FOSFO

FOSFO, la réponse d’Arkea à Boursorama

Il était impossible qu’Arkea ne réponde pas à l’offre Ultim proposée par Boursorama. C’est chose faite avec l’offre FOSFO proposée au travers de Fortuneo. Les 2 établissements se font concurrence pour décrocher le titre de la banque la moins chère.

Il faut dire que le conflit en cours entre le Crédit Mutuel de Bretagne & Sud-Ouest avec la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (Alliance Fédérale) a du bon. Arkea tente de démontrer qu’il peut voler de leurs propres ailes. Le groupe pousse ainsi Fortuneo à l’excellence et c’est plutôt une réussite.

L’offre FOSFO en détail

Avant FOSFO, Fortuneo proposait 3 offres. On trouvait ainsi une carte classique accessible dès 1200€ de revenu ou 5000€ d’épargne. Ensuite, l’offre Gold qui était ouverte à ceux gagnant au moins 1800€ par mois ou ayant 10 000€ d’épargne. Pour finir, l’offre World Elite était accessible à condition de verser 4000€ par mois.

L’offre classique n’est plus disponible au catalogue, elle est remplacée par FOSFO. Les clients ayant encore cette offre peuvent la garder ou migrer vers FOSFO.

Premier bon point, Fortuneo reste simple dans les offres, en comparaison de Boursorama. Il faut dire qu’entre classique, Ultim et Welcome chez Boursorama, certains s’y perdent aisément surtout si leurs revenus sont inférieurs à 1800€/mois.

Avec FOSFO, Fortuneo emboite le pas à Boursorama et ses offres Ultim & Welcome. Ils suivent également BforBank et ING. Les 4 banques proposent à présent un compte et une carte gratuite sans minimum de revenus ou d’épargne.

Ce changement de politique n’est pas désintéressé. Avec un tel positionnement, les banques en ligne peuvent compter sur une nouvelle cible de clients. A présent, les personnes percevant les minimas sociaux, des revenus de substitutions, ou tout simplement des retraités peuvent quitter leur banque traditionnelle pour une banque en ligne.

L’offre FOSFO repose sur une carte Mastercard classique à contrôle de solde. Il n’y a pas de découvert possible lors de l’entrée en relation. A défaut d’utiliser au moins 1 fois par mois la carte, celle-ci sera facturée 3€. Il semble logique de facturer l’inactivité d’une carte. Dans l’idée, si on ouvre un compte bancaire c’est pour en faire usage. Collectionner les comptes n’a aucun intérêt. Faire un paiement par mois avec une carte est largement possible, ce ne sont pas les situations qui manquent. D’autant que Fortuneo n’impose pas de montant minimum.

La personnalisation du code PIN est également de la partie sur Fosfo. Notez que si votre carte est défectueuse, Fortuneo la remplace gratuitement. les fintech ont tendance à facturer les remplacements 10€ environ.

Le client FOSFO accède à l’ensemble des services proposés par Fortuneo, comme par exemple Virtualis qui permet de créer des numéros virtuels et éphémères pour les paiements à distance. On retrouve également la possibilité d’encaisser des chèques et émettre des chèques de banque en ligne gratuitement.

Les services de paiements Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, Fitbit Pay ou encore Garmin Pay sont disponibles pour tous les clients. L’ensemble des produits d’épargne sont aussi accessibles comme le livret A, l’Assurance Vie…

La Mastercard classique FOSFO

Il faut dire que sur Twitter, l’équipe communication de Fortuneo a assuré. Les usagers du réseau social ont brandi la pancarte « offline » à toutes les sauces. Pour la première fois une banque a répondu à cette question.

La carte arrive donc avec une tolérance de 100€ pour pallier aux situations où le terminal est dans une configuration explicite d’absence de connexion. Il ne faut pas faire d’amalgame entre hors ligne et Distributeur Automatique de Carburant comme on peut souvent le lire. Cela n’a strictement aucun rapport.

FOSFO va beaucoup plus loin en termes d’acceptation que toutes les fintech. A l’instar d’Ultim, le hors ligne est réel sur ces 2 cartes. Comme on le rappelait, le hors ligne n’est pas qu’une question de puce, c’est aussi une question de piste. Sur ce point Ultim comme FOSFO acceptent le hors ligne et sont donc les 2 seules cartes à contrôle solde qui permettent ces usages.

La carte repose exclusivement sur Mastercard, le réseau domestique CB n’est pas présent. Contrairement aux autres cartes présentes chez Fortuneo, Fosfo n’est pas cobadgée. Cela n’a pas d’incident au vu de la configuration adoptée par Fortuneo sur sa carte.

Contrôle de solde sans séquestre

Au moment où nous rédigeons cet article, la carte est uniquement à contrôle solde. Elle n’effectue pas de séquestre. Le solde affiché est donc le solde réel du compte et non un calcul par rapport aux autorisations délivrées.

Il faudra utiliser l’application pour y trouver dans le détail de la carte bancaire le menu « Activités ». C’est via ce menu qu’il sera possible de retrouver toutes les opérations réalisées avec la carte. C’est pour l’heure, le même fonctionnement que chez ING. Fortuneo va probablement intégrer les opérations dans celles à venir pour pouvoir extrapoler un solde prévisionnel.

Un tel fonctionnement a des avantages, par exemple, si vous avez 200€ sur votre compte, et vous louez un véhicule qui produit une pré-autorisation de 100€ telle une trottinette, vous n’aurez pas 100€ bloqués. Extrapoler votre solde est donc aisé et relève d’un simple calcul addition / soustraction.

Les plafonds

Du côté des plafonds, par défaut, vous aurez 2000€/jour avec 2000€/semaine pour les paiements. Les retraits sont eux définis sur 500€/jours dans la limite de 500€/semaine.

Ces limites sont cohérentes avec la construction de l’offre. Il faut rappeler que cela fait un plafond mensuel de 8000€ en paiement et 2000€ en retrait. Quand les conditions d’obtention de la Gold ne sont pas atteintes, 1800€ de revenu mensuel, il n’est pas absurde d’avoir un plafond fixé à 8000€/mois en paiement. Avoir 20 000€ sur une carte à autorisation systématique et séquestre ne sert à rien si vous n’avez pas les fonds. Côté Fortuneo, le plafond est là car le séquestre n’est pas en place. Résultat, il est cohérent de mettre un plafond qui est déjà très élevé pour le type d’offre.

Les opérations en devises

Fortuneo ne facture aucun frais sur les opérations de paiements et retraits réalisés en devises sur Fosfo. Le taux de change appliqué est celui de Mastercard. Le taux final sera donc celui du jour où le commerçant réclame les fonds.

Fortuneo et Boursorama

Les avantages de Fortuneo banque

Avec cette réponse commerciale de la part de Fortuneo, la banque abolit les frais sur Fosfo. Elle en profite également pour les supprimer sur la Gold et sa World Elite. Côté Boursorama, la Premier facture toujours les opérations en devises.

C’est d’ailleurs une critique récurrente des clients Boursorama en Visa Premier. Ils ne sont pas motivés à quitter une Visa Premier, souvent à débit différé, pour se retrouver avec une carte classique en contrôle de solde. Il faut dire que dans le parc de clients, il y a plus de demandeurs pour du débit différé que du contrôle de solde.

Chez Fortuneo, la question du choix ne se posera pas. Il suffit de coller aux conditions d’octrois pour conserver les avantages des cartes traditionnelles en ayant zéro frais.

Les cartes virtuelles

Fortuneo apporte également des avantages comme le service Virtualis. Vous pouvez donc générer des numéros de cartes bancaires virtuels pour une durée et un plafond que vous définissez. Il n’y a pas de limite au nombre de cartes générées. Ce service n’est pas disponible chez Boursorama. Nous doutons qu’il le soit un jour car le groupe travaille avec eCarte Bleue de Visa, et Visa facture ce service.

Bientôt les virements instantanés transfrontaliers ?

Le virement instantané est également proposé par Fortuneo sans frais et avec un plafond de 2000€/virement. Les banques françaises ne sont pas actives sur les plateformes de virements instantanés européens. Il est donc impossible d’émettre ou de recevoir des virements instantanés si la banque correspondante n’est pas française. Un virement instantané Fortuneo vers/depuis bunq est donc impossible alors que les 2 sont compatibles.

Petit rappel, un virement passe par une chambre de compensation. Une chambre a différents services, l’un pour les virements classiques, l’autre pour les urgents et un autre pour les virements instantanés. Il y a plusieurs chambres qui se font concurrences en Europe, mais la leader qui est parvenue à s’imposer est EBA. Résultat, toutes les banques Européennes voulant faire de l’instantanée rejoignent EBA et sa plateforme RT1.

Il y a encore quelques mois, aucune Française n’était présente sur RT1. Depuis peu, Crédit Mutuel Arkéa (la maison mère de Fortuneo), ainsi que la BRED et HSBC France se sont toutes 3 annoncées sur RT1. Pour le moment, seule la BRED a ouvert les vannes en entrant. Il est donc possible de faire un virement instantané transfrontalier si vous détenez un compte auprès de la BRED, exemple bunq vers BRED. Côté Fortuneo, les travaux semblent bien avancés, car avant leur annonce de participation à RT1, il fallait en moyenne 24h pour un virement entrant transfrontalier. A présent, dans l’heure ou une poignée d’heures, le virement est là, crédité sur votre compte Fortuneo. Si cela se confirme, Fortuneo serait la première banque à proposer gratuitement les opérations de virements instantanés transfrontaliers.

Les avantages de Boursorama Banque

Boursorama garde un avantage indiscutable c’est la condition d’accès à la carte Visa Premier et au différé.

Quand Boursorama demande 1800€/mois ou 5000€ d’encours pour une Visa Premier avec débit différé, Fortuneo demande 1800€/mois ou 10 000€ d’encours pour une Gold. Il faut d’ailleurs un revenu d’au moins 1500€/mois en plus de l’encours de 10 000€ chez Fortuneo pour prétendre au différé.

Dans les plafonds permanents, Boursorama est également loin devant. Vous pouvez aisément décrocher 10 000€ de plafond mensuel en paiement (y compris en différé) et 3000€ par semaine en retrait. L’opération s’effectue en 2 clics chez Boursorama. Côté Fortuneo, c’est à l’appréciation du gestionnaire le changement permanent de plafond et il est très difficile de décrocher une augmentation définitive.

Le découvert c’est la même politique. Chez Boursorama, tout comme pour les plafonds, vous avez une grille précisant les conditions d’encours ou de flux pour décrocher les plafonds ou le découvert. Chez Fortuneo, ce sera là encore une demande à soumettre via un formulaire standardisé qui sera étudié au cas par cas. Boursorama vous pouvez accéder à 2500€ de découvert sans complication, Fortuneo, au-delà de 200€ ça se complique.

Boursorama Banque garde cet avantage très « self-care » où le client peut commander sa carte et tous les services qu’il souhaite en toute autonomie. Les ouvertures sont instantanées dès que vous êtes déjà client.

En clair, pas besoin d’aller quémander, vous êtes dans la case, vous pouvez le faire. Vous n’y êtes pas, c’est impossible. Le service client n’aura pas d’avantage la main chez Boursorama. Ce côté « self-care » est très apprécié des clients Boursorama.

Fortuneo pêche un peu sur cette autonomie et l’obligation de faire des demandes via des formulaires standardisés. Vous ne pouvez pas virer 10 000€ sur le compte et changer instantanément votre découvert afin de choisir 2500€. Pareil pour les plafonds carte, ou même changer la gamme de carte. C’est dommage d’avoir conservé ce côté « banque traditionnelle » pour cette partie du service.

L’ajout de bénéficiaires est également conditionné à une période d’approbation chez Fortuneo (24h), alors que chez Boursorama, l’ajout est immédiat. Il est donc possible de faire un virement instantané sans attendre 24h ouvrées.

Boursorama a un avantage indéniable sur l’autonomie du client. Le site ou l’application ne sont pas aussi bien aboutis que Fortuneo, mais de l’autre côté, ils apportent la liberté d’action et on peut tout faire avec.

Si Boursorama se décide à répondre à Fortuneo en étendant la gratuité des opérations en devises sur la Visa Premier, ils pourraient reprendre l’avantage grâce à leur souplesse.

Fortuneo contre les FinTech

Entre Boursorama Banque et maintenant Fortuneo, il faut dire que les temps sont durs pour N26, Revolut et autres nouveaux entrants sur le marché. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ont coupées l’herbe sous les pieds des fintech avec leur nouveau positionnement.

L’entrée en relation chez Fortuneo nécessite un premier virement de 300€, contre 500€ chez Boursorama. Ce prérequis, vient en complément de la transmission d’un justificatif d’identité et de domicile. Cette méthode est nécessaire pour sécuriser l’entrée en relation. Fortuneo s’assure ainsi que vous êtes bien qui vous prétendez et évite ainsi de vous bloquer sauvagement votre compte en cas de doute.

Vous disposez à présent avec Fortuneo d’un panel d’offres et de services comme le service client, la gratuité des cartes haut de gamme, un compte domicilié en France, des produits d’épargne…

Ca doit secouer du côté des FinTech, car les acteurs historiques gardent la préférence des clients, surtout lorsqu’ils sont domiciliés en France. Fortuneo comme Boursorama sont très bien notés et chaudement recommandés par les clients. Les primes de parrainages n’y sont pas pour rien.

On peut se demander ce qu’il reste aux FinTech comme N26. Elles gardent un avantage, c’est de ne pas contrôler la situation financière des clients (FICP, FCC, FNCI,…) et donc accepter les personnes en situation de fichage.

Cela reste toutefois un désavantage, car cela attire des profils qui cumulent les incidents de fonctionnements sur les comptes (prélèvements rejetés pour défaut de provision). Les IBAN sont donc mal vus auprès des créanciers comme les opérateurs de téléphonie car les taux d’incidents sont hautement supérieurs à la moyenne.

Conclusion

On constate que les banques avancent doucement mais sûrement leurs pions. Elles savent faire mieux, par exemple sur les assurances associées aux cartes et services, tout en maintenant la gratuité de leurs offres.

Fortuneo a clairement pris la tête avec la fin des frais sur sa carte Gold et World Elite. Chez N26, pour 0€, il y a des limitations dans les retraits et 1.7% lorsque c’est effectué en devises. Revolut c’est pareil, au-delà de 200€, c’est 2% de frais sur les retraits. Fortuneo fait donc mieux et c’est incontestable.

Côté application mobile, celle de Fortuneo n’a pas à rougir face à N26, elle est efficace et performante.

Le débit des autorisations en temps réel arrive bien après l’absence de frais. D’autant que les usagers déplorent rapidement les difficultés éprouvées avec les séquestres. Quand ils ont vécu quelques fois des expériences de cartes refusés suite à une empreinte ou un paiement annulé mais toujours débité du solde, ça calme.

Si vous pouvez décrocher la carte Gold chez Fortuneo, l’avantage va à Fortuneo. Si vous ne pouvez pas y prétendre, le choix entre Ultim et FOSFO va dépendre des besoins que vous pouvez avoir comme les cartes virtuelles.

La politique du groupe Arkea est de mettre en avant Fortuneo, et pousser sa filiale à l’excellence. Le pari est réussi pour le moment, Fortuneo fait une offre simple, structurée et cohérente.

Si vous hésitez entre FOSFO et Ultim et n’avez pas de préférence, regardez du côté de FOSFO, vous ne serez pas déçu. Rajoutons à cela la réduction drastique des plafonds d’entrée en relation chez Boursorama

Le choix du terme FOSFO vient du fait que la carte est phosphorescente. Bon pour le remarquer faut être dans la pénombre la plus totale et on distingue à peine les traits verdâtres. C’est surtout sous l’effet de la lumière bleue ou noire que la phosphorescence de la carte ressort.