Est-il exact que N26 va licencier 150 salariés en raison du COVID ?

Carte N26 Metal

N26 ne parle pas d’un licenciement mais confirme qu’en raison des circonstances actuelles une partie de leurs salariés est déjà en temps partiel. La baisse du volume de transactions, la réduction des demandes sur le support, la fermeture des bureaux sont autant de situations qui motivent cette position.
N26 précise qu’ils envisagent de mettre 150 salariés en chômage partiel, principalement dans les secteurs du marketing, l’informatique, les opérations, les études de marchés…
Pour N26, le recours au chômage partiel pour certains employés, et au chômage partiel pour d’autres, permettrait de maintenir l’emploi à long terme dans la société.
N26 reste très évasif sur le sujet, il faut dire que dans la banque traditionnelle en Allemagne, recourir au chômage partiel n’est pas à l’ordre du jour, car telle la téléphonie mobile le secteur n’est pas censé souffrir du COVID.