iCard Visa Infinite, retour d’expérience sur l’offre

visa icard infinite

Après plusieurs mois, il est temps de dresser un bilan de la carte iCard Visa Infinite proposée par la pionnière des FinTechs Européennes. Dans un précédent article, l’offre était présentée avec les éléments connus au jour de la présentation officielle. Nous vous proposons à présent de voir les évolutions, et la réalité vs le discours marketing.

Une carte Visa Infinite

iCard ne l’indique pas clairement, pour autant, la carte qui est délivrée est de type « CREDIT ». Sa configuration interchange est réglée sur la position « 02 », en clair « CREDIT ». Une information en cohérence avec les bases publiées par VISA et qui associent son BIN, sur 9 chiffres, en « CREDIT ».

La carte est donc dans la lignée de bunq, ou encore Nickel, afin de proposer une carte de type « CREDIT » aux détenteurs de cette Visa Infinite.

Concernant l’emploi de la marque « Infinite », en opposition avec Revolut, cette carte proposée par iCard est clairement identifiée par Visa comme une « Infinite ». Elle donne l’accès aux différents privilèges édités par Visa.

Certaines personnes peuvent avoir été amenées à douter du statut « Infinite » de la carte. Une conclusion tirée suite à la tentative d’association sur le site de Visa Infinite en France. Il est important de préciser que les sites proposés par Visa ne sont pas en lien avec votre pays de résidence, mais avec celui de domiciliation de l’établissement.

Autre point très important, Visa (tout comme Mastercard), ne proposent pas les mêmes services dans tous les pays. Par exemple, une Mastercard World Elite délivrée en France n’aura aucun portail privilégié et ne pourra pas non plus se connecter à ceux disponibles au Royaume Uni.

Les privilèges associés à la carte iCard Visa Infinite

La conciergerie

Avec une carte « noire », l’un des programmes les plus essentiels pour ses porteurs, c’est l’assistant personnel, également nommé « concierge ». Ce service est disponible sur la Visa Infinite proposée par iCard.

Les détenteurs d’une telle carte échangent majoritairement par téléphone. C’est plus simple pour exprimer clairement le besoin, et permettre d’affiner instantanément et avec précision les attentes. C’est donc par téléphone, au numéro +442031296264 que les demandes devront être formulées.

Il est essentiel de préciser que vous devez comprendre et parler anglais. Ce service n’est disponible dans aucune autre langue que l’anglais. Même avec un niveau d’anglais « touriste », vous pourrez aisément échanger avec le service. L’articulation est claire, le phrasé lent, le tout facilitant la compréhension et l’échange, un niveau LV2 en anglais est donc compatible.

L’accès aux salons

Un autre avantage, c’est l’accès au programme Lounge Key. Comme chez Curve, le service est accessible en direct. Vous êtes donc usager de Lounge Key avec accès à leur univers. Ce n’est pas de la revente de tickets comme on peut le voir chez Revolut.

Il faudra vous inscrire dans un premier temps au programme via le lien dédié à iCard ( https://www.loungekey.com/en/iCardVisaInfinite/ ), une fois l’inscription faite, vous pourrez également utiliser l’application Lounge Key sur mobile.

L’accès aux hôtels de luxe

Un dernier avantage est compatible avec cette Visa Infinite, c’est le programme Visa Luxury Hotel Collection ( https://www.visaluxuryhotelcollection.com ). Ce privilège vous donnera accès à des remises et surclassements dans des groupes hôteliers dédiés aux clients haut de gamme. Si vous êtes plutôt IBIS qu’hôtel de luxe, le programme n’aura aucun intérêt. Les tarifs négociés concernent souvent des chambres à des tarifs déjà élevés.

Voici les 3 principaux programmes « VIP » qui accompagnent cette carte iCard Visa Infinite.

Le service d’assistance d’iCard

Accessible en 24/7, le service client d’iCard est joignable au +359889229001 ou +442031291213. Il est important de souligner qu’en plus de l’anglais, les équipes sont disponibles en français. D’autres langues comme le russe, l’italien, l’espagnol et bien évidemment le bulgare sont également proposée.

Le service peut gérer toutes les demandes relatives au fonctionnement de votre carte, mais également de votre compte. C’est l’une des rares FinTechs à proposer un service d’appui par téléphone en complément du mail.

Les équipes sont réactives, chaleureuses, et très conviviales. On a pu apprécier le sens humain des différents interlocuteurs qui s’expriment dans un français impeccable. Il y a un côté rassurant de pouvoir échanger en français pour faciliter la communication.

Le programme Lounge Key

Après votre inscription, vous pourrez éditer un ticket d’entrée pour un salon d’aéroport, gare. Comme chez Curve, l’abonnement au service est intégré dans la cotisation, vous ne payez que les visites. Chaque visite est donc facturée à hauteur de 28€/personne.

Un abonnement pour un tel service, c’est en moyenne 90€/an, auquel les accès seront à régler séparément. Pour un nombre illimité de visites, comptez 400€/an et par personne.

Si à vous seul, vous effectuez au moins 15 visites par an dans un salon, un accès intégral sera économiquement plus rentable.

On peut lire ou entendre beaucoup de choses sur les salons. Elles sont souvent issues de l’imaginaire que s’en font les gens. Dans la réalité, un salon propose surtout un endroit pour se poser, boire et manger tout en rechargeant son équipement informatique. Ce ne sont pas des lieux où vous pourrez dormir par exemple. Les « touristes » dans ces lieux sont vites repérés, ce sont les seuls qui se ruent sur le buffet à volonté 🙂

Rappelons également, que souvent les salons sont situés dans les zones de transits « hors Schengen », et après les contrôles de sécurité. En clair, peu sont accessibles quand vous circulez au sein de l’Europe et ils ne sont pas souvent dans la zone d’embarquement. Vous aurez donc un trajet à parcourir entre le salon et votre porte. Si vous n’avez pas au moins 2h de délai, le salon n’est pas intéressant sur un plan organisation.

Concluons en parlant des compagnies comme Easy Jet ou Ryanair, ces compagnies proposant des billets à tarifs « équitables » et défiant toute concurrences. Ces dernières ont souvent leurs portes dans des terminaux dépourvus de salons. Il faudra donc rejoindre la porte dans les délais (sous réserve que la sécurité vous laisse entrer dans une zone non associée à votre billet.

Le service de conciergerie

Lorsque vous effectuez une demande, celle-ci n’est jamais facturée. Vous pouvez donc ne pas y donner suite, sans que pour autant des pénalités vous soient facturées.

Si vous validez la proposition du service de conciergerie, alors vous aurez à payer le prix convenu pour votre demande, le service du concierge n’est lui pas facturé.

Dans les mythes et légendes, le concierge est capable de vous décrocher une place pour la finale de Roland Garros 1h avant le début du match, voir même vous avoir une place de premier choix avec accès backstage au concert de P!nk quelques heures avant la représentation.

On vous fait redescendre sur terre… Cela n’arrive JAMAIS avec un service de conciergerie dédié au grand public. Ils sont capables de trouver des places mais plusieurs jours avant l’évènement ou via des places de marché. En règle générale, si la vente des billets est clôturée, et qu’ils vous trouvent des places, ces dernières seront vendues à un tarif plus élevé que leur valeur réelle.

Précisons également que si vous êtes clients d’une conciergerie affiliée à votre carte Visa, vous n’en aurez pas pour autant plus facilement des places pour un évènement sponsorisé par ce réseau comme les Jeux Olympiques. Notez que cette affirmation est également vraie du coté de Mastercard si vous cherchez une place dans les gradins de Roland Garros. A moins d’être un collaborateur ou un partenaire de ces réseaux.

Si votre seul objectif est de déléguer au concierge la prise de réservation dans des restaurants ou auprès de professionnels de santé, le concierge pourra satisfaire votre demande, il sera en quelques sorte votre assistant. De manière générale, le concierge n’aura aucun pouvoir supplémentaire à vous. Il pourra surtout effectuer une démarche en votre nom, mais il n’aura aucun privilège.

Utiliser sa carte iCard Visa Infinite

La carte dispose d’un plafond de 10 000€ par jour, dans une limite globale de 25 000€ par mois pour les paiements. Pour les retraits, une limite journalière de 2 000€ par jour et 5 000€ par mois est fixée. Que ce soit en paiement ou retrait, la limite n’est pas figée, vous pouvez demander à relever cette dernière auprès du service client.

Comme nous le précisions, il s’agit bien d’une Visa Infinite de type « CREDIT » et compatible avec l’authentification forte (3DSecure). Elle est enregistrée sur 6 chiffres en Bulgarie, mais sur 9 chiffres en France, ainsi, si le commerçant traite correctement le contrôle des cartes, il verra bien une carte Française.

Le choix du code PIN n’est pas proposé à la commande ou au travers de l’application. Toutefois, vous pourrez le changer à tout moment via un distributeur de billet compatible. Par exemple en France, les DAB du réseau MoneyGram proposent cette fonctionnalité.

Les xPay et le sans contact

Le paiement mobile Apple Pay est compatible avec cette carte. Sous Android, une solution développée par iCard est disponible. Google Pay est cependant en développement pour prendre en charge cette solution de paiement.

Avant d’aborder le point qui brûle les lèvres, on va aborder le côté « sans contact » qui se nomme PayWave chez Visa. Cette carte est compatible nativement jusqu’à 50€ et cela partout en Europe.

The famous offline !

Le point que vous attendez tous, le « Offline ». La carte n’est pas compatible, donc hors forçage de la carte, vous n’aurez pas d’acceptation dans les situations où le TPE est configuré en « unable to go online ». C’est très étonnant cette position d’iCard sur cette partie. Que ce soit en mode sans contact, ou carte insérée, elle est hermétique au « offline ».

La piste pour sa part, est également très restrictive, elle est en 226, ce qui traduit, par hors ligne interdit et incitation à la saisie du code PIN. En règle générale, l’incitation du PIN n’est pas mise en place pour éviter les refus et autoriser la signature par exemple ou autre authentification au besoin.

Les frais autour de l’offre iCard Visa Infinite

L’abonnement existe sous 2 formes, soit mensuel à 9.99€ par mois, ou pour un an à 99.99€. Il n’y a pas d’engagement minimum, cependant, 25.99€ seront facturés si vous cassez le contrat annuel.

Dans l’hypothèse où vous optez pour un abonnement mensuel, en l’absence des fonds suffisant pour la nouvelle cotisation, la carte est suspendue dans l’attente de la résiliation. Si après 30 jours la situation n’est pas régularisée, la carte est résiliée par iCard. Si vous avez 8€ sur le compte, ils seront débités, mais le compte ne sera jamais mis en négatif pour couvrir la totalité de votre cotisation.

Vous pouvez demander une carte supplémentaire dans votre offre, elle sera facturée une seule fois 9.99€.

En cas de carte perdue, ou volée, c’est 19.99€ pour le remplacement anticipé.

Côté frais, vous avez le droit à 5 retraits sans frais chaque mois en Europe. Au-delà, une facturation de 2€ par retrait sera appliquée. Pour un retrait hors Europe, c’est dès le 1er retrait, un coût de 3€ à chaque retrait d’espèces.

Pour les opérations de retraits ou de paiements, aucune majoration sur le taux de change n’est appliquée. Les paiements sont donc sans aucun frais, même le week-end, et pour les retraits, seuls les 3€ seront perçus par iCard.

Si un commerçant vous rembourse une transaction, vous n’avez aucun frais. Toutefois, si un commerçant crédite spontanément votre carte iCard, 1€ de frais sera retenu par iCard. Ce type d’opérations est souvent effectuée par des sites de paris / jeux en ligne pour verser vos gains car ils ne préfèrent pas opter pour une opération SEPA.

Si vous optez pour un rechargement de votre compte, 0.5% de frais seront comptabilisés, avec un minimum de perception à 10cts.

Les aspects négatifs de l’offre

Affilier la carte au programme Infinite chez Visa engendre un coût qui n’est pas négligeable. Toutefois, on peut regretter plusieurs choses autour de l’offre Visa Infinite d’iCard.

L’absence d’assurances

Le premier point à souligner c’est l’absence d’assurances sur ce type de carte. Il est légitime de s’attendre à un package très complet à ce niveau. Si vous utilisez iCard en compte secondaire, et vous effectuez les réservations via votre compte principal, vous serez couvert par votre banque. Mais iCard pourrait intégrer ça.

But you are french ?

Ce type de carte est clairement axée sur les voyageurs, l’anglais n’est donc pas obstacle pour eux. Toutefois, nous n’excluons pas que certaines personnes en France ne maitrisant pas les rudiments de l’anglais souhaitent ce type de carte pour le côté « Visa Infinite ». Si elles ne parlent pas anglais, la conciergerie par exemple sera inutilisable.

On pourrait s’attendre à une possibilité de service en Français, ou alors en anglais par email, beaucoup étant très à l’aise à l’écrit et pas du tout à l’oral. Nous nous étonnons d’ailleurs que le service ne soit pas disponible par email pour les personnes souffrantes d’une surdité, donc l’accessibilité est manquante ici.

Des frais à l’étranger

L’absence de gratuité pour les retraits hors zone Europe est également un point discutable. La mise en place de 2 ou 3 retraits à minima par mois serait cohérente avec l’offre que souhaite construire iCard.

Une configuration carte trop restrictive

La configuration de la carte vous exposera à des « frictions » sur l’usage de la carte selon les situations. Elle est comme Max, Revolut, Moneway, Monese. Nous sommes loin de ce que proposent Nickel, bunq ou même Curve en termes d’acceptation de la carte. Ces configurations nous étonnent toujours quand les cartes ciblent des voyageurs. Mettre une configuration aussi punitive occasionnera forcément des incidents de paiements.

Conclusion

Il manque plusieurs choses à la carte, notamment la pile assurances. C’est vraiment le gros point noir de cette offre. Cette absence d’assurance est plutôt rédhibitoire pour nous sur une telle carte ciblant les voyageurs. Mais chaque client doit voir où il place ses exigences.

L’offre s’étoffe au fur et à mesure, par exemple avec l’arrivée d’Apple Pay récemment.

Revolut estampille ses cartes « Infinite » mais elles ne sont pas associées au programme chez Visa. Cela n’est pas le cas pour iCard. Les cartes sont bien associées comme telles chez Visa.

Le design de la carte est sympathique, avec une carte du monde reliée par différents points, le tout en relief, sur une carte embossée.

Précisons que comme toutes les cartes de FinTechs, même si elle est de type « CREDIT », vous devez avoir les fonds sur le compte afin qu’une autorisation de paiement soit donnée. Cela concerne également les pré-autorisations relatives à des locations, du carburant, des réservations…

Cette carte a tous les codes, tous les atouts pour permettre une excellente acceptation. Il ne lui manque que les assurances, et une tolérance légitime au hors ligne afin d’éviter les frictions.

A notre niveau, nous opterons plus pour une carte comme Nickel (Chrome) ou bunq (Premium) afin de disposer d’une carte de type « CREDIT » qui soit aisément acceptée dans les diverses situations. Curve a également notre préférence afin de fonctionner sans friction. Pour l’heure seule la carte Nickel, dans les FinTechs / Néobanques, cumule « CREDIT », hors ligne, le tout avec un panel d’assurances digne d’une carte Visa Premier ou Mastercard Gold.