Les vacances en toute sérénité et sans faire de change

voyage

La période estivale démarre, les questions fusent dans tous les sens. Les derniers indécis réfléchissent encore à leur destination, alors que les autres attendent depuis plusieurs mois ce moment.

Il y a plusieurs écoles, ceux qui ont commandé des devises auprès de leurs banques, ceux qui partent et retirent des espèces une fois sur place et les autres qui vont se reposer très largement sur leur carte bancaire.

A nos lecteurs,
L'accès à nos articles, NON SPONSORISÉS ET SANS PUBLICITE est, et demeura GRATUIT. Vous pouvez nous soutenir, librement, à l'aide d'un don ponctuel ou récurrent pour nous aider à maintenir un accès 100% gratuit, sans pub et, sans articles sponsorisés en participant aux frais relatifs à l'hébergement et au financement des offres payantes que nous testons.

Merci !

Les assurances type responsabilité civile, rapatriement…

Le point le plus fréquemment négligé concerne les assurances et les prestations d’assistance. Pourtant, faire ce contrôle rapide ne prend que quelques minutes afin d’être rassuré en cas de sinistre durant les vacances. Les gens sont généralement très mal informés des assurances qu’ils détiennent et sont tentés de souscrire une protection vendue avec le séjour.

La responsabilité civile

Assurez-vous de disposer d’une telle garantie en cas de dommages occasionnés à des tiers que ce soit en France ou à l’étranger. Les contrats d’assurance habitation délivrés par les acteurs historiques comportent tous une RC opposable en France et partout dans le monde avec des limites d’au moins 1 million d’euros. Si ce montant vous semble démentiel, sachez que si vous blessez une personne, le chiffrage va très vite.

Le rapatriement et l’assistance médicale

Il est important de contrôler que vous disposez d’une possibilité d’être pris en charge médicalement à l’étranger par votre assurance, et au besoin qu’un rapatriement adapté soit intégré. Souvent les assureurs parlent d’un simple rapatriement, ce sera donc un billet d’avion en classe économique. Lors d’une chirurgie, la position assise sera soit déconseillée soit proscrite. Il faudra non seulement être allongé, mais également accompagné, exemple en chaise roulante par un agent aéroportuaire. Ces prestations sont généralement exclues des garanties rapatriement, il faudra vérifier ce type de prise en charge.

La prise en charge de ces garanties, les plafonds, critères de prise en charge… ne dépendent pas de la couleur de votre carte, mais des garanties de celles-ci. Vous pouvez par exemple avoir une carte dorée ou noire qui sera pourtant dépourvue de ces prestations, ou alors inadaptées.

Renseignez-vous toujours auprès de votre assurance habitation, les contrats prévoient la protection des occupants des foyers, et dans certains cas, même les enfants majeurs vivant au foyer sont couverts, exemple chez MAIF.

Pour vous donner des repères, si votre RC est inférieure à 1 million d’euros, elle n’est pas adaptée. Pour la partie médicale, il faudra également être au million d’euro pour être zen, car à l’étranger les soins sont excessivement coûteux. A cela, il faudra ajouter toute la partie sanitaire, exemple le transport vers l’hôpital, le rapatriement…

Si vous voyagez seul, vous pouvez accepter 500 000€ pour l’asssitance médicale, mais n’allez pas en dessous. Vous êtes pris d’une appendicite aigüe nécessitant une chirurgie en urgence, comptez pour toute la partie médicale environ 80 000€. Lorsque vous êtes sur des chirurgies bien plus à risque comme une chirurgie au niveau du dos, vous tutoyez les 300 000€ pour l’ensemble de la prise en charge entre la survenance des symptômes et votre retour à domicile. Vous comprenez mieux les seuils que nous vous préconisons.

Garantir ses paiements sans contrainte à l’étranger

Le rappel fait sur la protection des personnes, abordons le point des paiements sans friction à l’étranger.

Si vous désirez faire l’impasse sur l’usage du cash et que cette politique est compatible avec votre destination, prévoyez au moins 2 cartes bancaires totalement indépendantes. Dans un idéal, une Mastercard de type CREDIT et une Visa de type DEBIT.

Retenez pour votre séjour des cartes émises par des acteurs financiers robustes et résilients. Vérifiez que l’établissement dispose d’un service accessible téléphoniquement en 24/7 pour gérer votre carte bancaire. Ils sont très peu nombreux à vous assurer un 24/7 téléphonique permettant de gérer votre carte et la débloquer. Il ne faut pas confondre avec le service d’assistance qui n’a aucun lien avec la gestion de votre carte bancaire.

En Mastercard de type CREDIT, nous recommandons Advanzia avec son offre Carte Zéro. Vous disposerez d’une Gold Mastercard Credit gratuitement et n’engendrant aucun frais supplémentaire pour vos paiements à l’étranger. Un service client en Français est disponible en 24/7 permettant de gérer intégralement votre carte et la débloquer si un paiement est refusé pour quelque motif qu’il soit. Pour apprécier toutes les subtilités du fonctionnement de la carte, nous vous renvoyons à l’article dédié.

Côté carte Visa, l’offre Hello bank! est très bien placée mais payante. Vous aurez une carte associée à un service disponible en 24/7 pour toutes les opérations de gestion et déblocage immédiatement de votre carte.

Rien ne vous empêche de prendre une carte complémentaire d’une banque classique, attention toutefois, car Crédit Mutuel / CIC, Crédit Agricole et La Banque Postale sont les seules entités qui auront un 24/7 accessible pour gérer votre carte, relever vos plafonds, débloquer la carte. Vous aurez éventuellement des frais, mais vous aurez une carte de secours si vraiment le sort venait à s’acharner contre vous.

« La préférence va aux cartes de crédit »

Cette affirmation n’est vraie que si vous comptez faire de la location de véhicule. Les autres secteurs d’activité ont eu des rappels de la part de Visa et Mastercard afin de préciser que le type « CREDIT » n’est pas une norme à imposer. Les hôteliers se sont déjà alignés sur les recommandations afin de ne plus exiger des cartes « CREDIT ».

Sur l’acceptation, selon les pays où vous vous rendez, les cartes VISA en type DEBIT seront préconisées afin de ne pas payer de frais sur la transaction. Car même si c’est interdit en Europe, ailleurs dans le monde, vous facturer des frais pour une transaction par carte est parfaitement légal. Il est même autorisé d’appliquer plus de frais sur des cartes de type CREDIT que sur des cartes type DEBIT. Le moins cher, voir gratuit dans ces situations, c’est l’usage de cartes VISA en type DEBIT.

Disposer d’un troisième réseau tel qu’American Express n’est pas impératif

Disposer d’une American Express avant la pandémie présentait un intérêt certain. Le COVID est passé par là. Les commerçants ont augmenté leur volume de transactions cartes, et se sont intéressés aux coûts de l’acceptation des paiements par carte. En conséquence, AMEX a perdu un peu partout dans le monde de nombreux petits commerces.

AMEX, et surtout en France, a d’ailleurs ouvert grand les vannes pour délivrer ses cartes. Le site affiche toujours des montants de revenus pour l’accès, dans la réalité, il n’y a plus aucun seuil pour les cartes. Vous pouvez gagner 1200€ et solliciter une carte Amex Gold, elle vous sera attribuée en l’absence d’incident bancaire. Amex va même plus loin en offrant la cotisation de la Gold sur demande des porteurs s’ils l’utilisent après 1 an.

La Platinum sera proposée, et Amex afin d’attirer des clients n’ayant pas le profil s’est même mis à mensualiser les cotisations. D’un autre côté les nouveaux postulants aux cartes AMEX voient leurs services associés avec une Platinum drastiquement réduits.

AMEX n’a plus du tout le niveau statutaire qu’elle pouvait avoir, et les frais de paiement à l’étranger avoisinent les 3%, donc la carte ne vous apporte plus rien. Au mieux elle sert encore à compenser un besoin statutaire si des personnes ne sont pas au fait du changement de politique d’AMEX sur l’acceptation. Mais tous les détenteurs ont déjà eu une sollicitation pour commander la Platinum même avec 1300€ mensuel en revenu.

Le troisième réseau peut faire sens si vous allez en Asie. Mais déjà certaines zones « hors des sentiers battus » ne prennent pas la carte ou alors uniquement les cartes locales comme CUP (China UnionPay) ou JCB (Japan Credit Bureau). Toutefois, ces 2 cartes ne sont pas proposées hors de la zone, vous pourrez acquérir sur place des cartes prépayées émises sur le réseau en question. Mais l’intérêt est très limité.

Concernant Diners Club ou Discover, là encore, les 2 réseaux ne sont pas proposés aux résidents Français, et leur acceptation en Europe est très mauvaise.

Avec Mastercard et Visa uniquement, vous aurez largement la possibilité de payer et retirer des espèces. Ecartez donc Amex et optez plutôt pour une carte sans frais auprès d’une banque en ligne.

Les mesures à prendre avant de voyager à l’étranger

Le première des mesures, même si elle n’est pas obligatoire, elle est recommandée : Signaler à son établissement bancaire son départ en vacances, avec le(s) pays et la période du séjour.

La majorité de celles-ci proposent de faire ce signalement en ligne via l’espace client de l’établissement. Cette mesure permet d’assouplir les contre-mesures anti-fraude et réduire significativement le risque d’une transaction refusée.

Faites très attention lorsque vous saisissez votre code PIN, n’ayez pas honte de couvrir vos doigts lorsque vous faites la saisie dans un véhicule ou des endroits un peu isolés.

Si vous voulez mettre ceinture et bretelles, commandez 2 cartes « tampons » chez Revolut que vous emporterez avec vous. Laissez un plafond journalier de dépenses, et si elle sont détournées, vous pourrez les jeter sans qu’une conséquence financière importante vous touche.

Vous chargez ainsi la carte Revolut du montant quotidien que vous pensez dépenser au maximum. Selon le pays, impossible d’avoir de la donnée activée constamment sans vous ruiner. Donc une carte « tampons » est intéressante pour limiter le risque en ne découvrant qu’au retour à l’hôtel les mouvements passés au débit.

Attention toutefois avec Revolut, car le taux de change est moins bon que celui de Visa ou Mastercard, et le week-end, ce taux est encore plus mauvais chez Revolut. Vous vous retrouvez alors avec un taux de change dégradé de 1% au moins sans jamais le voir concrètement, à l’instar du comportement de PayPal lorsqu’ils convertissent une devise.

Il faut donc rester vigilant à l’étranger lorsque vous utilisez votre carte dans certaines zones du globe. Inutile de virer à la paranoïa, il suffit d’être un peu vigilant dans certains endroits. Les retraits d’espèces, préférez des automates qui sont à l’intérieur d’une structure bancaire et non des équipements « dans la rue ».

Location de biens à l’étranger

Pour de nombreux professionnels du secteur, la carte de type CREDIT est indispensable pour faire une réservation d’un véhicule par exemple. Mastercard et Visa ont tous deux opéré des rappels auprès de ce secteur, comme nous vous l’indiquions, toutefois, certains peuvent ignorer ces rappels et persister dans leur demande.

Le but d’un séjour à l’étranger est de se détendre, nous pouvons tous nous accorder que ce n’est pas de donner un cours magistral et étaler sa science auprès du professionnel. Si vous désirez être totalement rassuré sur ces situations, optez pour une carte de type CREDIT.

Le plus simple, vous demandez à votre conseiller bancaire l’émission d’une carte en débit différé. La carte sera alors estampillée CREDIT et vous pourrez affronter sereinement certaines situations.

Notez au passage, qu’en mode CREDIT, certains systèmes peuvent vous demander votre code postal, c’est par exemple le cas sur certains kiosques automatisés de journaux, des stations en 24/7… Dans ce cas, votre code postal Français est généralement refusé. Il faudra soit renseigner 00000 ou 99999, ces 2 entrées sont des jokers permettant de signaler à l’automate que cette carte est étrangère et qu’il doit débrayer le contrôle. Tous n’acceptent pas cela, en cas de refus, changez de canal d’acceptation, exemple en allant payer en caisse.

Situation bancaire compliquée

Peu importe le détail de votre situation, il arrive que des établissements vous refusent l’accès à certaines cartes. Nous rappelons que la délivrance d’une carte bancaire est soumise à la discrétion de l’établissement financier. Il n’a donc aucune obligation de vous fournir une carte dorée ou noire ni même de type crédit. Sa seule obligation, une carte à contrôle de solde et séquestre qui sera donc en type débit.

Les banques en ligne rendent plus simple cette accession aux cartes CREDIT. Toutefois, il faudra être dans les critères, faute de quoi, la carte ne vous sera pas proposée. Nous recommandions une carte Mastercard de type CREDIT, et seule la banque en ligne Fortuneo propose ce type de carte. Selon votre situation, vous ne pourrez que prétendre à sa version DEBIT, l’établissement ne fera pas de dérogation à ses règles d’accès.

Pour compenser votre situation, vous pourriez être tenté de prendre une AMEX, mais ce n’est pas la solution. La meilleure alternative, c’est d’utiliser les services de Carte Zéro, mais selon votre profil, vous n’aurez pas de plafond « confortable » dès la souscription, et il faudra des mois avant que Carte Zéro ne vous accorde cela.

Si aucune solution n’est possible avec un établissement bancaire, vous pourrez opter également pour une carte Gold délivrée par CETELEM. Les frais à l’étranger sont réduits, et le plafond pour un profil classique est à 4000€. La carte est de type Mastercard Gold CREDIT. Il faudra cependant veiller à payer en une fois (par défaut) les dépenses au prochain arrêté de compte.

SOFINCO propose une Visa Premier gratuitement. Là encore, en payant au comptant les dépenses, vous pourrez utiliser cette carte sans aucun frais, sauf les commissions de change si vous ne réglez pas en euros (uniquement valable dans la zone €uros).

Carrefour Banque est également une alternative crédible. La carte a l’avantage d’avoir des frais en devises réduits. C’est une carte de crédit, toutefois, les retraits effectués avec la carte sont prélevés de votre compte quelques jours après la transaction. Seuls les paiements sont en mode différé avec la carte Premium qui est la nouvelle carte Gold.

Situation de fichage bancaire

Dès qu’un fichage est en cours auprès de la Banque de France vous concernant, ce sera très compliqué d’obtenir une carte « Gold » et surtout en mode CREDIT.

Solution, se tourner vers des FinTechs qui acceptent tous les profils de clients vus que les cartes sont par défaut en mode « interdit bancaire ». Donc chaque transaction donne lieu à un séquestre des fonds pour vous empêcher de dépenser l’argent que vous n’avez pas. Dans ce mode « client à haut risque de défaut », vous pouvez commander une carte chez Revolut, N26, Compte Nickel, bunq… votre fichage Banque de France ne sera même pas vérifié.

En type CREDIT, seul bunq propose des cartes avec ce statut. Tous les autres établissements sont en mode DEBIT, y compris Compte Nickel désormais. L’établissement bancaire bunq étant une banque aux Pays-Bas, celle-ci peut encore proposer un type CREDIT bien que le fonctionnement de sa carte soit strictement identique à celui présent chez tous les autres acteurs de la Fintech.

Votre seule alternative est donc bunq, mais attention, le compte est relativement cher, et la néobanque s’est appauvrie en termes de services par rapport à son origine. Ne comptez pas piloter finement la sécurité de votre carte, bunq a supprimé toutes les fonctionnalités.

Même si la carte est de type CREDIT, il vous faudra disposer des fonds, qui seront gelés à chaque transaction. Pour une location, si l’empreinte est à 1500€ car vous refusez toutes les assurances, il faudra disposer de cette somme et elle sera bloquée pendant 8 jours environ.

Il est plus raisonnable dans cette situation d’accepter des assurances, et voir sa caution drastiquement réduite aux alentours de 200/300€. Car dans tous les cas, bunq ne propose aucune assurance sur les locations.

De manière générale, ne comparez pas les assurances des cartes proposées par les FinTechs à celles d’établissements classiques. Les niveaux diffèrent et ce n’est pas parce que votre carte est en métal que vous avez le niveau d’assurances et d’assistances d’une carte en Gold en plastique.

Si vous êtes en situation de fichage, le mieux est de n’utiliser qu’un type DEBIT en payant les frais d’assurances au loueur afin que le dépôt de garantie soit réduit au minimum.

Conclusion

Si vous partez sans espèces, emportez avec vous 2 cartes émises par 2 groupes bancaire séparés et sur 2 réseaux différents. Pour vous couvrir au maximum d’une possible fraude, une carte « tampon » prise chez Revolut fera l’affaire et vous rechargerez celle-ci du montant maximum que vous êtes près à perdre sans que vous en soyez pénalisé.

Évitez de prendre AMEX, cette carte coûte très cher en change. Elle est automatiquement offerte la première année, et les suivantes pour ceux qui l’utilisent, car son acceptation est fortement réduite. AMEX se repose sur son côté statutaire des gens qui associent American Express avec « gros portefeuille » et ça fonctionne auprès d’une partie de la population. Économisez-vous de l’argent et surtout des frais que vous pouvez dépenser ailleurs.

Moins votre carte fait « tape à l’œil » moins elle va attirer les fraudeurs. Lorsque vous êtes dans un pays étranger et que vous désirez simplement payer, utilisez de préférence une carte complètement banale, voir peu attirante esthétiquement. Ainsi les fraudeurs se détourneront de vous en supposant qu’il n’y a rien à en tirer. Évitez ainsi les couleurs dorées, grises ou noires, et optez pour des couleurs type du vert, du bleu ou ce genre de couleurs.

Photo par WanderLabs sur Unsplash