Orange Bank de Visa à Mastercard

Orange Bank va remplacer, pour la totalité de ses clients, l’ensemble des cartes Visa par des cartes Mastercard. Cette décision va entrainer quelques déceptions pour certains clients, mais restera sans conséquence pour d’autres usagers du service Orange Bank. Faisons le point pour cette carte qui sera disponible à compter du dernier trimestre 2020.

La carte Mastercard standard

Le débit différé ne sera plus proposé

En standard, la carte Mastercard proposée par Orange Bank ne permettra plus de disposer du débit différé (CREDIT). Seul le fonctionnement en débit immédiat sera disponible. Le comportement sera identique à celui de la carte Visa Debit actuellement détenue par les clients, c’est-à-dire à contrôle de solde obligatoire et séquestre.
Pour les clients qui ont actuellement une carte CREDIT, c’est-à-dire en débit différé, ils devront s’habituer à avoir les fonds sur le compte Orange Bank, ou un découvert, afin que le paiement soit autorisé. En l’absence d’un avoir suffisant, la transaction sera refusée. C’est le comportement punitif que vous retrouvez dans toutes les FinTechs comme N26, Revolut, Compte Nickel, bunq…
C’est probablement le changement qui va générer le plus d’insatisfaction dans le parc actuel d’Orange Bank. Le débit différé est un sérieux avantage, une fois que le fonctionnement est bien assimilé. Il est rare de voir des clients passer d’un débit différé à immédiat sur une volonté de leur part.

La carte Mastercard Premium

Le débit différé sera disponible

Les clients qui souhaitent disposer d’un fonctionnement en Débit Différé (CREDIT), devront donc choisir cette offre à 7.99€/mois. Le débit différé ne sera pas imposé en Premium, le client pourra toujours choisir un débit immédiat.
Une évolution positive arrive avec cette Mastercard Premium, les transactions faites avec un mobile seront enfin en débit différé. Sous réserve d’être en débit différé sur la carte physique, cela semble évident, mais on préfère le souligner.

Fin du cryptogramme dynamique

A défaut d’un changement d’émetteur avant la sortie finale de cette carte, le cryptogramme dynamique disparait. Une position étonnante, quand on sait qu’Orange Bank communiquait beaucoup sur cette fonctionnalité.
Ce choix n’est pas lié au changement de réseau, car le cryptogramme dynamique, via un écran LCD existe sur les cartes Mastercard. On retrouve par exemple, depuis 2017, ce service chez Crédit Mutuel avec la carte Mastercard Certizen, ou la Visa Certizen.
L’arrêt du service semble davantage motivé par le coût de cette licence Motion Code qu’Orange Bank devait payer à la société IDEMIA.

Les assurances des personnes et voyages

Sur ces prestations spécifiques, il n’y a pas d’évolution à venir. Les garanties lorsque vous payez avec la carte Orange Bank restent inchangées.
Sur questionnement auprès du service client, concernant les bénéfices des assurances, même sans payer avec la carte, les conseillers sont moins affirmatifs. Ils ne savent pas si cet avantage sera maintenu, ou s’il sera obligatoire de payer tout ou partie d’une prestation afin d’avoir les garanties.
Les assurances n’ayant pas de rapport avec la carte, il nous semble peu probable qu’Orange Bank revienne sur cette position, sauf s’ils ont décidés de rationner les coûts des assurances.

Corrélation entre la carte physique et la virtuelle

Actuellement, les plafonds de la carte virtuelle, pour Apple Pay et Google Pay, et les plafonds de la carte physique sont indépendants. Un mécanisme qui impose d’ailleurs à passer en débit immédiat toutes les transactions effectuées avec le mobile. Une incompréhension pour les clients lorsqu’ils sont avec un débit différé pour la carte physique.
En passant sur Mastercard, Orange Bank va appliquer un fonctionnement normal, c’est-à-dire que le plafond virtuel et physique ne fera qu’un. Une bonne évolution, car en l’état, il est impossible de suivre le plafond virtuel.
La nouvelle politique d’Orange Bank peut malheureusement être vu comme un inconvénient pour certains. Rappelons que sur les plafonds, Orange Bank est très limité en termes d’ouvertures. Un non-sens lorsqu’une carte fonctionne en mode contrôle de solde + séquestre. Orange Bank pense comme une vieille banque et non comme une FinTech sur ce plan. La conséquence de cette mise en commun, sera surtout préjudiciable à ceux qui se sont vu octroyer un plafond 1500€, celui-ci était « doublé ». Ils pouvaient dépenser autant sur le mobile que sur la carte, il en sera terminé de cette liberté pour ce public-là.

Le paiement mobile

Pour l’heure, les clients disposent du paiement mobile sur Google Pay et Apple Pay. Historiquement, sous Android il fallait un mobile spécifique avec un carte SIM Orange (SIM Centric), mais Orange Bank avait abandonné ce fonctionnement coûteux afin de retenir une technologie moins sécurisée, nommée HCE (Google Pay & co).
Avec la carte Mastercard, les clients continueront à disposer de ce service. Cela ne sera plus via une carte dissociée, comme nous l’expliquions, mais un jeton intrinsèquement lié à votre carte physique. Un avantage ou un inconvénient selon les situations.
Il se murmure qu’un nouveau support arrive pour le paiement mobile, à savoir Samsung Pay. Google et Apple ne seraient donc plus les seules plateformes de paiement supportées par Orange Bank. De quoi ravir certains possesseurs de montres connectées comme la Samsung Watch, fonctionnant sous Tizen.

Assurances adossées au compte Orange Bank

Lors de l’ouverture d’un compte, le client pouvait choisir une garantie qui était offerte, par exemple la vie courante, la protection des achats, ou la protection d’identité. Il n’était pas possible de changer d’assurance une fois le choix effectué.
Ces prestations seront supprimées. Le client n’aura que la garantie de base qu’on peut trouver dans la majorité des établissements, comme Fortuneo, à savoir l’assurance des moyens de paiement en cas de vol ou de perte de votre carte bancaire.
Ces assurances avaient un coût pour Orange Bank, d’autant que la protection d’identité était par exemple sous-traitée chez une autre entreprise. On est donc une volonté de réduire les coûts.

Virement SEPA Inst

Actuellement, le support de SEPA Inst n’est pas proposé. Cela tient plus d’une dette technique chez Orange Bank qu’une incapacité à pouvoir le proposer.
La version Espagnole d’Orange Bank propose ce service, le résultat d’un choix stratégique très différent de sa version Française. On doute que SEPA Inst arrive prochainement chez Orange Bank en France. Il faudrait pour cela une migration de leur cœur bancaire afin d’avoir cette compatibilité et prise en charge.

Absence de numéro sur la carte Mastercard

Historiquement proposé sous Maestro, Mastercard a étendu ce service en première mondiale avec Curve. Depuis, Visa propose l’équivalent avec Vivid et autres FinTechs qui sont maintenant copiées.
En Espagne, chez Orange Bank, seul le nom apparaît, les autres données sont exclusivement visibles dans l’application. Mais malheureusement, ce ne sera pas le cas sur la carte Française, elle ne sera donc pas « pan less » comme celle de sa sœur ibérique.

Services autour de la carte Mastercard

Il est difficile de confirmer que les cartes virtuelles, la modification du code PIN (après émission de la carte) et d’autres services autour de la carte seront portés en France. Comme nous le précisions, l’Espagne est sur des choix stratégiques et technologiques bien plus modernes que la France, et en phase avec les attentes des clients. Si Orange Bank France décide d’avancer en s’inspirant de l’Espagne, alors oui, ces services seront proposés.

Le fameux « offline » dans tout ça

Avec la carte Visa, une tolérance au hors ligne était embarquée. 500€ ou 3 paiements, la première limite atteinte, la carte devenait hermétique au offline.
Le profil EMV de la nouvelle carte laisse entrevoir que ces configurations seront revues à la baisse. Au travers de l’adoption des nouveaux curseurs remplaçants les 4 valeurs restrictives historiquement utilisées.
En Espagne, le nouveau profil avec les nouveaux curseurs est déjà en application. La carte n’est acceptée qu’en forçage, de quoi réduire les risques d’incidents émanant de certains clients. Un comportement similaire à celui que l’on peut retrouver chez Revolut, Moneway et bien d’autres acteurs.

Qui dit Mastercard only dit pas de frais en devises !

Il est vrai qu’avec la modification de politique par Fortuneo avec son offre Fosfo et très récemment ING, les carte n’embarquant pas « CB » peuvent accéder au système de traitement des transactions Mastercard. Cela permet de disposer d’un avantage, à savoir l’absence de frais sur les paiements en devises.
Toutefois, Orange Bank va continuer d’appliquer les 2% de frais sur sa carte standard, et réserver cette gratuité à la carte Premium. De quoi disposer d’un argument commercial pour vendre la carte Premium aux personnes souhaitant être exemptées de frais sur les devises.

Conclusion

Le dernier trimestre 2020 va arriver avec son lot de surprises pour les clients Orange Bank.
La fin du débit différé sur la carte standard sera, sans doute, la plus mauvaise nouvelle pour certains clients Orange Bank, détenteurs d’une Visa Classique chez Orange Bank. Il n’est pas certain qu’ils seront disposés à payer 7.99€/mois pour retrouver cette facilité de trésorerie, d’autant qu’elle est gratuite chez plusieurs concurrents.
Lors du lancement de la Mastercard vers novembre, celle-ci sera directement en concurrence avec ING et sa carte Mastercard Gold. Rappelons qu’ING supprime en septembre l’ensemble des frais liés aux opérations en devises. La carte ING Gold Mastercard existe gratuitement en crédit ou en débit, sous réserve de verser 1200€/mois sur le compte ou disposer de 5000€ d’encours.
Chez ING, les plafonds sont confortables et plus élevés que chez Orange Bank sur profil équivalent. On retrouvera également à cette période, à minima le service Apple Pay en paiement mobile.
Nous ne nous inquiétons pas de l’avenir d’Orange Bank. Leur force de communication est très grande, et ils sauront trouver des arguments pour imposer la carte Premium à 7.99€/mois. Nous avions déjà l’impression qu’un système de prime ou de bonus existait quand les conseillers plaçaient une telle carte. Si cela est avéré, les salariés d’Orange Bank sauront faire la promotion de leur groupe sur les réseaux sociaux…
A notre niveau, et face à Boursorama, ING ou Fortuneo, nous ne voyons pas avec quel argument Orange Bank peut justifier 7.99€/mois. Rappelons que ses concurrents proposent des cartes Gold/Premier gratuitement. Il y a une condition d’usage chez Fortuneo et Boursorama, à savoir 1 transaction par mois, même 1ct est suffisant. Chez ING, il faut un versement de 1200€/mois (salaire ou virement depuis un compte détenu dans une autre banque).
Espérons qu’Orange Bank ne booste pas son volume de clients en intégrant tout un tas de profils n’ayant rien à voir avec du compte bancaire. On se souvient de l’annonce des chiffres « Orange Bank » en incluant des profils qui n’avaient qu’une assurance mobile.