Vos questions sur les nouvelles offres Boursorama Banque

Sommaire

Boursorama Banque a dévoilé récemment des nouvelles offres bancaires comme sa carte Visa Ultim Metal. Des nouvelles offres qui suscitent quelques interrogations.

Souscription, renouvellement

Les offres sont-elles compatibles avec les personnes en situation de fichage auprès de La Banque de France ?

Une seule offre chez Boursorama est éligible à cette situation, il s’agit de celle en lien avec le droit au compte. Vous disposerez d’une carte type « Welcome » mais nullement d’une carte type Ultim / Ultim Metal.

Qu’adviendra t’il de mon offre actuelle après l’échéance de ma carte ?

Tant que vous n’opérez pas de modifications sur votre offre actuelle chez Boursorama Banque, vous conserverez les conditions en place lors de votre souscription. Vous avez une Visa Premier, vous conservez celle-ci, de même que la première offre « Ultim » proposée par Boursorama Banque.

Toutefois, si Boursorama Banque devait proposer de nouvelles fonctionnalités, il est fort probable que vous n’y soyez pas éligible. Cela s’adressant uniquement aux offres en cours de commercialisation, et non à celles ne l’étant plus.

Il n’est toutefois pas garanti que dans 10 ans Boursorama accepte encore de vous renouveler une Visa Premier. La banque sera en droit de vous proposer une alternative ou vous permettre de mettre fin à votre compte. Mais il est inutile de se préoccuper de cette hypothèse, pour l’heure certaines cartes très anciennes sont encore renouvelées par Boursorama Banque comme les Visa Infinite.

Quelles cartes sont disponibles pour les comptes joints ?

Les comptes joints ont parfois des particularités et permettent d’accéder à d’autres offres, c’est le cas chez Hello bank! En compte joint chez eux, la Visa Premier reste accessible, alors qu’en compte individuel, seules des cartes à autorisation systématique sont proposées.

Boursorama Banque ne fait pas de distinction entre un compte individuel et un compte joint. Par conséquent, la gamme de carte est identique, seules les conditions d’accès à la carte change (encours, flux ou revenus).

Vous devrez donc choisir parmi les cartes en cours de commercialisation pour votre compte joint. C’est-à-dire Visa Welcome, Visa Ultim ou Visa Ultim Metal. L’éligibilité dépend de votre situation financière chez Boursorama Banque.

Est-il possible d’avoir une Visa Premier et une Visa Ultim ou Visa Ultim Metal ?

Chez Boursorama Banque, il est possible d’ouvrir plusieurs comptes, même à titre individuel. Vous pouvez donc conserver votre Visa Premier sur votre compte actuel et en ouvrir un second sur lequel vous souscrivez une Visa Ultim.

L’ouverture du compte est instantanée. Vous avez une alimentation qui se fera par virement interne depuis votre compte actuel vers le nouveau compte. Selon votre situation financière, Boursorama vous proposera la carte Visa Welcome ou Visa Ultim / Ultim Metal. Le type de débit pour les Visa Ultim dépend là encore de votre situation et surtout de vos encours dans la banque. Pour rappel, 500€ d’encours pour la Visa Ultim en débit immédiat, et 6000€ d’encours pour le débit différé. Notez que si vous avez 10 000€ d’encours, mais que le total de vos opérations en différé s’élève à 5 000€, vous serez considéré comme n’ayant que 5 000€ d’encours chez Boursorama Banque

Les conditions sont cumulatives, c’est-à-dire que vous devez ajouter celle de la Visa Premier déjà détenue. Donc 5500€ d’encours pour conserver la Visa Premier actuelle et souscrire une Visa Ultim Metal en débit immédiat. Pour la Visa Ultim Metal à débit différé en complément de la Visa Premier, ce sera 11 000€ d’encours, si vous n’avez pas les flux créditeurs pour compenser.

Dernière information, il faudra attendre 3 mois après l’ouverture de ce nouveau compte afin de moduler les plafonds et le découvert autorisé lui étant adossé. Par défaut, vous pourrez prétendre au minimum à 1500€ de dépenses mensuelles.

J’ai résilié par erreur ma Visa Premier ou demandé un changement, puis-je annuler ?

Ce qui fait la force de Boursorama c’est son orientation « self-care », en clair, tout faire vous-même via l’Espace Client. Par conséquent, si quelque chose n’est pas possible par l’Espace Client, il n’en sera pas autrement avec un conseiller.

Vous avez résilié votre Visa Premier et finalement vous préférez la conserver, c’est trop tard. La clôture est définitive et aucun retour en arrière n’est possible. Vous devez commander une carte, selon celles proposées actuellement, avec des plafonds réinitialisés.

Est-ce que ma carte actuelle reste active en attendant la nouvelle ?

Si vous choisissez de remplacer votre carte actuelle par la Visa Ultim ou Visa Ultim Metal, votre carte reste active jusqu’à ce vous validiez la réception de votre nouvelle carte. Rien ne change donc immédiatement lors de la commande, et vous pouvez continuer à utiliser votre carte sereinement dans l’attente de votre nouvelle Visa Ultim / Ultim Metal.

Est-ce que mes plafonds sont réinitialisés en cas de changement de carte ?

Chez Boursorama Banque, lorsque vous changez de contrat carte, les plafonds de paiements et de retraits retournent à leur valeur nominale. Toutefois, si votre compte a plus de 3 mois d’ancienneté, et votre situation financière compatible avec un changement de plafond, vous pouvez immédiatement relever ce dernier.

Est-ce que Boursorama est plutôt à voir comme une banque secondaire ?

Boursorama Banque peut tout à fait être en banque principale avec cette nouvelle politique de cartes, si vous optez pour la nouvelle génération des cartes Visa Ultim. Cela ne la place donc pas obligatoirement au rang de « banque secondaire ».

Toutefois, et comme nous le rappelons dans les articles, il faut garder une carte « traditionnelle », c’est-à-dire qui ne soit pas à « autorisation systématique ». La recommandation était déjà faite pour la Mastercard Gold de chez ING, elle est également vraie ici pour ces nouvelles Visa Ultim.

Dans les banques en ligne, il reste Fortuneo avec sa Mastercard Gold ou BforBank avec sa Visa Premier, pour celles proposant la gratuité de la carte. Sinon, il faudra opter pour les offres payantes des versions « en ligne » ou « en agence » des établissements traditionnels afin de disposer d’une telle carte. Vous n’avez pas besoin de recourir à une carte Premier ou Gold, simplement d’une carte sans autorisation systématique.

Le but d’une carte « traditionnelle » est uniquement de vous dépanner si le terminal rencontre une défaillance dans le processus d’autorisation et qu’il n’est pas configuré en « offline ». Ne portez pas d’intérêt aux assurances, et les plafonds, du 1000€ par mois sera amplement suffisant pour ce mode « dépannage ».

L’absence du réseau domestique CB

L’absence de « CB » est-ce un problème pour du paiement en plusieurs fois ?

Chaque organisme financier qui octroie un crédit peut décider de ses conditions d’attribution du crédit. S’il est explicitement indiqué dans les conditions de financement que « CB » est requis, alors oui les cartes Visa Ultim ne seront pas compatibles. Toutefois, rien n’empêche techniquement ces 2 cartes de faire du paiement en plusieurs fois.

Pourquoi Boursorama Banque enlève « CB » de ses Visa Ultim ?

A chaque paiement une partie du montant réglé revient à la banque. On parle de l’interchange. Cet interchange brut s’élève à 0.20% en « DEBIT » et 0.30% en « CREDIT » (Débit Différé chez Boursorama). Toutefois, lorsqu’une transaction s’effectue par le réseau domestique « CB », cet interchange peut s’avérer nul en raison des accords entre les groupes bancaires. C’est un premier point qui peut motiver un établissement à faire sans « CB ».

L’émetteur de la carte paye une « scheme fee », une commission au réseau à chaque transaction. Cette commission est nettement moindre chez « CB » que chez Visa ou Mastercard. Toutefois, les 2 réseaux internationaux que sont Visa et Mastercard peuvent proposer des accords commerciaux très intéressants. Ces accords peuvent porter sur l’ablation de la « scheme fee », l’accès gracieux à une plateforme de règlement des transactions internationales sans frais, des avantages comme « smart delay »… Tous ces bénéfices peuvent se trouver conditionner à l’adhésion au réseau Visa ou Mastercard et donc écarter « CB ».

L’absence de « CB » sera-t-il un problème au quotidien ?

Hors de France et DOM, le réseau CB n’existe pas. Une carte disposant de CB et Visa utilise dans tous les cas Visa à l’étranger. C’est donc en France uniquement que la situation peut changer.

Pour avoir du « offline préféré », c’est-à-dire l’absence d’autorisation systématique, il faut embarquer CB. C’est une condition sine qua non, car Visa et Mastercard incitent à l’autorisation systématique sur leurs réseaux. A part cette particularité, vous n’aurez pas d’autre différence au quotidien entre Visa et CB dans les commerces de proximité.

Sur les sites e-commerce, vous ne pourrez plus avoir le choix du réseau, ce sera obligatoirement Visa. Là encore, cela ne va rien vous changer, d’autant que beaucoup cliquait sur « Visa » spontanément déjà. La protection contre les paiements litigieux est d’ailleurs plus complète chez Visa que chez CB.

Nous soutenir

Sans publicités et sans liens sponsorisés, notre contenu est accessible gratuitement pour tous.

Autorisation systématique

La nécessité de faire une autorisation systématique sera-t-elle un souci ?

Les Visa Ultim viennent avec une tolérance au hors ligne. Si le terminal de paiement est configuré en « unable to go online », vulgairement désigné « offline », alors votre carte Visa Ultim fonctionnera en « offline ».

Toutefois, si le terminal de paiement n’est pas dans ce mode, et que le commerçant de proximité rencontre un dysfonctionnement technique, alors votre paiement ne pourra pas aboutir et la transaction sera refusée.

C’est l’un des points les plus critiques que vous pouvez rencontrer lors d’un paiement. En seconde place se trouve le délai pour l’autorisation, et selon les commerçants. Elle peut prendre de 2s à 1minute, voir même plus dans certains cas extrêmes. Ce délai résulte du mode d’échange entre le terminal de paiement et le serveur de la banque du commerçant. Un premier délai sera nécessaire pour émettre la demande d’autorisation, un second pour la réceptionner et traiter ce retour. Les TPE de cette génération se réduisent au fur et à mesure que les commerçants cèdent aux nouvelles conditions de leurs banques et nouveaux tarifs, souvent plus élevés pour eux. Personne n’aime payer plus cher pour le même service 🙂

 

Quel avantage apporte l’autorisation systématique sur les Visa Ultim ?

Si vous souhaitez pouvoir consulter votre transaction en temps réel ou en être notifié, il faut qu’une autorisation ait lieu. Sans ce mécanisme, si la transaction est en « offline », il est donc impossible pour la banque de vous aviser qu’une transaction vient de s’effectuer.

Afin de proposer ses nouveaux services, Boursorama Banque était donc obligé de mettre, tout comme ING ou Hello bank!, en place un tel mécanisme sur ses cartes.

Dans cette continuité, mettre en place un tel dispositif permet à Boursorama Banque de réduire les incidents rencontrés. Par exemple, une transaction carte qui se présente en règlement alors que le compte est déjà dans le rouge. En contrôlant la situation financière à chaque transaction, Boursorama Banque peut donc réduire son risque de défaut.

 

Quelle est la différence entre « autorisation systématique » et « contrôle de solde » ?

Lorsqu’on configure en monétique une carte, de sorte à déclencher une autorisation dès le 1er centime, on décide quelle politique est menée lorsque l’autorisation parvient à l’émetteur. D’ailleurs, une carte sans autorisation systématique peut en déclencher une selon le montant ou d’autres critères.

Dans le cas d’une carte Visa Ultim en débit, Boursorama Banque effectue un contrôle de solde. La banque s’assure que l’autorisation ne dépasse pas le solde de votre compte, cumulé à votre découvert autorisé. Si vous avez 200€ de découvert autorisé, et 10€ sur votre compte, elle acceptera une autorisation ne dépassant pas 210€. Au-delà, elle déclinera la demande pour insuffisance de provision.

Si vous optez pour un débit différé, Boursorama ne fera que contrôler vos plafonds de paiements. Vous avez par exemple les plafonds de base, 1500€ sur 30 jours. Vous avez déjà effectué pour 1000€ de paiements, et vous désirez régler un achat de 600€. L’autorisation sera refusée, et cela même si votre encours est supérieur à 1600€.

Lors des retraits, que vous soyez en débit immédiat ou différé, dans les 2 cas, c’est l’encours qui est contrôlé. Il en est de même pour certains paiements assimilés à des retraits, citons en exemple les TopUp sur certains services.

Le séquestre est une pile qui s’ajoute aux 2 que nous venons de citer (autorisation systématique et contrôle de solde / plafond). Cette mesure vise à geler les fonds sur votre compte afin qu’ils ne soient pas dépensés ailleurs. Ce n’est pas la politique de Boursorama Banque pour le moment. De leur côté, sur les deux cartes Visa Ultim ce procédé n’est pas déployé, contrairement à l’offre client fragile ou dans certains cas sur Welcome.

Quelle conséquence sur les paiements en ligne ou dans les distributeurs de carburant ?

Que vous utilisiez votre carte à distance (internet, téléphone, courrier…) la transaction est toujours en « online », le « offline » n’existe pas dans ces situations, sauf cas assimilés à des fraudes/détournement de la part de certains e-commerçant, mais ce n’est pas le sujet.

Il en va de même pour les distributeurs de carburant en 24/7 ou les guichets pour retirer des espèces. Ces dispositifs sont toujours en « online » et le « offline » n’existe pas.

Il n’y aura donc aucune conséquence lors de l’usage de votre Visa Ultim sur ces dispositifs.

Seule différence entre une débit différé et débit immédiat, c’est qu’en débit immédiat, il faudra avoir l’encours suffisant pour honorer l’autorisation du distributeur de carburant. A défaut, vous ne pourrez vous servir en carburant sur un 24/7.

Toutes les nouvelles cartes de Boursorama sont à « autorisation systématique » ?

C’est effectivement devenu la norme chez Boursorama dans l’immédiat. Toutes les cartes qui sont en cours de commercialisation depuis le 9 décembre sont à autorisation systématique. Selon la carte, le contrôle de solde ou de plafond sera effectué, voir même un séquestre appliqué sur certaines Welcome et offre destinée aux clients fragiles.

Je ne supporte pas l’autorisation systématique, puis-je utiliser mon mobile pour payer ?

Un paiement via un téléphone mobile, une montre, une bague, un bracelet, un porte-clefs… est toujours en fonctionnement « autorisation systématique ». Cela va même plus loin, le « offline » est strictement interdit sur tous paiements ne relevant pas d’une « carte à puce ».

Donc vous aurez la même un délai (de 1 à 2s) en plus avec un mobile que directement avec la carte. Donc si vous êtes fermé à l’autorisation systématique, le paiement avec un objet connecté ne pourra pas vous épargner cette étape.

Il est cependant vrai, qu’après étude des réseaux Visa et Mastercard, la gêne provoquée par un « retour socle » ou « attente autorisation » est nettement moins gênante lorsqu’on paye avec son mobile plutôt qu’avec sa carte. Cela s’explique par le fait que 100% des usagers de mode de paiement vivront la même situation, de quoi la rendre nettement moins gênante.

Existe-t-il beaucoup de situations où les TPE ne sont pas connectés ?

Au sens large, ces situations se rencontrent surtout dans le monde du transport. Dans le cas des commerces alimentaires et autres, les TPE sont prévus pour fonctionner en « online ». Donc ils peuvent conduire une autorisation lorsque cela s’avère nécessaire.

Vous allez plutôt être confronté à des situations avec des incidents techniques, comme l’indisponibilité temporaire d’une connexion internet, ou une forte lenteur du terminal de paiement afin de conduire le processus d’autorisation.

En débit différé, est-ce que les autorisations s’affichent ?

Dans un premier temps, non. Vous n’avez pas de notification ou de visualisation des paiements en temps réel avec un débit différé. Il faudra attendre le règlement réel afin de voir l’opération dans vos mouvements différés.

La carte

Puis-je choisir ou personnaliser ultérieurement mon code PIN ?

Cette fonctionnalité n’est pas proposée chez Boursorama Banque contrairement à Fortuneo. Le code PIN vous est donc imposé, si vous commandez une nouvelle carte ou remplacez votre actuelle. Il est cependant possible de retrouver à tout moment son code PIN dans l’Espace Client / Application de Boursorama Banque.

Quelles différences entre la première génération Visa Ultim en plastique et la nouvelle ?

Si l’on s’intéresse aux 2 versions « plastique » des Visa Ultim, on note effectivement quelques modifications entre les 2 offres. La première étant les frais de non-utilisation, ils passent de 15€/mois à 9€/mois à présent.

La seconde différence, c’est l’abaissement des retraits gratuits en devises. Initialement, aucune limite sauf votre plafond qui pouvait être de 3000€/semaine, à présent, 3 retraits gratuits et au-delà, 1.69% du montant en termes de frais. La limite de retraits hebdomadaire est ramenée à 2000€ maximum.

La nouvelle Visa Ultim perd également le service « Smart Delay » vous accordant un accès aux salons des aéroports en cas de retard de votre vol.

Ce seront là les principales différences entre les deux offres sur l’aspect fonctionnalités.

Puis-je changer le type de débit sur ma Visa Ultim ancienne génération ?

Moyennant une facturation de 10€, il vous est désormais possible de changer le type de débit afin de migrer en débit différé. Toutefois, cette action vous passera automatiquement sur les nouvelles offres Visa Ultim. Les plafonds que vous détenez actuellement seront eux aussi remis sur leur niveau nominal.

Tarifs

Pourquoi Boursorama Banque est moins chère que Revolut ou N26 ?

Du côté de Boursorama Banque, l’offre voulue avec la Visa Ultim Metal n’a pas pour vocation première de rentabiliser la banque. Le but de cette offre, c’est de répondre à une demande des clients et des attentes, notamment une carte statutaire en métal.

L’offre est donc proposée à un coût juste, entre le prix de la carte, les services associés comme Boursorama Protection, mais surtout les assurances embarquées. Donc le but est de la proposée à un tarif juste sans marger de manière démesurée sur son coût et profiter de l’engouement pour faire du chiffre.

La Visa Premier, coûtait de l’argent à Boursorama Banque, ici avec la Visa Ultim Metal, le but est de ne plus en perdre, et gagner un peu afin de compenser certaines pertes comme celles de la Visa Ultim en plastique.

Comment justifier les 120€/an de la Visa Ultim Metal par rapport à la Visa Premier ?

Une carte en métal 🙂 La différence va essentiellement reposer sur la matière utilisée pour confectionner votre carte bancaire. Des services sont adossés à celle-ci comme Boursorama Protection.

De là à vous assurer que cela justifie les 120€/an, c’est impossible. Si vous avez une Visa Premier, elle vous apporte moins de contrainte au quotidien qu’une Visa Ultim Metal.

La mode du moment réside dans les cartes en métal, et la visualisation des autorisations. Boursorama répond à cette tendance en proposant l’offre Visa Ultim Metal pour 120€/an. Mais en Visa Premier, Boursorama perdait de l’argent sur la carte, car les assurances liées à votre carte sont un coût non négligeable mensuellement.

La même question peut se poser sur Revolut, N26, bunq et autres sociétés qui proposent des cartes en métal à des tarifs supérieurs et des garanties et assistances moindres.