Mastercard World Elite, Visa Infinite, American Express Platinum : la vérité

Les cartes noires ou cartes premium sonnent bien souvent comme un signe de réussite sociale, un signe extérieur de richesse.
Les personnes éligibles n’y portent aucun intérêt, les autres sont prêtes à payer pour l’avoir. Au niveau des services, là aussi, c’est souvent la légende urbaine sur ce qui est associé à ces cartes.

L’accès aux cartes World Elite, Inifinite et Platinum

Que l’on parle d’une Visa Infinite ou d’une Mastercard World Elite, dans les deux cas, l’octroi est à la discrétion de votre banque. A aucun moment, vous ne pouvez obtenir cette carte directement auprès de Mastercard ou de Visa.
Du côté de l’American Express Platinum, nous la classons dans les cartes noires car la Centurion est une carte relevant d’un tout autre statut en réalité. Chez Amex, l’octroi est soumis à leur acceptation. Cependant, vous formulez directement la demande auprès du réseau, et votre banque n’entre pas dans le décisionnel pour sa délivrance.
Revenons à la World Elite et l’Infinite. C’est donc votre conseiller qui décidera s’il souhaite vous proposer cette carte. Visa ou Mastercard n’imposent pas de conditions pour l’accès, cette décision revient donc entièrement à votre établissement bancaire, il peut ainsi fixer ses critères et la tarification qu’il désire.
Afin de refuser poliment l’octroi, les banques mettent commercialement un seuil d’éligibilité à 3500 – 4000€ net par mois. Cela s’accompagne d’une facturation avoisinant les 300€ par année pour la cotisation d’une telle carte.
Dans les banques en ligne, Hello bank!, BforBank et Fortuneo proposent toutes trois ces cartes.
Du côté d’American Express, les critères sont de disposer d’un revenu de 65 000€ brut par an et s’acquitter d’une cotisation mensuelle de 55€ ou 570€ par an.

La tarification réelle des cartes « noires »

On trouve deux types de profils pour ces cartes, et toutes les banques appliquent des conditions similaires à chaque profil.
D’un côté nous avons ceux qui se voient proposer spontanément une Visa Infinite ou une Mastercard World Elite par leur banque. Ces personnes-là ne sont pas facturées pour ces cartes, elles sont mises gracieusement à leur disposition. Généralement, les conseillers proposent ces cartes en raison des revenus du client, ou du volume de dépenses mensuelles.
Vous travaillez dans une entreprise et vous avancez régulièrement plus de 8 000€ / mois de frais professionnels par carte. Il est fréquent de voir les conseillers vous assigner une carte « noire » gratuitement, bien que vous soyez en dessous des revenus attendus par la banque.
De l’autre côté nous avons des profils qui sont demandeurs de cette carte au conseiller. Ce groupe de clients sera facturé pour la cotisation de la carte. Le conseiller pourra approuver la demande même avec un revenu de 1200€ / mois. Si vous justifiez d’un intérêt légitime à posséder une telle carte, que votre profil client est correct et que vous êtes disposé à payer, il accédera à la demande.
Les banques pratiquent toutes la même politique sur cette finition de carte, et American Express n’échappe pas à la règle. Il n’est pas rare de voir des clients exemptés de la cotisation sur la base de leurs dépenses, car oui chez Amex, c’est le montant dépensé qui compte surtout.
Ces cartes ont un coût réel, par conséquent, les banques n’en font la gratuité que sous certaines conditions.
Vous aurez donc compris que la détention d’une telle carte ne reflète nullement une situation financière ou un revenu. Elle reflète au mieux une bonne relation avec sa banque, c’est tout. Ce n’est pas marqué dessus si le client paye ou non la carte.

Les plafonds d’une Infinite, World Elite et Platinum

Officiellement, les plafonds sont plus élevés et sont approximativement entre 20 000 et 35 000€ / mois par défaut. Chaque banque est libre de fixer par défaut les plafonds qu’elle va assigner en standard sur ses cartes.
Chez American Express, le plafond est de 20 000€ / mois. Mais selon votre activité, le plafond passe à des seuils nettement plus élevés afin de ne pas vous freiner ou vous gêner dans les dépenses.
Quand la carte vous est assignée selon votre « fortune », il faut savoir que les plafonds de base sont de 100 000€ / mois et doivent souvent être revus à la hausse afin de correspondre à votre style de vie. Mais nous allons rester sur les profils plus traditionnels dans cet article.
Les conseillers sont là encore libres de fixer les plafonds qu’ils vont assigner à votre carte. Par conséquent, si vous êtes hors profil de gratuité, ils auront tendance à revoir à la baisse les plafonds afin de les ramener dans les 6 000 – 8 000€ / mois. Cela permet à la banque de répondre à votre souhait de carte, tout en se garantissant un certain contrôle sur un possible dérapage de votre carte, surtout si vous êtes en différé.
Pour les profils qui sont en situation de gratuité, la banque laisse toujours les plafonds par défaut, voir même hausse ces derniers afin que vous n’ayez pas à monter de manière temporaire et régulièrement la limite.
Là encore, une carte noire n’est pas synonyme de capacité de dépense, vous pouvez avoir des cartes classiques avec des capacités de dépenses bien plus élevées qu’une noire. Souvent les personnes aisées n’utilisent pas de cartes noires, elles disposent des garanties, assurances et services sur une carte classique avec des plafonds de 300 000€ / mois sur une Mastercard ou Visa Classique. Cela limite ainsi d’attirer l’attention et d’en faire des cibles pour les vols.
La couleur de leur carte n’importe pas, ce qui compte c’est de pouvoir dépenser ou retirer des liquidités.

Les assurances et garanties associées aux cartes « noires »

A l’exception d’American Express, une Visa Infinite ou une Mastercard World Elite ne dispose pas d’assurances ou garanties gérées par le réseau. C’est à chaque banque de contractualiser lesdites prestations auprès d’un assureur.
Une banque peut donc déléguer la couverture de son client auprès d’AXA, l’autre auprès de Allianz, ou même gérer cela en interne, un peu comme le fait Crédit Mutuel avec les Assurances du Crédit Mutuel.
L’assistance aux personnes, là encore, c’est également délégué à des sociétés spécialisées comme Mondial Assistance (Allianz), Europ Assistance… pour ne citer que les 2 leaders du secteur en France. Quand vous appelez le service d’assistance médicale par exemple, c’est donc le partenaire sélectionné par votre banque qui prendra la demande en charge. C’est généralement le même pour toutes les gammes de cartes de la banque.
Vous pouvez donc avoir des différences sur les garanties et assurances entre 2 banques. Le socle, c’est-à-dire les garanties à apporter, est identique, mais les plafonds, franchises, exclusions seront spécifiques à chaque contrat. On retrouve généralement les mêmes conditions car comme vous l’avez compris, ce sont des sociétés externes qui bien souvent proposent les garanties. Elles appliquent donc le même contrat aux différentes banques.
Le plus important à vérifier est donc les conditions d’interventions. Par exemple, chez Crédit Mutuel, via les ACM, la perte d’un titre d’identité suffit à déclencher la garantie annulation voyage. Chez d’autres banques, il faudra un incident grave pour faire jouer cette garantie, parfois le fait de voir ses congés reportés est un motif de prise en charge, mais avec franchise.
Vous ne pouvez donc pas partir du postulat que vous aurez exactement le même contrat cadre entre toutes les banques. Les banques ont d’ailleurs l’obligation dans les contrats d’indiquer qui est l’assureur qui couvre les prestations et qui est le service d’assistance auprès duquel elle a contractualisé le service.
American Express c’est pareil, le contrat et l’assistance sont délégués à un partenaire spécialisé.

L’accès aux salons pour la Platinum, la World Elite et l’Infinite

L’une des plus grandes légendes c’est d’associer les cartes Visa Infinite et Mastercard Word Elite avec l’accès aux salons des aéroports, gares et autres. Une légende, car jamais Visa ou Mastercard n’ont conditionné leurs cartes à ce service.
Chaque banque, et cela est identique partout dans le monde, est libre de proposer ou non ce service à ses clients. Pareil pour les concierges d’aéroport, il n’y a aucune obligation de proposer ce service, même en le facturant à l’acte.
Mastercard, comme VISA, n’ont pas d’ailleurs de programme de salons, ce sont des sociétés privées comme Priority Pass, Lounge Key, DragonPass, Lounge Buddy, Lounge Pass… les 3 premieres cités étant les leaders pour ce service.
Mastercard recommande Lounge Key par exemple, mais la banque reste libre de prendre le partenaire qu’elle souhaite. American Express est avec Priority Pass, Visa aiguille vers DragonPass.
L’accès aux salons n’est donc pas conditionné au niveau de votre carte, on voit par exemple Curve proposer ce service sur la Metal, tout comme Revolut d’ailleurs. Ce qui nous permet de souligner que accès ne veut pas dire gratuité pour l’entrée.
La banque peut donc vous mettre à disposition le programme de son partenaire, sans prendre à sa charge votre entrée dans le salon. American Express propose par exemple un nombre d’accès illimité au titulaire de la carte uniquement, les accompagnants sont facturés selon les tarifs en vigueur. Certaines banques proposent un nombre d’accès annuel qui peut être consommé en une ou plusieurs fois. Enfin d’autres comme Revolut ou Curve vous facturent chaque entrée au salon.
Chaque programme cité ci-dessus signe avec des salons, par conséquent, LoungeKey peut avoir accès à des salons que n’aura pas Priority Pass par exemple. De même que certains programmes vont proposer les gares ferroviaires alors que d’autres non.
En France, les banques, comme leurs consœurs européennes n’ont pas signées avec ces partenaires. Par conséquent, il n’y a pas de salons avec la majorité des cartes émises en Europe.
Il est toutefois possible de souscrire individuellement à des programmes. Par exemple Priority Pass, pour 399€ / an, vous disposez d’un accès illimité pour vous, et 28€ / accompagnant, c’est l’offre incluse dans la carte Platinum d’American Express. Pour 89€ / an vous avez l’accès aux salons et vous payez chaque visite 28€ / personne, enfin, à 259€ / an vous avez 10 visites comprises et 28€ au-delà pour chaque visite avec toujours 28€ / accompagnant.
Si vous voyez des personnes dans un salon, elles ne sont pas forcément détentrices d’une carte « noire », elles ont soit souscrits au programme individuellement, ou tout simplement payé leur entrée. Notez que selon votre niveau de billet avec une compagnie aérienne, exemple Air France, l’accès à ses salons est compris dans le tarif.
On va casser un dernier mythe sur les salons… Ils sont bien souvent situés hors espace Schengen dans les aéroports, par conséquent, vous n’y avez pas accès si vous restez dans l’espace Schengen. Dans d’autres cas, ils sont à l’opposé de votre terminal et vous devez passer la sécurité d’un terminal, puis le quitter pour rejoindre votre terminal et repasser à nouveau la sécurité. C’est donc bien souvent compliqué de profiter de ces salons, et c’est plus simple et efficace de prendre place directement dans la salle d’embarquement.
Un dernier mythe pour la route, il est extrêmement rare de pouvoir manger ce que vous désirez. C’est plutôt buffet, et vous prenez ce qui est disponible, sans compter que les boissons alcoolisées font parfois l’objet d’une facturation à part. En toute sincérité, vous avez des petits points chauds dans les zones d’embarquement qui proposent des sandwichs et autres victuailles plus gouteuses et variées.

La conciergerie et la réalisation de tous vos désirs

Bien qu’elle soit fortement recommandée par Visa ou Mastercard, elle n’est nullement obligatoire et dépend du programme proposé par la banque avec ses cartes Infinite et / ou World Elite.
Tout comme les assurances, Visa et Mastercard n’interviennent pas dans ce service. Cela est sous-traité à des partenaires comme Mondial Assistance ou Europ Assistance, oui encore eux. Ils proposent de gérer ce service pour les banques à un coût moindre que si elles devaient le gérer en interne.
Par conséquent, vous pouvez avoir un niveau de conciergerie qui diffère d’une banque à l’autre, car cela dépendra du partenaire qu’elle a retenue. Ce qui est toujours intéressant, c’est que ces sociétés sont également celles qui vous répondent lorsque vous êtes en panne avec votre voiture. Elles sont spécialisées dans tout ce qui touche donc à l’assistance des personnes.
Visa et Mastercard ont quelques partenariats selon les situations, exemple location de véhicules. Mais cela ne va pas au-delà, c’est même très restreint. Tous les services et partenariats devront donc être créés entre la société assurant la conciergerie et des partenaires. Vous aurez donc là encore certaines possibilités avec une carte de Crédit Mutuel que vous n’aurez pas avec une de Banque Populaire et vice versa.
Dans l’imaginaire, les gens pensent que la conciergerie peut faire des miracles, par exemple, vous faire entrer à guichet fermé au concert de P!nk. En réalité, ce n’est pas le cas, votre conciergerie va se rapprocher de sociétés spécialisées comme Totem Concierge qui ont acheté des places. Le fonctionnement est simple, Totem achète des places pour différents évènements et revend ces dernières plus chères que la valeur faciale du ticket à votre conciergerie. Cela permet à votre conciergerie de vous proposer éventuellement des places, mais qui pourront coûter nettement plus chères que la valeur réelle.
Vous pouvez trouver plus facilement vos tickets via des places de marchés comme Viagogo, Zepass… ou des sites comme Le Bon Coin (en s’assurant de l’authenticité du ticket et que son code n’a pas été diffusé dans l’annonce).
L’autre idée c’est de penser que la conciergerie peut vous préparer des séjours aux petits oignons. Bon en réalité, ils n’ont pas d’experts qui sont allés dans tous les pays et lieux du monde, ils utilisent Google comme tout le monde et autres sites spécialisés pour voir ce qu’il y a à découvrir. Donc même sur les billets de vols, vous pouvez trouver moins cher plus facilement avec du Google Flights et autres en adaptant votre disponibilité.
Toutes les conciergeries ne se valent pas, loin de là même.
Vous n’aurez pas la même qualité entre les différents prestataires, chaque société à son niveau d’accompagnement, et parfois même, le niveau d’accompagnement diffère selon le coût que la banque paye dans la même société pour ce service.
Chaque demande à la conciergerie fait l’objet d’une facturation à votre banque. Une conciergerie ne va jamais marger ou toucher une commission sur le service qu’elle va vous apporter, ce n’est pas dans ses prérogatives. Elle est donc sans coût pour vous, c’est la banque qui paye à chaque sollicitation que vous allez faire, et cela peu importe la finalité réservée.
Il est rare de voir des usagers satisfaits, car souvent ils peuvent en faire tout autant et plus simplement avec un outil comme Google. L’intérêt est surtout quand la conciergerie va au bout des choses, d’ailleurs très peu gèrent les RDV médicaux et vont vous renvoyer sur des sites comme Doctolib. Elles ne vont pas solliciter des orthophonistes de votre secteur pour savoir leurs disponibilités et ainsi vous indiquer par ordre de disponibilité une liste d’orthophonistes. Certaines le font, elles ne vont pas vous conseiller un praticien plutôt qu’un autre, elles se limiteront à vous dire, voici la liste par RDV le plus proche au plus lointain, et vous indiquez avec lequel vous souhaitez que la conciergerie prenne un RDV.
Tout comme les assurances, le niveau de service est très variable d’une banque à une autre.

Les FinTechs et les cartes World Elite ou Infinite

Que ce soient les néobanques ou les fintechs, toutes deux sont régulièrement à la recherche de nouvelles sources de revenus. Elles ont bien assimilé le fait que les usagers sont disposés à payer pour des produits à images sociétales et pour lesquels, les banques ne souhaitent pas les délivrer à n’importe qui.
La première à s’être lancée dans ce type de facturation, c’est N26 qui proposait « N26 Black » au tarif de 4.90€/mois au débit, puis cela a augmenté à 5.90€/mois avant de terminer à 9.90€/mois. La carte était estampillée « Word Elite », mais était en réalité une « World Debit » chez Mastercard. L’offre s’est d’ailleurs arrêtée avec le lancement de « N26 You » qui n’est plus une carte « World Elite » et n’utilise donc plus le code couleur ou le visuel de la « Word Elite ».
Jusqu’à il y a peu, N26 ne proposait d’ailleurs pas d’assurances élémentaires. La location des véhicules n’était pas assurée, ou même la détérioration / perte / vol de vos bagages. Dommages matériels, responsabilité civile… étaient dans la longue liste des prestations non couvertes par N26 avec son offre « N26 Black ».
Les accès salons ou même conciergerie étaient eux aussi aux abonnés absents. La carte avait donc l’apparence d’une World Elite sans en proposer le panel de services, assistances, couvertures et garanties auxquels s’attendent les détenteurs.
La carte Max par exemple, alors que c’est une classique, battait très largement une carte facturée presque 10€/mois chez N26.
Revolut a rapidement compris qu’entre Metal et carte apparence Premium il y avait moyen de faire du chiffre. Les 2 offres sont nées, mais pire encore que N26 en terme de garanties, sans compter qu’on était sur de la carte prépayée. La même finition que les cartes que vous trouvez dans les bureaux de tabacs. On ne parle pas de Compte Nickel mais bien des cartes type PCS Mastercard, Transcash, Veritas, Neocash,….
Après avoir parlé pendant plusieurs mois, voir années dans le cas de salons, Revolut s’est enfin décidé à proposer le service aux clients. La conciergerie a été mise à disposition des clients Metal ainsi que l’accès aux salons. Seul l’accès est offert, chaque visite / entrée est donc facturée par Revolut. Ils utilisent d’ailleurs le programme Lounge Key pour l’accès aux salons.
Jusqu’il y a peu, Revolut ne s’est jamais permis d’inscrire World Elite ou Infinite sur ses cartes, contrairement aux anciennes « N26 Black ». On voit cependant arriver depuis quelques semaines des carte plastiques marquées « Infinite » chez Revolut.
Les critères pour l’octroi sont encore flous, même si la communication officielle de Revolut a annoncé sur Twitter que toutes les cartes Premium émises en Europe étaient des cartes « Infinite ».
Visiblement non assumé, le message a ensuite été supprimé par la communication de Revolut. Il faut dire qu’ils sont coutumiers des annonces et rétractation derrière ou alors faire traîner. Nous pensons aux salons ou Apple Pay pour n’en citer que deux.
iCard se lance également sur ce secteur pour les particuliers en proposant à son tour une Visa Infinite. La différence avec Revolut, c’est qu’iCard adopte pleinement le programme « Infinite » de Visa et porte donc les couleurs du programme (code couleur de la marque Visa pour le programme).
Si on prend le cahier des charges pour « Infinite » et qu’on regarde un client Metal de chez Revolut, toutes les conditions requises sont satisfaites pour le programme « Infinite ». Il n’est nullement conditionné à l’accès sur un site de VISA ou programme VISA pour estampiller une carte avec « Infinite ».
Inutile donc de chercher à accéder à un site de VISA, cela n’est nullement obligatoire pour l’émetteur, le fait d’apporter les services, qui se résument aux assurances de base des personnes, et payer à Visa le niveau « Infinite » de la carte, c’est suffisant.
Selon nos informations, le programme « Infinite » entre Revolut et Visa a surtout été pensé pour le marché Asie / Océanie de Revolut. Une zone du globe ou Revolut s’est appuyé sur Visa et non Mastercard. Il fallait donc proposer des offres similaires au marché Européen. Côté N26, on remarque que pour le marché USA, c’est également VISA qui sert de support et non Mastercard, sans qu’il y ait pour autant un équivalent « You » ou « Metal » sur ce marché chez N26.

Mastercard World Elite vs Mastercard World Debit

A la différence de Visa, Mastercard a créé 2 marques pour ses cartes noires, l’une « World Elite » et l’autre « World Debit ».
L’idée était de réserver le niveau « World Elite » à des cartes n’étant jamais soumises à séquestres ou contrôles de solde. La « World Debit » quant à elle, était dédiée aux configurations avec contrôle de solde et éventuellement séquestre.
En France, toutes les cartes délivrées par les banques sont des « World Elite » car qu’elles soient en DEBIT ou CREDIT, les banques françaises n’opèrent ni le contrôle de solde, ni le séquestre sur ces cartes, la seule limite est donc bien le plafond. Vous pouvez donc dépenser 20 000€ si vous avez les plafonds par défaut, alors que votre compte est à 0€. Elles fonctionnent donc telles des cartes de CREDIT, sauf que les opérations sont débitées au fil de l’eau dès compensation.
World Elite était donc associé à des cartes avec un comportement CREDIT, c’est d’ailleurs toujours le cas. Il existe quelques exceptions, mais coûtent très chères à un émetteur tel N26 en METAL, mais pour combien de temps encore…
La World Debit ne s’accompagne jamais de certaines garanties ou services comme la conciergerie. C’est donc une carte d’un niveau Gold chez Mastercard à laquelle on rajoute des options comme le concierge d’aéroport, certaines programmes partenaires dédiés aux « World » et autres, toujours à la discrétion de l’émetteur sans que ce soit obligatoire.

Conclusion

Une carte ne reflète jamais une réalité financière, un niveau sociétal ou tout autre signe extérieur de richesse. Ce n’est qu’un outil de paiement, outil qui sera configuré selon votre situation financière (avec/sans contrôle de solde, avec/sans séquestre, avec/sans tolérance…).
C’est également un moyen de faire du chiffre d’affaire pour l’établissement délivrant la carte, si ce dernier la facture. L’image que certaines personnes se font de ces cartes, les motivent à payer afin de les avoir. Cette situation est paradoxale quand on sait que toutes les banques offrent ces cartes aux clients naturellement éligibles.
Avec le contrôle de solde cumulé au séquestre, les fintech en ont fait des cartes punitives. Toutefois, cette configuration permet au porteur de pouvoir se satisfaire de l’idée qu’il a un plafond très élevé, voir même, aucun plafond. C’est un levier qui aide à passer à l’étape « paiement », auquel s’ajoute des services très rarement utilisés.
Il y a une réalité, c’est qu’en utilisant une Visa/Mastercard Classique, vous êtes nettement moins exposés aux vols durant les vacances. Les cartes qui ne sont pas dorées, argentées, noires… n’intéressent pas les voleurs car elles se revendent difficilement.
Certaines banques proposent d’ailleurs les mêmes garanties à toutes vos cartes, voir même aux chèques et virements selon votre convention de compte. Il n’y a donc aucun intérêt à avoir une carte noire ou dorée. Vous pouvez simplement demander des plafonds plus élevés sur votre carte classique. Mais nous savons bien que les gens veulent de la couleur dorée, argentée ou noire car ça fait mieux… Ceux ne portant aucun intérêt à leur carte, valident toujours cette option par sécurité, du moment qu’elle fonctionne, c’est tout ce qui va les intéresser.
Le plus important à retenir, c’est de regarder vos contrats d’assurances et d’assistances. Concentrez-vous surtout sur les exclusions, car certains émetteurs excluent même toute prise en charge médicale dès qu’aucun accord préalable n’a été demandé, et cela peut importe la gravité du moment que vous étiez conscient. Nous voyons régulièrement des dossiers rejetés pour des enfants, car l’un des parents qui est l’assuré était conscient et n’a pas sollicité l’assurance avant la prise en charge de l’enfant, même dans des cas graves comme une péritonite. Lisez les exclusions, vérifiez les seuils, regardez les franchises, et surtout consultez les situations couvertes.
Bref, ne survolez jamais vos contrats pour ne jamais être pris au dépourvu lors d’un sinistre.