Pourquoi Moneway refuse ma carte anglaise pour le TopUp ?

Question : Moneway refuse ma carte Anglaise pour le TopUp, en ont-ils le droit ??
Bien que ce soit une discrimination, rien dans la réglementation ne l’interdit. Un commerçant ( Moneway est un commerçant au sens monétique), peut parfaitement refuser certaines cartes. Il doit simplement l’indiquer clairement en amont de l’opération.
En clair, avant de vous demander de saisir votre numéro de carte pour ensuite décliner l’opération, le commerçant est tenu à une obligation d’affichage clair et explicite sur les cartes qu’il accepte.
Dans le monde des FinTechs, nous remarquons que ce sont toujours ces acteurs qui sont les premiers à scander que c’est injuste de voir leurs IBAN refusés. Ils crient à la discrimination, alors qu’ils pratiquent cette politique en interne. L’un va refuser les cartes des « CREDIT », l’autre les « PREPAID », un autre va décider des émetteurs de cartes qu’il accepte ou limiter les pays…
Pour en revenir à la question de Moneway, strictement rien ne peut justifier une telle position face à une carte émise en Europe. Les garanties de paiements sont strictement identiques entre une carte émise en France ou en Grande Bretagne. Discriminer un pays qui répond toujours aux exigences monétiques EU est donc un non-sens. C’est un peu comme si vous alliez en Angleterre et que le commerçant refusait votre carte Moneway car elle est française. Avouez que ça ne passerait pas top.

La garantie de paiement

La garantie de paiement se nomme « Liability Shift », raccourcie en « LS ». Lorsqu’elle est portée, le commerçant est assuré de conserver les fonds qu’il a encaissé.  Sauf si ce dernier s’adonne à des activités manifestement illicites.
Une carte peut d’ailleurs porter cette garantie sans qu’il ne soit nécessaire de faire du 3D Secure, concrètement, l’émetteur de votre carte peut répondre avec un « LS » même s’il ne vous a pas authentifié.
Prenons l’exemple de Curve, que ce soit en 3DS Legacy, ou 3DS v2, le LS est porté depuis toujours. Curve apporte strictement les mêmes garanties qu’une carte émise par une banque traditionnelle en France.
Concernant l’aspect financier, l’interchange est régulé au sein de l’Union Européenne. Le coût d’acceptation d’une carte de DEBIT Curve, est identique à celui d’une carte délivrée par le Crédit Agricole, pour ne citer qu’un seul exemple.
Dès le moment où Moneway affiche clairement ses acceptations, il n’y a rien d’illégal dans la pratique. Seule la position idéologique de Moneway est discutable. Pour eux, que ce soit sur la sécurité, le coût ou la garantie d’une transaction, aucune différence !
Nous sommes en droit de nous interroger sur cette politique. Ne serait ce pas simplement une position à l’encontre de concurrents, dont la notoriété n’est plus à faire ? Citons par exemple Revolut ou Curve qui sont UK tous les deux.