Le Compte Nickel

Nickel : l’engagement en faveur de l’inclusion bancaire

Depuis 5 ans, Nickel lutte contre l’exclusion bancaire grâce à une offre qui repose sur 3 fondamentaux : accessibilité, technologie et bienveillance. En 2018, la 1ère néobanque française et 4ème réseau de distribution de solutions de paiement en France, a signé 12 conventions de partenariat pour développer des actions en faveur de l’inclusion bancaire et sociale des personnes fragiles.

Des partenariats pour promouvoir l’inclusion bancaire et financière des publics en situation de précarité

3,6 millions de personnes étaient en situation de fragilité financière à fin 2017, selon l’Observatoire de l’inclusion bancaire. Pour rendre accessibles des services financiers fondamentaux à des personnes en situation de précarité sociale et économique, voire d’isolement, Nickel s’est ainsi engagé auprès de 12 nouveaux partenaires en 2018, aux domaines d’action variés et complémentaires :

  • Accompagnement budgétaire (CRESUS, Crédit Budget Partage, APIB 44)
  • Médiation sociale généraliste (PIMMS, La fête de la vie)
  • Microcrédit, prêt sur gage (ADIE, Crédit Municipal de Bordeaux)
  • Accompagnement de publics spécifiques (Refuhelp, AME Paysans Gascogne, Place aux Métiers, Fraveillance, K d’Urgence)

« A l’image de Nickel, l’ensemble de nos partenaires ont la volonté de trouver des solutions concrètes à l’exclusion bancaire, sociale et professionnelle, voire au surendettement. Le but est de mutualiser nos efforts pour innover ensemble en faveur de l’inclusion bancaire »

explique Camilla Corri, Responsable des partenariats de Nickel.

En effet, depuis sa création en février 2014, Nickel offre une identité bancaire à tous, sans conditions de revenus, en 5 minutes et 7 jours sur 7 grâce à son réseau de distribution unique de près de 5000 buralistes en France. Plus simple, plus rapide et moins stigmatisante, l’offre Nickel apporte une alternative dans le paysage de l’inclusion bancaire française, jusque-là uniquement possible via le droit au compte. L’objectif ? Permettre à tous de « pouvoir payer et être payé » et retrouver le contrôle de leur argent, mais aussi de leur vie professionnelle et sociale.

Développer une prescription croisée à travers des actions communes

Dans le cadre de ces partenariats, les professionnels de l’action sociale et/ou acteurs associatifs préconisent l’ouverture d’un compte Nickel aux personnes qu’ils accompagnent : demandeurs d’emploi, personnes en surendettement, familles monoparentales, réfugiés, allocataires des minimas sociaux… Aujourd’hui, près de 10% des clients Nickel ont ouvert leur compte sur les conseils de leur assistant social, de leur Centre Communal d’Action Social (CCAS), ou d’une association.

Sur l’année 2018, Nickel et ses partenaires ont ainsi mené diverses actions conjointes à destination des personnes ou familles en situation de précarité ou fragilité financière. L’objectif est de faire en sorte qu’ils aient toutes les clés en main pour retrouver la maîtrise de leur argent et de leur budget.

Présent lors de la Journée K en juin 2018, pour rencontrer les familles monoparentales accompagnées par K d’Urgence, Nickel a également rencontré 7 associations CRESUS locales et a ouvert les portes de son site nantais en décembre pour faire découvrir les métiers de la relation client aux demandeurs d’emploi, dans le cadre de la semaine Place aux Métiers. Nickel a participé également à deux événements « Fête de la Vie » à l’automne, à Wasquehal et Arras, et a ainsi renseigné plusieurs dizaines de personnes sur les avantages de cette solution alternative au système bancaire traditionnel.