Kard, encore une nouvelle néobanque

Les fintech poussent comme des champignons en ce moment. Une nouvelle offre, Kard, pointe le bout de son nez avec une offre gratuite pour le moment et dans le futur, une offre payante. Pour le moment, il n’y que peu de détails, mais suffisamment pour se faire une petite idée.

Une Mastercard black gratuite

L’offre Kard repose sur une carte Mastercard émise par Transact Payments Limited. Cela veut donc dire, qu’à l’instar de Moneway ou Yeeld s’appuyant sur Treezor, Kard sera une sorte de revendeur. Kard devra donc articuler les services de sa carte autour de ceux disponibles chez Transact Payments Limited.

Cela n’est pas réellement un problème, c’est juste la liberté de service qui s’en trouve réduite. Lorsque vous regardez les offres basées sur Treezor, vous remarquerez que toutes les fonctionnalités sont les mêmes. La plupart du temps, seul le design change.

Côté technique, la Mastercard repose sur un niveau PREPAID. C’est là le gros point négatif. Les cartes prépayées sont soumises à un score négatif. L’absence, du moins au début, de 3DSecure sur une prépayée vous empêchera d’en faire un usage serein pour les paiements à distance.

Rappelons également que la couleur importe peu et n’est en aucun cas un signe distinctif du niveau de la carte. C’est un peu comme penser que les voitures rouges vont plus vite que les bleues.

Des rumeurs sur un fonctionnement offline

Certaines rumeurs laissent penser que la carte délivrée par Kard proposera le paiement en hors ligne comme c’est le cas chez TransferWise (pour citer un établissement n’ayant pas une licence « banque »).

Pour connaître la politique de Transact Payments Limited, nous avons de sérieux doutes sur le hors ligne. Nous pensons qu’il y a une confusion dans la définition du hors ligne.

Rappelons que le paiement hors ligne, c’est le fait de pouvoir payer, sans forçage, un règlement dès que le terminal est configuré en mode déconnecté, les cas les plus fréquents étant certains Parking, Péages, Transports,…

Kard n’est pas le premier distributeur de carte prépayée reposant sur Transact Payments Limited. Sharepay utilisait à l’époque ce service pour sa carte, avant de changer son prestataire récemment

Le hors ligne était impossible sur les cartes prépayées chez Transact Payments Limited. Seules les cartes DEBIT permettaient cela sous certaines conditions.

La carte n’apportera donc rien de plus, en terme de souplesse qu’une carte Lydia ou Revolut, pour n’en citer que 2 qui sont en PREPAID, dépourvues de hors ligne et de 3DSecure.

Il faudra voir les services qui seront proposés comme Apple Pay et Google Pay. Fonctionnalités qui sont devenues 2 points indispensables et attendues par les clients de ces nouveaux acteurs. Pour le moment, aucun de ces services ne sera présent au lancement de Kard.

Un compte avec un IBAN Français

Comme Lydia, Kard va utiliser la licence de la SFPMEI (Société Financière du Porte Monnaie Electronique Interbancaire), donc les IBAN reposeront sur ce service.

Ce sera donc un compte de paiement. Il faudra donc découvrir le coûts des prestations lors d’incidents (prélèvements rejetés, …) mais également l’usage et limites du compte de paiement. Nous sommes donc sur un compte de paiement très classique comme le propose Max, Lydia, Yeeld,… en ne citant que les gratuits.

Des services annexes

Dans les annonces, il est question d’un système de coffre & d’arrondi, comme le propose Revolut ou N26.

Aucun frais lors des opérations à l’étranger, il faudra attendre pour savoir si on reposera sur un taux « 0 frais », ou s’il sera légèrement dégradé pour couvrir les frais. C’était le cas pour de nombreux émetteurs de Transact Payments Limited à l’époque. Nous ne manquerons pas de vous faire un retour plus complet quant au comportement de la carte.

Conclusion

Selon nos déductions et les éléments connus, nous avons du mal à comprendre l’intérêt de l’offre. Pour l’heure, le fonctionnement et les restrictions de la carte sont tellement proches de Revolut, que nous n’arrivons pas à y trouver le moindre intérêt. Surtout qu’il n’y aura aucune assurance des personnes sur la carte. Moneway, pour sa part, a au moins intégrée l’assurance des personnes dans sa carte bancaire.

S’imaginer qu’une telle offre pourrait concurrencer des offres comme ULTIM de Boursorama relève du doux rêve. Bref une offre à suivre ou pas !