans frais jusqu’à 600€/mois avec cette offre. Vous disposez de la possibilité de payer sans aucun frais partout dans le monde et sans aucune limite.

Différentes assurances sont proposées avec cette carte pour les voyages, les déplacements, les dommages lors d’une location de véhicule ou encore certains équipements nomades tel qu’un téléphone mobile.

L’accès au programme LoungeKey est inclus avec l’offre « Metal ». Vous pouvez ainsi accéder à tous les salons négociés par LoungeKey dans les gares, aéroports et autres zones de transit pour voyageurs.

Curve vous propose également son service de « Go Back in Time » permettant de changer après le paiement la carte débitée. Ce service est limité aux transactions antérieures à 14 jours ou 1000€.

Toutes vos transactions avec Curve sont couvertes à hauteur de 100 000€ par transaction. En cas de conflit avec un commerçant ou de fraude, Curve s’occupe de la procédure de remboursement / annulation.

Il n’y a pas de limite au nombre de cartes Visa et/ou Mastercard que vous pouvez ajouter sur Curve. Toutes les cartes DEBIT, CREDIT, COMMERCIAL et certaines PREPAID sont acceptées par Curve.

Le paiement mobile Apple Pay est ouvert à tous les résidents de l’Espace Economique Européen. Concernant Samsung Pay et Google Pay, cela arrive, le temps de finaliser les contrats au niveau EEE .

Cashback auprès de 6 commerces

Le programme se nomme « Curve Cash ». Il est disponible partout dans le monde et permet de récupérer 1% de la transaction réglée.

Vous avez par exemple dans les commerçants : Burger King, Deliveroo, Just Eat, McDonald’s, Starbucks, Auchan, La Poste, Leroy Merlin, Aldi, Franprix, Intermarché, Lidl, Netto, Netflix, Spotify, Amazon, Apple, Carrefour, H&M, IKEA, Monoprix, Zara, Booking.com, BP, easyJet, Norma, Ratp, Shell, Trainline, Uber, etc.

Nous avons sélectionné une liste de quelques commerces qui sont disponibles en France, mais la liste est très longue.

Si vous sélectionnez par exemple « McDonald’s », le cashback de 1% est disponible dans tous les pays du monde où se trouve une enseigne McDonald’s. Concernant « Amazon », le cashback fonctionne pour les achats effectués sur tous les sites d’Amazon y compris les places de marchés.

Vous devez choisir les 6 commerçants après la souscription à l’offre « Metal ». Il n’est pas possible de changer à la volée cette liste. Il faudra en faire la demande auprès du support qui se réserve le droit d’accéder ou non à votre requête. Il est judicieux de regarder chez qui vous dépensez le plus d’argent à l’année afin d’optimiser les cashback.

Ce cashback est compatible et peut se cumuler avec celui proposé par Mastercard via son programme « Priceless Specials » disponible à l’adresse https://specialsfr.priceless.com

L’accès au programme LoungeKey avec Curve Metal

Ce programme mondial vous permet l’accès aux salons, par exemple dans les aéroports. Il sera également possible de faire entrer un ou plusieurs accompagnants lors de votre visite.

Seul l’accès au programme LoungeKey est intégré dans l’offre « Metal ». L’accès à un tel programme coûte en moyenne 80€/an, auquel s’ajoute le prix des visites facturées environ 28€/personne. Avec l’offre « Metal », l’abonnement au service LoungeKey est offert, chaque visite bénéficie d’une remise, y compris pour les accompagnants, abaissant l’accès à 24€/personne.

Vous pouvez trouver la liste des salons affiliés au programme LoungeKey sur le lien ci-dessous :
https://www.loungekey.com/en/curve/our-lounges

Les détails du programme LoungeKey sont disponibles sur https://www.loungekey.com/en/curve

Pour l’accès, il vous suffit de récupérer l’application LoungeKey et créer un compte qui sera relié à votre carte Curve. Il est obligatoire d’avoir votre carte Curve « Metal » avec vous afin de la présenter pour le règlement.

Le fonctionnement est donc similaire aux porteurs de cartes Mastercard World Elite par exemple. Il n’est donc pas nécessaire de faire la démarche dans l’application de votre émetteur comme c’est le cas chez Revolut.

Une petite subtilité si on compare le fonctionnement de Curve à celui de Revolut. C’est que vous êtes membre LoungeKey avec Curve, alors que chez Revolut, vous êtes usager et c’est Revolut le membre. Cette petite différence peut faire qu’en cas de « saturation » du salon, l’accès via Revolut vous soit refusé alors qu’il sera autorisé via Curve ou American Express (avec Priority Pass). Le fait d’être membre officiel du programme change la facilité d’accès lorsque les salons arrivent en limite de capacité.

Curve Metal : sans frais sur les retraits et les paiements

Pour les retraits en euros, vous avez le droit à 10 retraits par mois calendaire sans frais, au-delà, 0.50€/retrait seront facturés. A cette limitation de 10 retraits,  s’ajoute un usage équitable de 200€ de retrait par mois si la carte liée est une carte type « CREDIT ». Au-delà des 200€/mois, 2% de frais seront ajoutés.

Pour résumer, lors de retraits en devise EUR, vous avez le droit à 10 retraits /mois gratuitement. Si votre carte est en « DEBIT », aucune limite d’usage équitable, mais si elle est en « CREDIT », c’est 200€ puis 2% au-delà. Le but est de freiner l’usage de Curve pour recycler du cash, ou faire passer un retrait d’espèce sur un débit différé / crédit qui sont donc toutes deux estampillées « CREDIT ».

Lors d’un retrait dans une devise autre que EUR , pour les résidents de la zone €, la limite sans frais est de 600€/mois. Au-delà, de cet usage équitable, 2% de frais ou 2€/retrait. Le coût le plus élevé des 2 sera retenu.

Concernant les paiements, vous n’avez aucune limite concernant la gratuité. Curve utilise, tout comme Revolut, un taux de change « interbancaire ». Il est moins bon que celui de Mastercard ou Visa dans la moyenne, mais cela change quelques centimes même sur des transactions élevées.

Qui dit « interbancaire » dit, majoration le week-end. Curve n’échappe pas à la règle et si votre carte agrégée est en EUR, vous aurez 0.5% de frais pour les opérations en GBP ou USD. Toutes les autres devises, ce sera entre 0.5% et 1.5% de frais. Même sentence pour les retraits donc.

Si vous avez une carte « sans frais » agrégée à Curve et vous payez en Kuna croate (HRK), vous pouvez choisir dans l’application Curve de débiter en HRK votre carte. Vous aurez ainsi aucune majoration le week-end car la devise du paiement est égale à celle de la carte agrégée.

Tout comme Revolut, chez Curve le montant affiché lors de l’autorisation sera exactement celui débité. Il n’y a aucun ajustement à postériori. Aucune révision à la hausse ou à la baisse contrairement au taux Visa ou Mastercard. La règle chez Mastercard doit d’ailleurs changer prochainement, ainsi le taux retenu au jour de paiement sera celui utilisé pour le jour de débit, sous réserve que le commerçant réclame l’argent dans les jours qui suivent. Cette nouvelle politique rendra encore plus intéressant le taux Mastercard qu’il ne l’est déjà.

Frais divers sur l’offre  Curve Metal

L’offre est sans engagement, que vous soyez en règlement mensuel ou annuel. Il est possible de rompre le contrat à tout moment. Cependant, si le contrat a moins de 6 mois, vous aurez 50€ de frais au titre du coût de la carte en métal. Si vous avez réglé en annuel, vous serez remboursé au prorata par Curve.

Une période de rétractation (cooling-off) est admise par Curve. Si durant cette période vous n’avez bénéficié d’aucun de ses avantages de l’offre, y compris l’absence d’une commande de carte, vous serez remboursé en totalité. Si vous avez commandé la carte, alors Curve considère que vous avez utilisé le service, à moins que vous demandez l’annulation immédiate au support avant production de la carte, mais sans garantie.

Pour les clients historiques qui bénéficient soit de l’offre « Black » gratuite à vie car ils ont fait quelques parrainages, ou ceux qui sont en « Black Legacy », ils perdent leurs droits en basculant sur l’offre « Metal ». Il faudra donc comme pour tous les autres clients, choisir de retourner en « Blue » gratuite ou en « Black » à 9.99€/mois.

En cas de carte perdue, volée, Curve vous facture 50€ pour le renouvellement anticipé de votre carte « Metal ». Il peut s’avérer intéressant d’avoir une assurance pour couvrir la perte qui prend en charge les cartes émises par des établissements bancaire hors de France. Attention, très peu d’assurances couvrent les cartes qui ne sont pas émises par un organisme bancaire étranger. Carrefour Banque, par exemple, assure ces situations.

Il n’y a pas d’autres frais que ceux évoqués ci-dessus et ceux attribués aux retraits selon la situation.

Curve et le Brexit

La question peut se poser quand on sait que Curve est un établissement UK. Pour l’heure, jusqu’au 31 décembre 2020, les accords restent en vigueur pour les organismes financiers. Le Royaume-Uni aura le droit de demander une prorogation de 2 ans. Ce qu’il va certainement faire au vu de la crise sanitaire.

Au-delà de cette période, soit le Royaume-Uni décide de faire une participation à l’Europe comme le fait la Norvège par exemple, et donc les passeports restent valides dans le monde financier, soit ils seront totalement étrangers.

Dans cette dernière hypothèse, Curve a déjà assuré ses arrières pour la continuité du service. Ainsi, si tous les liens sont coupés par le Royaume-Uni avec l’Europe (hard Brexit), Curve basculera les clients non UK sur la licence de monnaie électronique 117969 détenue par Wirecard Bank AG auprès de l’autorité fédérale allemande.

Aucune interruption de service n’est donc à prévoir, et c’est justement la résolution de cette hypothétique situation qui a justifiée un retard pour le lancement des cartes « Metal » hors du Royaume-Uni.

Curve et l’acceptation de paiements

Nous avons bien compris qu’une question récurrente c’est « est-ce qu’elle a du ‘offline’ ? ». La réponse est affirmative, la carte est compatible dans la limite de 60€ ou 3 paiements. Ces limites sont sujettes à réévaluation en cas de difficultés. Nous allons vous publier un dernier, et tout dernier article sur le « offline » car nous avons eu quelques questions qui sont remontées suite aux derniers articles sur le sujet.

Côté plafond pour les paiements, Curve dispose de 3750£/jour, dans une limite mensuelle de 20000£ et 50000£ annuellement. Les retraits sont limités à 1000£/jour, 20000£/mois et une limite de retrait à 40000£ par an.

Les plafonds annuels et mensuels sont glissants, ce n’est donc pas remis à 0 le 1er janvier de chaque année par exemple.

Certains usages sont bloqués par Curve pour les transactions, et ils communiquent clairement la liste concernée. On y trouve donc les jeux d’argent, les services de prostitution et d’escorte (pays où c’est légal), les salons de « massage », les services d’investissement, les services d’espèces (le quasi-cash).

Dans certains cas, les nouveaux clients peuvent avoir des limitations comme l’usage de pompes automatiques pour le carburant en 24/7. Curve n’est pas fermé au déblocage des catégories selon votre historique avec eux et l’usage que vous faites du service. Vous pouvez donc solliciter le support en cas de « paiement refusé » afin que la catégorie de commerce vous soit ouverte.

La carte repose sur Mastercard, c’est une carte « DEBIT ». Elle est marquée comme « britannique » à l’instar de Revolut dans les bases.

Le 3DS est disponible sur les cartes Curve, mais en « attempt », c’est-à-dire que Curve confirme qu’ils portent le risque en cas de fraude. La différence avec du « full », c’est que vous n’intervenez pas dans le processus. Mais pour le commerçant, c’est la même garantie. Curve travaille toutefois à l’intégration de la version « full » avec validation dans l’application pour les prochaines semaines.

Curve et les xPay

Apple Pay est disponible pour tous les clients clients Curve, dès lors que le service est proposé par Apple. Par conséquent, si vous avez une carte Axa Banque qui n’est pas compatible Apple Pay et vous désirez bénéficier du service, vous l’aurez via l’agrégation proposée par Curve.

Google Pay et Samsung Pay sont les deux disponibles pour les résidents du Royaume-Uni pour le moment. Il faudra encore un certain temps afin que ce soit ouvert sur les cartes Curve destinées aux autres pays de l’EEE. Il faudra donc attendre un peu afin de voir sur quelle licence de monnaie électronique Curve doit s’appuyer pour activer Google et Samsung Pay.

Les évolutions à venir chez Curve

Sur sa communauté, Curve publie de manière transparente les projets et évolutions en cours chaque mois.

Ils ont refondus le système de « remboursement », à présent, soit ils parviennent à retrouver la transaction initiale qui est remboursée en partie ou totalité et créditent la carte à nouveau. A défaut, vous avez une notification vous invitant à choisir quelle carte doit être remboursée du montant renvoyé par le commerçant.

Les motifs de paiements refusés sont également actualisés et ainsi consultables. Les transactions refusées sont en cours d’intégration dans l’application. Cette nouvelle fonctionnalité est déjà ouverte aux clients « beta ».

Curve continue les discussions avec American Express afin de prendre en charge ce type de carte. Il faut dire que la politique d’American Express n’est pas d’autoriser ces usages, ils sont plutôt méfiants là-dessus.

Conclusion

L’offre Curve s’accompagne de nombreux services comme l’envoi d’argent, le « Go Back in Time », une application Android et iOS très propre, fluide et efficace. On trouve également diverses assurances dans l’offre « Metal ».

L’offre « Black » est déjà bien complète à 9.99€/mois, la « Metal » apporte en plus les assurances sur les équipements nomades, le sinistre en cas de location d’un véhicule, etc.

Curve ne fait que de l’agrégation, ils sont à l’origine de l’idée et se focalisent là-dessus. Ils n’ont pas souhaité s’éparpiller dans d’autres services comme du compte bancaire et autres. Les acteurs sont déjà nombreux sur le marché et le font très bien, par exemple Monzo au Royaume-Uni qui est leader en termes de services.

Aucune exploitation ou traitement des données collectées n’est opéré par Curve. La seule analyse permet de reverser le cashback, ou assigner grossièrement une catégorie pour la dépense que vous avez effectué.

Côté tarif, au vu du prix de l’agrégation, et la politique de Curve en matière de protection des données. Cela impose de rendre le service payant. C’est la seule possibilité afin de rémunérer les employés et rentabiliser le service.

Si Curve est votre seul service cumulé à votre banque, le tarif n’est pas élevé. Mais si vous vous lancez dans une collection de cartes en métal, il est certain que le coût de Curve sera rapidement vu comme élevé. L’intérêt de l’offre dépend donc de la quantité de compte et types d’offres souscrites un peu partout, mais surtout d’un usage international réel.

A notre niveau, nous allons préférer prendre une Mastercard Gold chez Fortuneo. Cette dernière apportera de nombreux autres services, des assurances plus étoffées. Elle propose également un service client joignable par téléphone, une interface WEB en complément d’une application mobile.

Le seul intérêt que vous pouvez voir à Curve Metal, c’est peut-être l’aspect statutaire d’une carte en métal. Mais pour l’offre, on est en dessous de Fortuneo avec sa Gold Mastercard.

Avec la refonte des offres Fortuneo et Boursorama, il devient difficile pour nous de voir un intérêt aux Fintechs. La seule justification qui nous saute aux yeux, c’est l’aspect « bling bling » des cartes vendues.