Pré-autorisation : Retournons faire le plein.

Dans deux articles précédents, nous avions expliqué le fonctionnement des DAC et des pré-autorisations sur vos cartes bancaires. Le DAC est un dispositif complexe. Le couple carte bancaire, DAC l’est encore plus. Ce qui semble marcher pour le couple Total, Revolut en vacances dans le sud de la France, ne marchera pas forcement dans l’est du pays. Et que dire d’un couple Esso,bunq qui réagira encore différemment ?

Les tests

Pour nos tests, nous avons utilisé un compte Revolut avec un solde de 73.89€ en abonnement Metal. Nous avons à notre disposition 2 cartes en métal renouvelée en mars 2020.

  • Une Visa « Infinite » avec l’IIN 435044.
  • Une Mastercard avec l’IIN 516794.

Nous avons également utilisé un compte bunq avec une Mastercard Metal Founder IIN 511580 avec un solde à 27.21€.
Les tests ont été effectués la même soirée dans les stations d’une même ville.

Station Leclerc

Les 2 cartes Revolut sont refusées sans même une invitation à saisir le code PIN. L’automate nous invite en anglais à retirer rapidement la carte pour lire la piste de celle-ci. Une fois l’action menée, la transaction est indiquée refusée, sans même une autorisation auprès de Revolut. Au vue de la configuration de la piste, tant sur la Visa que sur la Mastercard, la décision du DAC est cohérente, c’est un refus local de sa part.
Concernant bunq, la carte est acceptée, alors que le DAC est configuré pour réaliser une pré-autorisation à hauteur de 150€. bunq a réalisé une contreproposition afin de porter la pré-autorisation à 26€ nous laissant 1.21€ de disponible sur le compte bunq.

Intermarché

Que ce soit la carte Revolut Visa ou la Mastercard, les deux sont refusées. Revolut nous informe que nous n’avons pas les 120€ sur le compte. Nous n’avons effectivement que 73.89€ dessus. La pré-autorisation est refusée, Revolut nous propose gentiment par une notification de recharger notre compte.

Esso

Sur le DAC, nous utilisons d’abord la Visa de Revolut. le DAC sollicite une pré-autorisation de 120€. Elle est refusée par Revolut. Le DAC édite donc un ticket indiquant clairement « compte non suffisamment provisionné ».
Nous insérons la Mastercard. Après le choix du carburant, le DAC nous demande cette fois de choisir le montant de la pré-autorisation en nous proposant 4 montants : 125€, 200€, 300€ ou 500€. Nous constatons qu’avec la Mastercard, le minimum de pré-autorisation est porté à 125€.
La pré-autorisation sera également déclinée par Revolut. Le ticket précisera à nouveau « compte non suffisamment provisionné » pour le motif de refus.
Dans un autre Esso, nous étions parvenus à obtenir un accord pour le dossier de pré-autorisation sans pour autant avoir un solde supérieur à 100€. Pour autant dans cette station du même réseau pétrolier, nous n’avons pas obtenu de retour favorable.

Total

Le DAC demande tant sur la Visa que la Mastercard Revolut une pré-autorisation à hauteur de 150€. Dans les 2 tentatives, les autorisations sont refusées par Revolut avec toujours le motif « solde insuffisant : rechargez votre compte ».

Cora

Comme chez Total et Intermarché, les pré-autorisations sont refusées sur nos 2 cartes Revolut. Cora sollicitent à chaque fois un accord pour 120€.
Pour rappel, dans d’autres tests, nous avions obtenu dans un autre Cora pour la Visa de Revolut un accord, suivi d’un refus du DAC dans la foulée. Revolut indiquait que la transaction était acceptée. Dans la foulée, une nouvelle notification nous informait de l’annulation de la transaction par le commerçant.

Total Access

Entre Total, et Total Access les règles d’acceptation diffèrent. Nous avons donc tenté dans la version Access. Ce fût sans succès, car l’Access nous a réservé la même fin que le Total classique, à savoir un refus.

Avia

Le réseau utilise un autre système monétique, nous avons donc tenté les 2 cartes Revolut sur le DAC.
Premier constat, la pré-autorisation est de 500€, mais cela n’a rien d’étonnant. Certaines pompes en 24/7 n’appliquent pas les mêmes règles pendant que la boutique est ouverte, et quand elle est fermée. Chez Avia, le seuil est souvent remonté hors horaires d’ouvertures afin de faciliter le remplissage du réservoir pour les utilitaires et les poids lourds. Cela leur évitera de faire plusieurs paiements de 120-150€.
Dans notre cas, les 2 demandes de pré-autorisation sur nos 2 cartes Revolut ont été rejetées.

De V Pay à Visa Debit et de Maestro à Mastercard Debit

Nous avons rappelé que le mécanisme de « contreproposition » était pleinement intégré dans le système V Pay et Maestro en raison de la particularité de ces cartes.
Certains continuent de s’imaginer détenir une « Visa Infinite » ou une « Mastercard Platinum » chez Revolut. En réalité, les deux cartes héritent des règles CAS (Carte à Autorisation Systématique). La Visa est d’ailleurs identifiée comme V Pay dans son système de flux et son codage.
Des règles d’acceptation des sous réseaux sont intégrées aux réseaux principaux dans un objectif de rationalisation. Depuis plusieurs années, Mastercard par exemple précise certains fonctionnements spécifiques à l’Europe dans les règles d’acceptation des transactions.

Ca marche, ou ça ne marche pas

Le fonctionnement d’une pré-autorisation n’est pas de rentrer dans une négociation.

Le respect du secret bancaire

Le premier problème étant déjà le respect du secret bancaire. En affichant un montant de carburant, vous savez combien l’individu a sur son compte bancaire.
L’autre cas à prendre en compte, c’est que tous les DAC dans le monde n’optent pas pour cette pratique. Certains DAC qui ont une acceptance de V Pay (ou Visa Electron), voir même Maestro, pourront gérer ces situations. Mais là encore, un DAC peut le faire sur Mastercard, mais pas sur Visa, et inversement.

Des fonctionnements différents au sein d’un même réseau de distribution

L’autre point, ce n’est pas parce qu’un Total, ou un Carrefour accepte ce mécanisme, que tous vont le faire. Les règles sont différentes. Comme nous avons pu le voir chez Esso, elles sont même différentes entre Visa et Mastercard. Chez Avia, cela change selon la présence ou non d’un humain dans la boutique, malgré que les pompes soient en 24/7.

Des fonctionnements différents en fonction des pays

Au Royaume-Uni, une grande partie des DAC en 24/7 effectue une pré-autorisation de 1£. C’est un exemple parmi d’autres, car il existe de nombreux comportements différents, parfois même au sein d’un même pays.
Nous avons des confrères hors de l’hexagone qui ont conduit depuis mars des tests sur Revolut, comme sur d’autres Fintechs. Dans plusieurs pays, impossible d’obtenir l’acceptation du mécanisme de « contreproposition » alors qu’on pouvait en trouver quelques cas en France.
Vous généralisez un fonctionnement isolé en France. Partez en Espagne, en Italie ou en Suisse… où cela n’est pas accepté par les DAC, qu’allez vous faire ? Pousser votre voiture ?

Conclusion

Il est important et surtout prudent, de toujours prévoir la pire des situations. En clair, vous souhaitez utiliser un DAC en 24/7, prévoyez 150€ sur le compte.