N26 : le nouveau Wirecard ?

Carte N26 Metal

Le 5 octobre dernier, l’autorité de régulation financière allemande donnait injonction à N26 de prendre des mesures afin de lutter contre les divers manquements constatés.

Ce jour, la situation évolue, après que N26 fût condamné à limiter les inscriptions à hauteur de 50 000 nouveaux clients par mois pour l’ensemble des pays couverts par N26, assorti d’un amende de 4 250 000€.

Une telle mesure était déjà d’une violence inédite dans le secteur, laissant penser que BaFin avait dû constater de sérieuses irrégularités pour rendre un tel jugement envers N26. Il faut savoir que le régulateur allemand n’est pas connu pour sa sévérité et qu’il s’était montré très souple avec Wirecard. La mesure a donc fortement étonné tous les acteurs qui se sont interrogés sur les découvertes de la BaFin chez N26.

Aujourd’hui, la situation évolue, et BaFin communique sur la nomination d’un commissaire spécial, attaché à la BaFin qui devra ingérer dans les affaires de N26, à l’instar des mesures prises pour Wirecard, mais beaucoup trop tard.

Une nouvelle restriction est imposée sur les valeurs détenues par N26, ces dernières ne peuvent plus dépasser 500 000 000€. Cette restriction s’applique à tous les pays confondus, dans lesquels N26 exerce une activité, sous quelque licence que ce soit.

Depuis le 6 novembre, la BaFin a considéré qu’il était nécessaire d’appliquer l’ensemble de ces mesures. Elle n’entre toutefois pas dans le détail des découvertes effectuées chez N26, toutefois, les mesures sont tellement impressionnantes vu la politique du régulateur, que cela étonne et inquiète.

La BaFin précise que les nouvelles mesures font suite à des découvertes et laisse entendre que cela est cumulatif aux problèmes de lutte contre le terrorisme et le blanchiment découvert en mai dernier.

Le commissaire spécial doit constamment et en permanence remonter les informations à la BaFin concernant la situation chez N26. Pour l’heure, la BaFin ne prend aucune position quant à un retour à la normale des activités pour N26, elle se contente de préciser que les mesures pourront progressivement êtres allégées si le commissaire et l’autorité considèrent que les progrès effectués par N26 sont compatibles avec cette évolution.

Il sera important de suivre l’évolution de la situation dans les prochains mois, pour l’heure, N26 est sous le feu des projecteurs, le régulateur allemand préfère s’éviter un nouveau Wirecard.

source : https://www.bafin.de/SharedDocs/Veroeffentlichungen/DE/Pressemitteilung/2021/pm_211109_N26_Massnahmen_und_Sonderbeauftragter.html