Vivid, une carte metal et du cashback pour 0€

Venu tout droit d’Allemagne, un nouvel acteur de la FinTech est déjà adossé à la célèbre expression employée par Jules César, « Veni, vidi, vici ». Plusieurs experts croient en la réussite de Vivid. La Fintech s’appuie sur la Solarisbank, qui dispose d’une licence d’établissement de crédit.

Vivid un nouveau poids lourd en devenir

Depuis quelques semaines, nous avons la primeur de tester Vivid, un acteur qui a ouvert ses services pour l’Allemagne en juin dernier. Vivid est un projet de Artem Yamanov et Alexander Emeshev, deux personnages qui n’en sont pas à leur première réussite. Ils ont travaillé sur le projet Russe Tinkoff Bank.
Vivid repose sur la licence d’établissement de crédit portée par la Solarisbank, à l’instar de Tomorrow. Vivid propose une carte physique Visa de débit, en métal associé à une carte virtuelle.
En raison de la licence détenue par la Solarisbank, l’ensemble de vos comptes chez Vivid sont couverts à hauteur de 100 000€ par le mécanisme de protection des dépôts allemand.

L’offre gratuite (standard) proposée par Vivid

15 comptes indépendants et la gestion des devises

Vous disposez d’un compte bancaire avec un IBAN allemand. Il est possible d’y ajouter 14 comptes avec un IBAN dédié à chaque compte. Au total, vous pouvez détenir 15 comptes indépendants dans l’offre. Cela n’est pas sans rappeler ce que propose bunq.
Il est possible de les nommer et assigner un visuel. Vous pouvez également les lier à une ou plusieurs cartes physiques ou virtuelles.
Depuis l’application, il est donc possible d’attacher la carte Vivid au compte de votre choix et la déplacer sur un autre compte autant de fois que vous le souhaitez. Un comportement qui est similaire à celui proposé par bunq à ses clients Premium et Premium Super Green.
A l’intérieur de vos comptes, vous pouvez créer jusqu’à 40 comptes en devises. De quoi avoir un solde en EUR, mais également en USD, GPB ou toute autre devise que vous souhaiteriez détenir.

Carte métal gratuite et carte virtuelle

Une carte première carte en métal est totalement gratuite. Aucun frais pour obtenir cette dernière, ni émission, ni récurrence, ni même transport.
Vous disposez en complément d’une carte virtuelle intrinsèquement à votre carte physique. Il est possible de changer les numéros de ladite carte comme vous le souhaitez via l’application.

Le cashback

Une offre de cashback est proposée dans le cadre d’un partenariat avec diverses enseignes pour vos opérations en ligne, citons Netflix, Disney+…
Un programme complémentaire de « champion » est disponible. Toutes les 2 semaines, les clients qui dépensent le plus dans certaines enseignes physiques associées à l’alimentation, obtiennent un cashback pouvant aller jusqu’à 10%.

Paiements et retraits

Il n’y a ni frais de paiement ou de retrait avec la carte dans cette offre. Vous pouvez donc effectuer des paiements en devises sans plafond mensuel ou annuel au-delà duquel vous seriez facturé. Seule restriction sur cette offre, les retraits d’espèces sont limités à 200€/mois gratuitement. Au-delà, c’est 3% sur chaque retrait, avec un minimum de facturation à 1€.

L’offre payante (Prime) proposée par Vivid

Tout ce qui est dans l’offre gratuite (standard) est présent dans l’offre payante (Prime) avec quelques ajustements que nous vous présentons.
En complément de la carte physique et sa virtuelle liée à votre carte métal, vous disposez d’une carte virtuelle supplémentaire qui est indépendante. Elle peut donc être associée au compte de votre choix.

L’accès à 107 devises

Vous n’êtes plus limité à 40 devises différentes. Vous passez à 107 devises différentes dans votre compte Vivid. Cependant, il est rare de voir une personne détenir plus de 3 devises. Il n’y a pas réellement d’intérêts, sauf si vous avez un salaire en devises par exemple.

Du cashback sur tous vos paiements

En plus des 2 offres de cashback inclus dans la version standard, Vivid propose 0.10% de cashback sur tous vos paiements effectués dans l’Espace Économique Européen. En dehors de l’EEE, le cashback grimpe à 1% du montant payé. C’est donc le même reversement que celui proposé par Revolut à ses clients Metal.

Le super cashback !

Mais Vivid ne s’arrête pas là, le cashback en dehors de l’EEE passe de 1% à 3% si votre paiement est fait dans un lieu type hôtel, café ou restaurant. Un poste de dépense qui pèse dans le budget des vacances, les 3% sont donc très intéressants !

Paiements et retraits

Le retrait d’espèces sans frais passe de 200€ chaque mois à 1 000€. De quoi couvrir les retraits nécessaires dans la majorité des séjours pendant les déplacements. Au-delà, ce sera la même facturation, donc 3% avec 1€ minimum.

Le coût de l’offre Prime

Cette offre est facturée 9.90€/mois, sans durée d’engagement. Les nouveaux clients disposent de cette offre durant 3 mois gratuitement.
Après cette période de découverte, ils doivent choisir l’offre qu’ils souhaitent. A défaut, ils repassent sur l’offre standard. Les clients gardent la carte en métal, cette dernière étant prévue dans l’offre gratuite également.

Les frais chez Vivid

Il y a forcément quelques frais pour le bon fonctionnement du service. Nous vous proposons de découvrir les frais mais également les options que vous pouvez détenir chez Vivid.
Si l’ensemble de vos comptes excèdent 250 000€ de dépôts, vous êtes facturé de 0.5% pour la somme qui dépasse la limite de 250 000€. C’est évidemment tout le mal qu’on vous souhaite.
Si un prélèvement est refusé par défaut de provision, une facturation de 1€ sera appliquée.
Chaque contestation d’opération carte fera l’objet d’une tarification de 10€. Les chargeback ne sont pas gratuits, mais les raisons pour les diligenter sont plus complètes et simples.

Une seconde carte Metal

En option, vous pouvez avoir une seconde carte en métal. Elle est facturée 10€ en offre standard, et 20€ en offre prime. On aurait pu penser que ce serait plus cher dans l’offre gratuite que dans l’offre payante. Vivid nous explique que la seconde carte en métal embarque tous les avantages PRIME également.

Des cartes virtuelles supplémentaires

Obtenir une carte virtuelle supplémentaire vous coûtera 1€ par carte virtuelle. Il est possible de réémettre une carte virtuelle, c’est-à-dire changer les numéros de cette dernière. Avec l’offre « standard », vous pouvez faire cette régénération 5 fois par mois et par carte virtuelle. Vous pouvez le faire 10 fois par mois en offre « prime ». Au-delà, c’est 1€ par réémission de la carte virtuelle.

Le remplacement de votre carte Metal

Avec l’offre standard, vous pouvez demander le remplacement de votre carte métal tous les 12 mois sans frais. Avant cette période, Vivid vous facturera 10€ la réédition de votre carte.
Avec l’offre Prime, vous pouvez demander le remplacement tous les 6 mois, et dans l’intervalle, ce sera 20€.

Le taux de change

Le change repose sur la même démarche que Revolut, à savoir le taux Morningstar Real-Time Data Limited. Par conséquent, le week-end une marge sur le change est appliquée allant de 0.5% à 1% du montant réglé. Le taux de change n’est donc pas actualisé après le paiement. Il est figé au jour de transaction et non de compensation, cela évitant la fluctuation qu’on connaît chez N26 ou Max.

Les limites de transactions chez Vivid

Les retraits sont limités à 1 000€ par jour et 2 000€ par mois. Pour les paiements, la limite est de 2 000€ par jour, avec un global à 3 000€ par mois. Ce sont les limites par défaut pour les particuliers.
Vivid nous a confirmé que cette limite est celle par défaut. Il est possible d’aller jusqu’à 20 000€ par mois en paiement, et 5 000€ en retrait sur demande. Au-delà, ce sera sur justification. Probablement afin de pouvoir justifier auprès du régulateur que Vivid a bien effectué les contrôles en matière de lutte contre les fraudes.
Sur les virements, il n’y a pas de restriction spécifique. Vivid précise d’ailleurs que tous les virements que vous effectuez vers des comptes externes du lundi au vendredi avant 14h30 seront envoyés le jour même. Au-delà de cet horaire, votre virement sera envoyé le prochain jour ouvré.

Le fonctionnement du cashback

A l’activation du cashback, vous disposez d’un compte « Stock Rewards ». C’est dans ce dernier que seront déposé les divers cashback accessibles selon votre offre. L’argent ne dort pas ce compte, contrairement au coffre chez Revolut.
Vous devez choisir une société dans laquelle sera investi votre cashback. Une large liste de choix est proposée avec des noms comme Facebook, Tesla, Visa, Mastercard, Starbucks, Amazon, Apple… A chaque cashback, vous achetez une part d’une action. Votre cashback va donc fructifier grâce à l’évolution de la société.
Vous pouvez changer de société à tout moment. Toutefois, seuls les nouveaux gains de cashback seront versés sur cette nouvelle société. Les précédents restent associés à la société qui était sélectionné au moment du versement.

Un cashback garanti

Vivid vous garantit que vous ne pouvez jamais perdre en dessous de la somme reversée via le cashback.
Imaginons que vous avez obtenu 1€ de cashback, cette somme est allée dans l’achat d’une part d’action chez Tesla. L’action Tesla s’effondre entre votre achat et sa valeur du moment, à un point vous faisant perdre partiellement le versement initial de 1€. Vous conserverez une valeur de 1€ tout de même chez Vivid. Ils utilisent simplement le mécanisme du « Stop Loss » pour limiter cette perte et vous garantir votre 1€.
C’est donc très intéressant, car vous ne pouvez jamais perdre d’argent. Vous pouvez en gagner automatiquement en choisissant une société que vous pensez intéressante, et sur laquelle, il est bon de spéculer.

Le cashback sur les prélèvements

Autre point très intéressant, le cashback à hauteur de 0.10% du montant payé s’applique également aux prélèvements automatiques. Si vous domiciliez vos prélèvements SEPA (SDD), vous recevez en cashback 0.10% du montant prélevé sur le compte.

Le cashback et les autorisations

Contrairement à bunq qui vous laisse les arbres lorsqu’un paiement est annulé, chez Vivid le cashback est repris si votre transaction est remboursée dans sa totalité ou que le commerçant n’a pas réclamé les fonds.
N’espérez pas devenir riche avec des autorisations fantômes. Le fonctionnement est donc identique à Curve concernant l’annulation d’un cashback.
Le cashback n’est pas limité au montant de votre cotisation. Vous pouvez donc, en fonction de vos dépenses, gagner plus que le montant mensuel de cette dernière.

La carte physique Vivid Visa Debit

C’est donc une carte Visa en métal, de type débit, jusque-là, rien d’exceptionnel. Sur cette carte au recto vous trouvez votre nom et prénom, ainsi que les 4 derniers chiffres de celle-ci. Au verso, à part la piste et l’hologramme Visa, vous n’avez rien. Aucune information ni même une zone de signature, le dos de cette carte est totalement vierge.
Dans l’application Vivid, vous ne trouverez pas non plus les 16 chiffres, seuls les 4 derniers sont indiqués, ainsi que les cryptogramme (CVV) nécessaire pour la configurer dans un xPay. Le but est clair, la carte physique ne sert que pour les opérations physiques (paiements dans les commerces et les retraits).
La carte est compatible sans contact, mais pour le moment, seul Google Pay est proposé. Apple Pay arrive, mais dépend surtout du développement côté Solarisbank. C’est pour cela que les établissements comme Tomorrow ne proposent que Google Pay.

Et le offline ??

Côté « offline », la puce est pleinement compatible. Vous pourrez réaliser jusqu’à 3 paiements sans le concours de Vivid. Au-delà de 3 paiements, il faudra que la transaction soit en « online ». Le « online » est d’ailleurs le mode de fonctionnement nominal de cette carte. Si vous êtes en Allemagne, le « offline » est autorisé jusqu’à 5 transactions ou 100€. On préfère vous donner les valeurs hors du pays domestique, cela nous semble plus clair.
Du côté de la piste magnétique, la carte n’accepte pas le « offline ». Il faudra donc une autorisation de Vivid pour la transaction, à défaut de réaliser un forçage côté terminal de paiement.

Des BIN allemands

Le BIN de cette carte, tout comme ceux des cartes virtuelles sont allemands. Du moins pour le moment, il n’est pas possible d’avoir un BIN Français.  La carte est bien compatible 3DSecure V2, et libellée en EUR.

Une carte multilingue et le choix du code PIN

La langue de la carte contient « DE », « EN », « FR » et « IT », les TPE pourront donc vous proposer un affichage en français afin que les messages ne soient pas dans une langue que vous ne comprendriez peut-être pas.
Autre point, vous pouvez choisir le code PIN associé à votre carte bancaire, aucun code n’est imposé.

La carte virtuelle Vivid

Intrinsèquement liée à cette carte, vous avez une virtuelle qui est l’ombre de votre carte physique. Ce sont les informations de cette virtuelle que vous trouverez dans l’application Vivid. Il est possible de réémettre cette virtuelle comme vous le souhaitez, en 1 clic. Un comportement astucieux, permettant à Vivid de détecter plus rapidement les tentatives de fraudes liées au détournement d’une carte physique.
Le CVV (cryptogramme) ne change pas de manière dynamique. Chez Vivid, c’est toute la carte que vous pouvez régénérer, une méthode plus intelligente, car en régénérant la carte, l’ancienne est désactivée. Un commerçant ne peut donc plus l’utiliser, contrairement à un changement de CVV, vu que le commerçant n’en a pas besoin.

L’application Vivid

Nous sommes face à une application totalement native, et d’une excellente conception. C’est probablement l’application la plus étudiée que nous avons vu. La gesture sous iOS colle au système conçu par Apple pour iOS, c’est-à-dire qu’on ferme les onglets via des « swipe ».
Les paiements permettent de visualiser l’état de l’opération, et ainsi savoir si les fonds sont toujours en attente d’être réclamés, ou s’ils sont déjà transférés au commerçant.
La catégorisation des opérations se fait automatiquement. Il est possible de corriger, si vous préférez modifier celle-ci.
Côté paiement, on retrouve les opérations habituelles pour les virements, mais également tout ce qui tourne autour du P2P afin de demander de l’argent à une connaissance qui utiliserait également Vivid.
Votre limite de gratuité pour le retrait d’espèce est clairement indiquée, vous avez ainsi une barre graduelle permettant de savoir où vous vous situez sur la limite.
Dans les options cartes, vous pouvez bloquer et débloquer votre carte, modifier le code PIN, et réémettre celle-ci. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de définir une limite pour les dépenses.

Code couleur de Vivid

Le violet est la couleur de Vivid. Il faut dire que leur nuance de violet est loin d’être aussi particulier que celui retenu par Max pour sa carte. L’application Vivid est donc naturellement noire avec les textes en violet.
Ceux qui détestent le violet et ses variantes seront donc déçus. Mais comme nous l’indiquons, la carte en métal porte très bien le violet. Le choix du visuel s’avère donc très intéressant.

Les services à venir

Une nouvelle fonctionnalité arrive très prochainement ( rico si tu nous lis ).  C’est l’outil vous permettant d’investir et d’acheter des actions. Un compte sera dédié à vos investissements, vous permettant ainsi de suivre chaque titre acheté.
L’achat d’actions sera proposé parmi un catalogue de sociétés américaines et européennes. Plusieurs grandes entreprises comme Apple seront proposées en investissement sans aucun frais.
Pour faire simple, toutes les sociétés Américaines seront sans frais, et des frais très réduits seront appliqués sur les entreprises Européennes.
C’est donc le même modèle que Revolut, mais Vivid ajoute à son portefeuille les entreprises européennes, sans limiter le nombre d’achats ventes sur les américaines.

La déclaration annuelle aux impôts

Si vous ouvrez 15 comptes, peu importe le nombre de devises que vous mettez dans un compte, il faudra reporter les 15 comptes sur votre déclaration d’impôts.
Concernant le cashback, et votre compte « Stock Rewards », la question s’est posée s’il fallait déclarer des plus-value aux impôts. De quoi rendre complexe la déclaration. C’est d’ailleurs un problème avec bunq, il faut désactiver le versement des intérêts pour être tranquille sur ce calcul.
La réponse ici est simple, non, aucune déclaration à faire dans la mesure où cela est lié à un cashback, et non investissement, ou un rendement, ou autres types de rétributions soumises à la CSG/CRDS.

La rentabilité de Vivid

Vous connaissez notre position sur les offres gratuites. La question de la rentabilité de Vivid se pose donc d’autant que les assurances et d’autres services arrivent. On pense par exemple au système d’investissements sans frais. Par conséquent, c’est à se demander comment et où Vivid gagne de l’argent.
Pour le moment, les gains portent sur les abonnements proposés aux particuliers. Vivid est certain que son offre à 9.90€ sera largement adoptée en lieu et place de celle à 0€. Vivid mise sur l’attrait de son panel de services actuels et futurs.
Avoir une majorité de clients sur une offre payante, garantit ainsi un prévisionnel de rentabilité à moyen terme. La conversion du client est ainsi faite durant l’essai de 3 mois.
Notons comme autres autres sources de revenus, par exemple la partie interchange que Vivid va conserver ou les frais qui seront perçus lors d’incidents, de retraits…
Mais surtout, Vivid prépare une offre destinée aux professionnels. Un secteur qui permet d’assurer des rentrées d’argent et ainsi rentabiliser le service proposé à l’ensemble des clients.
Le modèle économique est donc très clair, et cohérent. Vivid est la première FinTech à avoir lancé immédiatement une offre payante dès le 1er jour. Chaque nouveau client bénéficie de 3 mois d’essais gratuits de l’offre Prime pour découvrir les avantages.

Conclusion

Au début, lors de la présentation de Vivid, nous nous sommes dit « encore une de plus !!». Mais lorsque les briques furent énoncées, et les détails des services, nous avons rapidement compris que ce n’était pas juste « une de plus ».
Vivid a décidé de faire autrement, et s’oppose frontalement à N26 ou Revolut sans faire dans la demie mesure.
L’offre « Prime » qui propose cashback, carte métal et bien d’autres services est proposée à 9.90€/mois. Chez Revolut, c’est 13.99€/mois (11.25€/mois si vous payez en 1 fois les 135€), N26 on grimpe à 16.90€/mois et bunq culmine à 16.99€/mois.
Vivid a effectivement de quoi faire transpirer N26 et Revolut de part son tarif attractif. Rappelons que pour 0€ vous avez une carte en métal et aucune obligation de rester sur l’offre « Prime ».
Actuellement, une offre de bienvenue est proposée à tous les clients. 20€ de cashback offert dès 20€ de dépenses effectuées avec la carte Vivid. Un programme de parrainage devrait être disponible dans quelques semaines également.
L’offre va s’étoffer de services, et arrivera dans d’autres pays. Pour le moment, Vivid n’est pas ouvert aux personnes qui ne disposent pas d’une résidence en Allemagne.