lyf pay

Lyf Pay, le couteau suisse du paiement mobile ?

Lorsque qu’on évoque le paiement mobile, nombreux sont ceux qui pensent à Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay mais jamais à Lyf Pay. Quand des infographies donnent la Suède, leader du paiement mobile, on pense toujours Apple Pay mais jamais QR Code ou autres solutions depuis un mobile.

Pour vous, paiement mobile rime avec paiement mobile sans contact ? Les derniers chiffres communiqués par le réseau CB confirment que ces transactions représentent moins de 0,3% de tous les paiements confondus. Autant dire pas grand-chose. Rassurez-vous, en Suède, ce n’est pas beaucoup mieux, pour ne pas dire pire. En Suède, quand les gens pensent paiement mobile, ils pensent Swish. C’est une solution de paiement au travers d’un système de numéro de téléphone et plus récemment de QR Code.

Dans un précédent article, nous abordions le QR Code avec un regroupement de plusieurs acteurs en Europe rejoint par le leader asiatique Ali Pay. En Asie, le paiement mobile est à plus de 97% effectué avec Ali Pay.

De Fivory à Lyf Pay

Au commencement, il y avait Fivory d’un côté et Wa! de l’autre. Ces 2 sociétés avaient un objectif commun : créer un nouveau système de paiement. Mais en 2017 Fivory absorbe Wa! et change de nom pour devenir Lyf Pay.

L’idée est simple : Créer un canal de paiement indépendant du système carte actuel avec une nouvelle philosophie de paiement. Ce sont donc Crédit Mutuel, Auchan, Mastercard, Oney, Total, BNP Paribas et Carrefour qui ont unis leurs forces pour créer un nouvel écosystème.

Pour simplifier l’expérience client, ils ont retenu le QR Code afin de pouvoir transmettre en 1 scan toutes les informations sur la fidélité mais aussi le paiement. Il devient alors inutile de présenter d’abord le code barre de sa carte de fidélité puis d’indiquer qu’on souhaite régler par carte.

L’autre atout, que propose ce 2 en 1, c’est qu’il est également possible de dématérialiser son ticket de caisse. Vous retrouvez ainsi dans Lyf Pay votre ticket de caisse en cliquant sur le détail de la transaction.

Via l’application Lyf Pay, en cliquant sur l’enseigne partenaire, vous aurez le solde de votre carte fidélité. Ainsi que les coupons promo activés par vos soins ou l’enseigne en remerciement de votre fidélité.

Le paiement par QR Code en caisse

Si vous ne jurez que par Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay pour vos paiements, il y a très peu de chance que vous soyez captivé par Lyf Pay. Il faut réellement vouloir s’ouvrir à autre chose et quitter un conditionnement dicté par Apple, Google et Samsung pour tenter une nouvelle expérience.

Cela n’est pas impossible, on le voit dans les pays du nord de l’Europe. De nombreux utilisateurs commencent à y adopter les usages asiatiques, à savoir présenter ou scanner le QR Code / Code Barre pour payer.

En caisse, il faut lancer l’application Lyf Pay et cliquer sur Payer mes achats. La manipulation s’arrête là, le commerçant n’a plus qu’à scanner le code barre pour finaliser le règlement.

Votre montant dépasse 30/50€, l’application vous fera une notification afin de valider le montant. Vous n’aurez qu’à confirmer en laissant la biométrie opérer pour l’authentification. Une fois qu’on est à l’aise avec la gestuelle, le paiement par Lyf Pay prend entre 4 et 5s, fidélité comprise. C’est donc très rapide et fluide pour faire du tout en un.

Sur iOS par exemple, de nombreux utilisateurs n’exploitent pas Wallet. Soit ils ne savent pas ou ne peuvent pas ajouter leur carte de fidélité, et PassWallet est inconnu. Soit ils trouvent l’absence de classement trop brouillon.

FidMe et Stocard sont les leaders pour le stockage des cartes de fidélité. Ces applications permettent de dématérialiser toutes les cartes, même des étrangères. Elles assurent également la synchronisation entre plusieurs équipements, chose pratique pour une famille.

Lyf Pay devient même plus rapide. Son usage est plus simple que de jongler entre FidMe et Apple Pay / Google Pay / Samsung Pay.

Lyf Pay et l’interopérabilité

Des acteurs commencent à se regrouper pour avoir une plateforme commune et éviter aux commerçants de devoir s’affilier avec chaque prestataire. Donc à l’instar d’un réseau carte opéré par Mastercard ou Visa, les acteurs du QR Code se sont entendus sur une interopérabilité. Cette interopérabilité permet également de faire usage du QR Code en transfrontalier.

Pour l’heure, Lyf Pay n’a pas évoqué sa participation à ce regroupement. C’est dommage car une alliance avec les leaders Européens tels que Swish, Blue Code, serait un gros avantage pour les usagers. En l’état, les commerçants doivent signer individuellement avec Lyf Pay, mais on trouve déjà plusieurs groupes comme Auchan, Carrefour, Casino, Leader Price…

Hors grandes villes, il est vrai que le taux d’acceptation de Lyf Pay est nettement inférieur à celui d’American Express. Cependant, on remarque que de petits commerçants proposent de régler via Lyf Pay. Crédit Mutuel est le plus gros acquéreur de France et arrive à vendre le service Lyf Pay à ses clients qui se lancent dans l’aventure.

Il est beaucoup trop tôt pour dire qu’un service de paiement par QR Code va prendre en France. Il serait dommage de ne pas tenter. Après tout, le QR Code a déjà séduit plusieurs pays nordiques et asiatiques.

Lyf Pay et le paiement entre amis

Le taulier sur le secteur du P2P est incontestablement Lydia. Cette société a tissé de nombreux partenariats avec des universitaires afin de faire connaître Lydia. Résultat, la solution est connue par presque 100% des étudiants présents dans les universités.

Lyf Pay ne semble pas pour autant découragé, car ils ont lancé eux aussi un tel service. Tout comme Lydia, la demande de remboursement peut être effectuée vers un tiers qui ne dispose pas de Lyf Pay. Il suffira à ce dernier de régler par carte bancaire.

Si le tiers n’est pas utilisateur, il aura un formulaire sur lequel il devra communiquer son nom, prénom, téléphone et email. C’est déjà plus lourd que Lydia qui ne demande rien d’autre qu’un numéro de carte bancaire.

Les cartes acceptées pour les tiers sont également plus restrictives. Chez Lydia la personne devant vous rembourser peut utiliser des cartes étrangères, des cartes commerciales, des cartes prépayées, des cartes sans 3DSecure… Côté Lyf Pay, le 3DSecure est obligatoire et les cartes prépayées ou commerciales sont bloquées. Concernant les cartes étrangères, elles sont quasiment toutes refusées. Le service est donc très axé sur les résidents Français.

Lyf Pay reste cependant plus ouvert que Paylib P2P (Paylib entre amis). Aucune inscription au service n’est obligatoire afin qu’un ami puisse vous rembourser.

L’argent reste comme chez Lydia sur le portefeuille associé. Il faudra soit le dépenser via un paiement, soit solliciter le virement des fonds vers un IBAN. Les virements ne sont pas instantanés, là encore, comme chez Lydia il faudra compter entre 24 et 72h ouvrées afin d’avoir les fonds crédités sur l’IBAN.

Il aurait été sympathique que les clients du groupe Crédit Mutuel / CIC disposent immédiatement des fonds lorsqu’ils en demandent le transfert. Cela n’est pas impossible, car Banque Casino sait faire du virement instantané lors d’un déblocage de fonds associés à un crédit.

Le fonctionnement technique d’un paiement chez le commerçant

Lorsque le commerçant scanne le QR Code ou le code barre, son logiciel de caisse va remonter jusqu’à Lyf Pay via un réseau privé et indépendant des systèmes classiques.

Vous avez les fonds sur votre portefeuille Lyf Pay.

Ces derniers seront utilisés en priorité pour régler votre addition chez le commerçant.

Vous avez des fonds sur le portefeuille Lyf Pay mais en quantité insuffisante pour l’addition.

Dans ce cas, Lyf Pay va utiliser 100% des fonds disponibles sur le portefeuille, et débitera le delta sur une carte associée à votre compte Lyf Pay.

Vous avez un solde nul sur Lyf Pay

Dans cette situation, Lyf Pay débite sur votre carte bancaire 100% du montant que vous avez à régler auprès du commerçant.

Le fait de débiter une partie ou la totalité du montant sur votre carte bancaire fonctionne sur le même principe que l’agrégation disponible chez Curve ou Max. C’est donc transparent pour vous. Il y a toutefois une condition pour que cela fonctionne : Les paiements « par internet / à distance » doivent être activés sur votre carte. Dans le cas contraire, le paiement en caisse sera refusé car Lyf Pay sera vu par votre banque comme un paiement à distance / internet.

Comme pour le virement, il est dommage que les clients du groupe Crédit Mutuel / CIC doivent activer les paiements à distance afin que Lyf Pay fonctionne. Un paramétrage de dérogation aurait pu être mis en œuvre pour ces derniers.

Le nombre de clients qui ont recours au blocage des paiements à distance reste marginal. Sauf s’il est proposé comme réglage par défaut, comme c’est le cas chez Fortuneo.

Notez que vous pouvez avoir jusqu’à 5 cartes dans Lyf Pay. Au moment où vous affichez le QR Code, ou que vous réglez un ami, il est possible de choisir quelle carte doit être utilisée. Elle restera mémorisée comme carte par défaut jusqu’à ce que vous en sélectionniez une nouvelle.

Ajouter une carte dans Lyf Pay

Lyf Pay est un compte électronique de paiement, vous ne pouvez pas l’alimenter via un virement SEPA.

Soit vous avez des fonds car des amis ou tiers vous ont remboursé de l’argent via Lyf Pay, soit vous devrez ajouter une carte bancaire sur Lyf Pay.

L’ajout d’une carte est assez simple. Vous pourrez même la scanner si vous le souhaitez. Une demande d’autorisation pour un montant de 0€ sera effectuée. Il faudra impérativement que votre carte soit compatible 3DSecure. Si ce n’est pas le cas, vous aurez un message d’erreur lors de l’ajout.

Seules les cartes DEBIT et CREDIT sont acceptées. Aucun souci pour les cartes émises par des établissements domiciliés en France. Les cartes étrangères ne sont pas toutes acceptées. On voit là encore que le service est très axé sur les utilisateurs qui sont résidents français.

Dans la mesure où Lyf Pay effectue l’enrôlement de votre carte via une méthode d’authentification forte, ils respectent déjà les règles imposées par la DSP2. Il n’est donc pas à craindre que votre banque bloque la transaction agrégée. Lyf Pay aura bien respecté les règles pour associer votre carte et qu’elle puisse être utilisée ensuite.

Les clients Crédit Mutuel & CIC auront des fonctionnalités supplémentaires dans Lyf Pay. Sous Android ils auront le paiement sans contact dans tous les magasins, ainsi que Paylib en ligne. Les utilisateurs d’iOS n’auront que le paiement en ligne via Paylib. Apple fermant l’accès à Apple Pay, il faudra attendre le lancement d’Apple Pay chez Crédit Mutuel / CIC.

Lyf Pay vs BlueCode / Swish / …

Lyf Pay n’est pas un OVNI dans la monétique. Le fonctionnement de QR Code est quelque chose de connu. Il et déjà exploité tant par des acteurs privés que par des réseaux comme VISA et Mastercard.

Que ce soit l’allemand BlueCode ou le suédois Swish, on remarque que Lyf Pay n’a pas adopté le même comportement. Pour la solution suédoise ou allemande, le service est directement connecté à la banque. Par conséquent, il n’y a pas d’agrégation de carte ou autre. Vous vous inscrivez sur BlueCode par exemple, puis vous allez sur le site de votre banque renseigner le code d’activation de BlueCode. Après 15 minutes BlueCode est activé.
Swish c’est très proche, après avoir renseigné votre numéro de mobile vous basculez sur BankID pour lier Swish à votre compte bancaire automatiquement.

Dans ces 2 solutions de règlement par QR Code, vous n’avez pas besoin de détenir une carte. Cependant, il faut que la banque ait décidé de d’adhérer au service de paiement en question.

En Suède tous les émetteurs sont compatibles avec Swish car c’est la référence en matière de paiement mobile. En Allemagne, c’est déjà plus contrasté, seule la moitié des banques a signé avec Swish.

Il faut une entente entre les banques pour adopter ce mode de fonctionnement. En France, on doit bien reconnaître que les banques ont la tête dure. La communication interbancaire est plus glaciale que des relations politiques avec des états non démocratiques. On comprend donc qu’en France Lyf Pay ait préféré faire le lien avec des cartes pour pallier cette ambiance compliquée. Il sera donc impératif de disposer d’une carte afin d’utiliser pleinement Lyf Pay en France.

Cagnotte et cartes de fidélité

Dans la liste des services disponibles, on retrouve un service de cagnotte qui est proposé sans frais sur Lyf Pay. Même les personnes non inscrites sur Lyf Pay pourront participer à la cagnotte organisée.

Il n’y a aura ni frais de participation, ni frais de versement des fonds sur le compte de l’organisateur. C’est donc très pratique pour organiser un évènement comme un anniversaire, un départ à la retraite, un cadeau de naissance…

Une dernière possibilité proposée par Lyf Pay c’est de réunir toutes vos cartes de fidélité dans leur application.
Lyf pay propose donc le même service que FidMe ou Stocard par exemple. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas exploitation des données liées à vos cartes de fidélités et qu’il est possible de les organiser, contrairement à Wallet.

Toutes les cartes sont compatibles. Soit l’enseigne est disponible dans la liste et vous créez la carte simplement en scannant celle-ci. Si l’enseigne n’est pas disponible, alors vous devrez scanner la carte et saisir à la main le nom de l’enseigne correspondante.

Un petit bémol, contrairement à FidMe ou Stocard, Lyf Pay ne génère pas de code barre lorsque l’enseigne est inconnue de Lyf Pay. Vous n’aurez donc que le numéro de la carte qui apparaît, l’hôtesse de caisse devra le saisir manuellement. Soyons sincère, ce n’est pas du tout pratique et cela agace rapidement les employés. FidMe et Stocard conservent donc une bonne avance sur ce point. Nous attendons que Lyf Pay génère comme ces derniers des EAN (code barre) pour toutes les cartes, même lorsqu’elles sont inconnues de sa liste.

Paiement sans réseau disponible

Pour générer le QR Code il faut donc du réseau, car votre mobile va devoir se synchroniser avec Lyf Pay afin de générer l’EAN ou le QR Code nécessaire au paiement.

En cas d’absence de réseau, ou de connexion insuffisante, l’application passe automatiquement en mode dégradé. Vous pouvez d’ailleurs tester ce mode en vous mettant en configuration « Avion ». Dans une telle situation, obtenir le QR Code ou l’EAN reste possible. Il suffit d’indiquer sur l’application le montant que vous avez à régler. L’application génère alors le QR Code qui est utilisable sur la caisse.

Même si votre mobile ne dispose pas de connectivité, vous pourrez profiter de Lyf Pay et votre reçu sera disponible dès que vous serez à nouveau sous couverture réseau.

Limites de paiement et application

Si vous êtes un client Oney, Crédit Mutuel, CIC ou BNP, vous pouvez créer de manière quasi automatisée votre compte sur Lyf Pay et obtenir le statut vérifié. Le cas échéant, il faudra scanner un justificatif d’identité et de domicile pour décrocher ce statut.

En vérifié, vous obtenez une limite de paiement fixée à 3000€/jour avec un maximum de 3000€/semaine et 15 000€/an. Sans le statut vérifié, vous pouvez utiliser Lyf Pay, mais les plafonds seront ramenés à 250€/mois et 1000€/an comme l’oblige la réglementation en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Côté application, on retrouve une application très propre, soignée, performante. Il est toujours agréable de voir des entreprises se focaliser sur le développement de leurs applications et l’ergonomie de ces dernières.

Sur l’accueil, vous retrouvez immédiatement les accès nécessaires pour payer un commerçant, consulter les dernières opérations, rembourser ou demander de l’argent à un proche.

L’application est réellement une réussite, elle est très bien pensée et agréable à utiliser.

Conclusion

Les premières prises en main de Lyf Pay, sont clairement déroutantes. Le parcours de règlement ne sera pas optimal et il vous faudra trouver vos marques. Mais après 2 ou 3 paiements c’est réglé, tout cela devient intuitif.

On s’y fait très vite à faire tout en un dans les commerces compatibles. Chez Auchan par exemple, en dessous de 50€, vous n’aurez aucune validation dans la mesure où la biométrie de votre téléphone aura déjà servie à déverrouiller le mobile. Le paiement est donc bien plus rapide qu’avec Waaoh ! + Apple Pay.

Il y a parfois des loupés liés aux absences de formation du personnel. Il peut arriver que certaines hôtesses ne sachent pas comment faire l’opération avec Lyf Pay alors qu’il suffit de choisir « Paiement Démat » dans les types de paiements. Mais forcément, quand on ne sait pas, on ne peut pas le deviner.

Côté support, vous avez de multiples canaux, par exemple, Twitter, téléphone, email… L’ensemble des équipes sont basés en France et les réponses sont rapides. L’équipe est réactive et diligente les investigations lors de chaque anomalie rencontrée pour comprendre et améliorer l’expérience.

Lyf Pay ne va jamais remplacer Google Pay, Samsung Pay ou Apple Pay. Toutefois, Lyf Pay peut sans rougir s’y substituer dans les commerces compatibles, d’autant plus quand le tout en un est géré.

Certains trouveront le fonctionnement intéressant et exploiteront Lyf Pay dans les commerces compatibles en raison de la simplicité et la rapidité du tout en un. D’autres seront clairement fermés et resteront réfractaires car ce n’est pas Apple, Google ou Samsung.

Lyf Pay est une brique, une possibilité supplémentaire. Par conséquent, ceux qui veulent l’utiliser peuvent le faire, ceux qui ne le souhaitent peuvent se rabattre sur un autre service.

Nous n’étions pas totalement convaincus car l’utilisation semblait abstraite. Après le second paiement, nous avons trouvé qu’effectivement c’est sympathique et efficace lors d’une utilisation dans la grande distribution.
On ne peut que vous encourager à tester le service, ça ne coûte rien. Si après 3 paiements vous n’adhérez pas, vous pourrez toujours clôturer le compte Lyf Pay sur simple demande au service client. De notre côté, dans les enseignes compatibles, Lyf Pay a remplacé le paiement traditionnel.