Zelf, un nouvel acteur bancaire sans application

Dans la présentation de son offre, Zelf oriente ses services autour de plateformes de messagerie comme Telegram. Il n’y aurait donc pas besoin d’application, mais juste d’un compte Telegram installé sur un équipement comme un téléphone mobile.
Nous vous proposons de faire un petit tour d’horizon afin que chacun puisse se faire une idée du projet.

La société « ZELF SARL »

En pied de page, nous pouvons lire l’information suivante concernant la société derrière le site : ZELF SARL immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Lettonie sous le numéro 40203221719 dont le siège social est situé Riga
La société est sous forme « Société à Responsabilité Limitée » avec un capital social de 2800 EUR, et cela depuis son enregistrement le 23 juillet 2019.
Le registre des sociétés nous apprend que sur 2019, la société n’a été concernée par aucune forme d’impôts, ce qui semble logique au vu de sa date d’immatriculation au cours de l’année 2019.
Le gestionnaire de la société est un américain, Goykhman Elliot, une personne, qui d’après son CV, a baigné dans le secteur financier. Il n’est donc pas étranger au secteur bancaire.
La société est constituée de 2800 parts de 1EUR chacune, détenues à 100% par Goykhman Elliot, il n’y a donc pas de sociétés tierces au capital à ce jour. Goykhman Elliot est ainsi totalement maitre de sa société.
Le registre nous apprend que Zelf est disponible par téléphone au +371 25704013 ou par email info@zelf.lv
Même si le capital peut sembler faible, fût un temps la France exigeait 7500€, à présent c’est 1€. Au Luxembourg, en dessous de 12 000€, il vous est impossible de créer en SARL. Il est vrai qu’on est très loin du capital social de Max qui est de 25 210 185€.
La société existe. Le fondateur vient du milieu bancaire. Il est maître à bord de sa société. Ce sont des signes positifs pour s’intéresser un peu plus à Zelf et  à l’offre que Goykhman Elliot souhaite proposer en France.

LikeBank

Zelf a en réalité une sœur aux USA qui se nomme LikeBank. Cette société est également opérée par Goykhman Elliot. Comme Zelf, elle fonctionne en bêta pour le moment.
Pour notre part, nous trouvons le site de LikeBank plus sympa, tout comme leur design de carte bancaire. L’ensemble est bien plus moderne à notre goût, inspire bien plus facilement confiance et ne fait pas saigner les yeux. Elliot, si vous passez par là…

Le lien Zelf et Treezor

Comme nous l’avons écrit plus haut, Zelf est une société lettone. Nous sommes donc partis fouiner du coté de Riga.
L’équivalent de l’ACPR en Lettonie, c’est Finansu un Kapital Tirgus Komisija. Abrégeons ça en FKTK. Au sein de ce registre, Zelf est totalement inconnu. Il n’y a donc aucune forme de licence validée à ce jour dans le registre letton.
Cette situation nous permet de mieux comprendre pourquoi Zelf se place en qualité de « distributeur » concernant les solutions proposées par Treezor. Le niveau « distributeur » est tout en bas de l’échelle, nous sommes donc en dessous des « agents ». Ce statut très léger dépend donc exclusivement de la licence Treezor.

Le rôle de Treezor

Treezor va donc apporter toute la partie financière, tant sur le plan du compte, de la carte bancaire, du paiement mobile, du contrôle d’identité (KYC). Zelf ne fera que tampon entre vous et les API de Treezor pour gérer l’ensemble de votre compte et ses services associés.
Votre argent sera donc en France, votre carte de paiement sera française, votre IBAN sera en « FR »
Dans la pratique, ce sera comme avoir un compte chez Lydia, Yeeld, Moneway… La carrosserie change, mais le moteur sous le capot reste le même.
Concernant Treezor, si nous remontons plusieurs mois en arrière, les clients des FinTechs n’étaient pas très élogieux sur le service en raison d’incidents réguliers dans l’acceptation des paiements cartes.
Nous avons vu d’ailleurs pu voir que Visa avait fait une communication en s’affichant avec Lydia. Ce qui laisse clairement penser que Lydia est sur le départ pour rejoindre Visa en quittant à la fois Mastercard et Treezor.
Depuis les dernières pannes qui se comptaient en heures, forçant même Lydia à offrir 1 annuité Premium à ses clients dans ce statut, Mastercard a mis son grain de sel. Le renforcement de la présence de Mastercard au sein de Treezor est bénéfique. A l’exception de quelques soucis isolés et rarissimes, ça fonctionne bien.
D’ailleurs certains clients de Moneway pensent même que c’est Moneway qui est très rapide pour les paiements. En réalité, c’est exclusivement Treezor qui gère cette partie acceptation des paiements quand ils utilisent la carte Moneway.
L’appui sur Treezor est donc une bonne chose, car les outils (API) de Treezor sont complets. Ils permettent aisément de mettre en œuvre un service bancaire. Treezor a également su apprendre de ses pannes et profiter de l’accompagnement de Mastercard afin de fiabiliser son service de paiement.

L’offre proposée par Zelf

Les premiers éléments laissent apparaître plusieurs choses concernant cette nouvelle entité financière qu’est Zelf. Les commandes de cartes devraient être proposées vers le mois de juin, selon les informations que nous avons.

L’absence d’application

Premier point, aucune application mobile ne serait développée pour Zelf, ni même un accès web. Seul canal pour la gestion, des applications mobiles comme Telegram, Facebook Messenger, WhatsApp, Viber…

Une carte virtuelle dès la souscription

Une carte Mastercard virtuelle serait disponible quelques instants après la souscription au service. Pour se faire, Zelf utilisera un token, c’est-à-dire, une carte qui sera générée pour Apple Pay, Samsung Pay ou Google Pay. Treezor est connecté au service de tokens Mastercard pour initier des cartes sur l’ensemble de ces solutions de paiements.
Quelques indices laissent penser que Treezor utilisera une séquence « PREPAID » pour les cartes fournies à Zelf. Concrètement, le même service que celui actuellement accessible via Lydia : cartes virtuelles compatibles avec tous les xPay et disponibles en quelques secondes.
Beaucoup de choses tournent autour de la demande d’argent, et l’envoi d’argent entre les personnes, en clair du P2P. La FAQ fait même mention d’un crédit d’argent sur la carte bancaire d’un tiers, une opération strictement interdite sur le réseau CB, et très largement bloquée sur le réseau Mastercard. Nous nous demandons donc comment Zelf parviendra à fiabiliser un tel mode de transfert.
En l’état, l’offre gratuite serait sans aucun frais. Cela laisse penser que les opérations en devises ne seraient pas facturées, de même que les retraits en sans contact sur certains DAB proposant ce service. Mais avant de pouvoir l’affirmer, il faudra attendre la grille tarifaire, un élément qui n’est d’ailleurs pas encore disponible à ce jour.

Le futur de l’offre Zelf

Pour « plus tard », Zelf a déjà plusieurs projets de prévus pour agrémenter son offre gratuite :

  • Une offre payante à destination des particuliers pour 5€/mois environ. Elle devrait inclure des comptes d’épargne, mais également des capacités de paiements supérieures.
  • Une offre payante à destination des indépendants pour 10€/mois environ.
  • Proposer du crédit, mais on y croit moyennement pour le court ou moyen terme.

Dans les CGV, il apparaît qu’un majeur, pleinement inscrit sur Zelf, pourra commander une carte pour un mineur. Il est d’ailleurs précisé, qu’un justificatif légal établissant le lien entre les deux devra être communiqué.
Il est également fait référence des conditions pour l’usage d’une carte bancaire physique. Est-ce un oubli dans le contrat type de Treezor, ou est-ce qu’une telle commande sera possible, seul l’avenir nous le dira.

Les parrainages selon Zelf

Nous avons pris connaissances des conditions de parrainage. Nous nous y sommes repris à plusieurs fois pour bien cerner le fonctionnement du dispositif de parrainage. Si vous avez du paracétamol à portée de mains, ne vous en éloignez pas trop.
Les parrains et les filleuls obtiennent une récompense de 5€ par tête inscrite sur Zelf. Si le filleul fait du parrainage, son parrain initial touchera 1€ pour chaque filleul que son filleul à obtenu. Vous suivez jusque-là 🙂
Les tiers sont considérés comme filleuls dès qu’ils ont effectués l’inscription, acceptés les CGV et procédés à la commande de la carte Mastercard Zelf.
Petit détail important, cet argent n’est pas une prime, mais un bonus. Et maintenant faut se concentrer pour la suite 🙂
Une fois que le filleul a bien effectué les opérations ci-dessus, le parrain voit 1€ de débloqué sur son bonus de 5€. Il a donc 1€ utilisable, et 4€ en attente de déblocage.
Pour continuer à débloquer le bonus (sur les 4€ bloqués), le filleul devra effectuer une transaction qualifiante, c’est-à-dire un paiement avec sa carte Zelf d’au moins 5€. Sont exclus les transactions de type TopUp, QuasiCash, CashAdvance… Une fois cette règle respectée, 1€ supplémentaire sera débloqué, en clair 2€ utilisables sur les 5€.
Pour débloquer les 3€ qui restent, le filleul devra impérativement s’identifier, c’est-à-dire prouver son identité. Une fois cette opération effectuée, la totalité des 5€ sera débloqué et enfin utilisables pour un paiement.

Le parrain de tous les parrains

Reprenons notre parrain ! Après l’inscription du filleul de son filleul, notre parrain touche 0,20€. Le filleul de son filleul effectue une transaction qualifiante, notre parrain touche à nouveau 0,20€. Les 0,60€ restant seront versés à notre parrain après la KYC du filleul de son filleul. Simple non ??

La transaction qualifiante devra impérativement être effectuée dans les 30 jours qui suivent l’activation de la Mastercard Zelf par le filleul. A défaut de respecter ce délai, les bonus seront expirés, aucun déblocage ne sera donc possible et la possible prime est perdue. Même délai pour la KYC, si elle n’est pas faite dans les 30 jours, les bonus sont invalidés.
Il est donc impératif que votre filleul effectue un paiement d’au moins 5€ avec sa carte Mastercard Zelf déployée au sein d’un xPay et qu’il passe sa KYC, le tout dans un délai de 30 jours après son inscription au service.
On vous avait prévenu, c’est un peu complexe, mais quand on vous l’explique, c’est tout de suite plus simple.

Conclusion

Si on regarde la communication opérée par Treezor ou Mastercard avec Zelf, nous avons l’impression que nous sommes en face d’une offre révolutionnaire. Ce ne sont pas forcément les 3 entités mentionnées qui sont les plus impartiales pour juger. D’autant qu’en marketing, tout est toujours génial et inédit.
Pour notre part, on oppose clairement Zelf à Lydia. La raison est simple, tous deux opèrent sur Treezor, tous deux proposent de générer une carte virtuelle utilisable immédiatement dans un xPay, tous deux s’adressent surtout aux jeunes et surtout, tous les deux sont très orientés sur le P2P (l’envoi d’argent entre amis, la demande de remboursement…). Il suffit de voir dans l’enseignement supérieur, difficile de trouver un établissement où Lydia n’y est pas représenté. Pour ces points, mais aussi d’autres, Lydia est un concurrent frontal de Zelf à nos yeux.
Nous imaginons bien que si Treezor ou Mastercard lisent notre comparaison, ils doivent se dire « mais pas du tout, ça n’a rien à voir ». Mais est-ce que si Visa n’était pas en train de draguer la belle Lydia, est-ce qu’ils ne se diraient pas « oui c’est pareil, mais bon… »
Zelf et Lydia s’adressent tous deux aux jeunes, c’est-à-dire, aux moins de 25 ans. Au-dessus, vous pouvez souscrire, mais vous n’êtes pas la cible initiale du produit, oui vous êtes « trop vieux pour comprendre »
Les moins de 25 ans, auront Lydia Premium en offert, ils auront aucun frais sur les paiements en devises, des cartes virtuelles gratuites, la possibilité d’obtenir en supplément une carte physique, un système de multi comptes / comptes partagés… Le tout gratuitement, en clair un service bien plus complet que Zelf. Pour les plus de 25 ans, Lydia Premium est facturée 2.99€/mois ou 29.90€/an.
Nous ne trouvons rien de révolutionnaire, rien de transcendant, rien de bien intéressant par rapport aux acteurs déjà en place sur le marché français. D’autant que l’expression « je te fais un Lydia » est quelque chose de très enraciné dans le langage des jeunes, au vu de la présence de Lydia au sein des campus.
Vous aurez compris, nous ne trouvons pas d’intérêt à Zelf par rapport à une offre plus complète disponible chez Lydia. Mais nous sommes peut-être trop vieux.